En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Usurpation d’identité : Que risquons-nous ?

Par Benoit Grunemwald, Expert en Cyber sécurité ESET France

Publication: 9 mars

Partagez sur
 
Nous entendons régulièrement qu’il est nécessaire de se méfier des usurpations d’identité. Mais que se cache-t-il sous ce terme ? Quels risques encourons-nous réellement en cas de vol d’identité ?...
 

L’usurpation d’identité est un crime via lequel un agresseur utilise la fraude ou la tromperie pour obtenir des renseignements personnels ou de nature sensible d’une victime et les utilise à mauvais escient pour agir à son compte. Généralement, les auteurs de tels crimes sont motivés par leur propre gain économique.

Les voleurs d’identité obtiennent généralement des informations personnelles telles que des mots de passe, des numéros d’identification, des numéros de cartes de crédit ou des numéros de sécurité sociale, et en abusent pour agir frauduleusement au nom de la victime. Ces détails sensibles peuvent être utilisés à diverses fins illégales, notamment pour demander des prêts, effectuer des achats en ligne ou accéder aux données médicales et financières de la victime.

Comment ça marche ?

Le vol d’identité est étroitement lié au phishing. Les profils publics sur les réseaux sociaux ou d’autres services en ligne populaires peuvent également être utilisés comme source de données, en aidant les criminels à usurper l’identité de leurs cibles.

Quels sont les risques ?

Lorsque les voleurs d’identité collectent ces informations, ils peuvent les utiliser pour commander des biens, détourner les comptes en ligne des victimes ou engager des poursuites en leur nom. À court terme, les personnes touchées peuvent subir des pertes financières par des retraits non autorisés et des achats effectués en leur nom.

À moyen terme, les victimes pourraient être tenues responsables d’actes effectués par les auteurs et faire l’objet d’une enquête par les forces de l’ordre, en plus de subir des conséquences telles que des frais juridiques, une modification de leur solvabilité et des dommages touchant leurs réputations.

Selon une étude de 2017, l’usurpation d’identité a causé 16 milliards de dollars de dommages à 15,4 millions de consommateurs, en 2016 et aux États-Unis seulement. La même année, l’organisation britannique de lutte contre la fraude Cifas a recensé près de 173 000 cas de fraude d’identité au Royaume-Uni, soit le plus haut niveau enregistré depuis 13 ans. Et ces usurpations d’identités n’impactent pas seulement nos voisins anglophones, les chiffres étant sensiblement les mêmes en France, plus importants que les cambriolages à domiciles ou que les vols de voitures. Il est effectivement plus que nécessaire de se protéger contre l’usurpations d’identité.

http://www.eset.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: