En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le réseau NAE accueille 7 nouvelles start-up en 18 mois

Publication: 10 mars

Partagez sur
 
NAE accompagne des start-up dont l’innovation de niche contribue à la différenciation de ses membres par la technologie...
 

Intégrer le réseau NAE leur permet d’opérer plus rapidement des rapprochements avec les grands industriels et d’accélérer le passage à l’industrialisation.

Les start-up retenues s’inscrivent donc dans les axes stratégiques de NAE que sont l’aéronautique, l’aérospatial, la sécurité et la défense.

Dans le domaine de la sécurité, ATRON METROLOGY (filiale de CERAP, groupe ENGIE) a pour objectif de contribuer à maintenir les standards de sûreté nucléaire au meilleur niveau de connaissance scientifique, via deux axes principaux :

- Améliorer la performance des appareils de mesures nucléaires ;

- Permettre une approche plus réaliste pour la qualification des équipements et matériaux soumis aux rayonnements ionisants.

En partenariat avec les laboratoires du CNRS et du CEA, la start-up a développé une méthode innovante de traitement et de qualification d’équipements et de matières sous irradiation. Basée sur l’utilisation d’un accélérateur d’électrons, elle permet de reproduire les effets de rayonnements gamma du 60Co usuellement pris pour référence tout en s’affranchissant du recours à des sources radioactives.

Par ce biais, ATRON METROLOGY est sur le point d’intégrer le projet européen RADNEXT dont l’objectif est d’établir un réseau de compétences visant à optimiser la qualification de tenue à lirradiation de composants électroniques pour des applications liées tant à l’aérospatial qu’au terrestre (mobilité, médical, nucléaire civil).

Toujours dans le domaine de la sécurité et de la défense, la start-up havraise ROAV7 est spécialisée dans l’acquisition de données aériennes par drones et le traitement automatisé de ces données pour détecter et localiser les défauts des structures. Elle intervient sur des sites industriels complexes, ayant des infrastructures difficile d’accès nécessitant une inspection : sites Seveso, plateformes pétrolières, raffineries, milieux confinés, installations nucléaires, solaires, éoliennes, chimie, construction et BTP mais aussi environnement et agriculture.

Ses méthodes d’intervention incluent les aspects opérationnels et de sécurité ; l’automatisation de traitement des données accentue les gains de temps et réduit les risques d’erreurs humaines. Depuis le lancement de son activité en juillet 2016, ROAV7 a réalisé ses premières missions d’inspection par drones au Congo et en Angola de septembre 2016 à début 2017. Courant 2017, ROAV7 a levé 500 000 euros auprès de business angels qui vont permettre à ROAV7 d’étoffer ses équipes et de lancer la commercialisation et les opérations en France et à l’international.

Le développement de la technologie et de l’usage des drones figurant dans la feuille de route de NAE, la filière compte également parmi ses nouveaux membres la start-up havraise Drone XTR. Elle propose une solution innovante, totalement passive et indétectable, capable de détecter et neutraliser tous types de drones, en 4 étapes majeures :

- Détection intrusion jusqu’à 10km

- Transmission information PC Sécurité (enregistrement de la preuve d’intrusion)

- Alerte des agents de sécurité sur site

- Neutralisation du drone : Oui/Non (restant du ressort de la Gendarmerie)

Ce système présente la spécificité d’offrir une solution de détection de drones performante et innovante à un coût accessible : en installation fixe ou embarquée, le système ne nécessite aucune installation de radars ou de caméras et ne requiert pas de surveillance du parc, ce qui permet une réduction significative des coûts. Le couplage est possible avec d’autres systèmes de surveillance pour des zones militaires par exemple.

La start-up entrevoit l’opportunité d’une ouverture du marché avec les directives nationales qui devraient prochainement inciter les sites sensibles à se protéger et à s’équiper de systèmes anti-drones. Les différents contacts déjà établis lui ont permis de présenter sa solution au Ministère de l’Intérieur et aux centrales nucléaires françaises. Elle est aujourd’hui plébiscitée tant dans les domaines civils que militaires.

Autre levier technologique fort pour l’aéronautique et l’aérospatial, la fabrication additive dont NAE est un acteur majeur sur le territoire. Elle s’inscrit dans une démarche éco-responsable au travers de la start-up normande FRANCOFIL, experte en fabrication de filaments pour imprimantes 3D utilisant la technologie FDM (dépôt de matière fondue).

Francofil s’est fait connaitre par la création de filaments originaux que sont les PLA co-produits : filaments 100% biosourcés. La base polymère est du PLA (polymère biosourcé issu de l’amidon de maïs) mais la couleur est apportée pour la première fois naturellement par la revalorisation de déchets comme les coquilles des coquillages, les chutes de blé ou bien encore du marc de café.

La région Normandie, NAE et Francofil travaillent actuellement au développement d’une plateforme de fabrication additive dédiée à la FDM, qui serait mise à disposition des industriels ayant des besoins en lien avec cette technologie. Francofil a par ailleurs signé avec Veolia Propreté, qui permet aux deux entreprises de travailler ensemble sur le recyclage de matériaux et leur transformation en filaments pour l’impression 3D.

Fondée il y a un peu moins de 3 ans, Francofil est actuellement en pleine levée de fonds (300 000 euros) réalisée pour moitié auprès des Normandie Business Angels et pour autre moitié auprès de Normandie Participation. FRANCOFIL compte aujourd’hui 2 employés et va prochainement en recruter 2 de plus.

Autre objectif majeur figurant dans la feuille de route de NAE, la réduction de l’empreinte écologique des industriels. Dans ce domaine, la start-up RAINBOW VISION, élue Pépite 2019 de NAE, est la seule société au monde à proposer un appareil de mesure en temps réel de la température des gouttes de spray, un paramètre clé pour augmenter l’efficacité énergétique et réduire l’empreinte écologique dans de nombreux processus industriels.

Pour ce dispositif optique unique, le développement réalisé est à la fois opto-mécanique et logiciel :

- L’appareil incorpore dans un boitier l’ensemble lasers, caméra et optique de mise en forme.

- Un code de gestion et de traitement lui est associé via un logiciel dédié afin de combiner flexibilité et puissance de calcul.

La mesure en temps réel qui permet d’extraire la température des gouttes avec une précision d’environ 1°C, favorise une meilleure compréhension de la transformation de l’eau en glace et donc de son accrétion sur les bords d’attaque des avions.

Notons que RAINBOW VISION a été retenue comme partenaire par Airbus pour son projet Ice-genesis financé dans le cadre du programme Horizon 2020 de l’Union Européenne.

La fiabilité des systèmes concentre les efforts de nombreuses entreprises de la filière. Parmi ces dernières, la start-up WAVE CONCEPTION propose une expertise en électromagnétisme, physique des plasma et asservissements complexes. Créée en 2015 par Benoît Agnus, elle mène des activités de recherche dans le développement scientifique pour le spatial notamment mais aussi pour l’industrie, avec pour spécificité la maîtrise de l’instrumentation avec en particulier l’hyperfréquence pour les systèmes connectés de basse ou forte puissance, les systèmes de génération de plasma, en utilisant en particulier l’énergie électromagnétique et les systèmes multiparamétriques asservis.

Enfin, la performance industrielle est au centre des priorités des PME-ETI pour améliorer leur compétitivité. Editeur de logiciels regroupant des expertises multiples d’experts en digital, PRODEO offre agilité et réactivité en assistant l’entreprise et les industriels dans l’analyse de ses besoins et en l’accompagnant dans la mise en œuvre de solutions technologiques innovantes, co-construites et rapidement déployables. La start-up intervient sur différents niveaux de l’organisation, dont le management, la production, la sécurité et la maintenance. Elle a conçu C.P.O. (Check Point Operator), un progiciel destiné à accompagner les opérateurs dans la réalisation des contrôles de maintenance : cet outil leur permet de vérifier le bon critère au bon moment et de synchroniser les résultats avec les fonctions support. Une première levée de fonds de 500 000 euros en 2018 a permis à l’entreprise d’accélérer son déploiement dans toute la France.

« Si nous facilitons les mises en relation entre ces start-up innovantes et les grands industriels, à l’instar de Rainbow Vision avec Safran ou de Drone XTR avec Thales, nous leur apportons également une expertise technique en cas de besoin pour orienter leur projet et un appui à leur développement via des partenaires sur des compétences que nous ne maitrisons pas : Normandie Incubation / NCI Gestion (pour les levées de fond) / AD Normandie… Enfin, nous réalisons une évaluation annuelle afin de garantir le dynamisme et la pertinence de la start up » explique Philippe Eudeline, Président de NAE.

http://www.nae.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: