En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’augmentation du télétravail et des menaces liées au coronavirus

Publication: 10 avril

Partagez sur
 
Entraînement d’une foule de défis de sécurité pour les entreprises, selon une nouvelle enquête de Check Point...
 

L’enquête de Check Point et de Dimensional Research montre que 71 % des professionnels de l’informatique et de la sécurité dans le monde font état d’une augmentation des menaces et des attaques depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les criminels cherchant à exploiter le boom du télétravail.

Check Point® Software Technologies, l’un des principaux fournisseurs de solutions de cybersécurité dans le monde, a annoncé aujourd’hui les résultats d’une nouvelle enquête menée par Dimensional Research, qui examine l’impact de la pandémie du coronavirus sur la sécurité des entreprises. Les résultats montrent que l’évolution rapide des pratiques de travail des entreprises et les préoccupations plus générales concernant la pandémie sont toutes deux exploitées par les cybercriminels, qui intensifient leurs attaques et provoquent de nouvelles difficultés pour les professionnels de la sécurité.

Les principales conclusions de l’enquête menée auprès de 411 professionnels de l’informatique et de la sécurité dans le monde sont les suivantes :

- Le nombre d’attaques liées au coronavirus augmente : 71 % des professionnels de la sécurité ont signalé une augmentation des menaces et des attaques depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Les tentatives de phishing sont la principale menace citée (par 55 % des personnes interrogées), suivies par les sites web malveillants prétendant offrir des informations ou des conseils sur la pandémie (32 %), puis par l’augmentation des logiciels malveillants (28 %) et des logiciels rançonneurs (19 %).

- Les défis de la gestion du télétravail augmentent : 95 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles sont confrontées à des défis supplémentaires en matière de sécurité informatique en raison de la propagation du Covid-19. Les trois principaux défis sont la fourniture d’un accès à distance sécurisé pour les collaborateurs (citée par 56 %), le besoin de solutions d’accès à distance évolutives (55 %) et les collaborateurs travaillant à domicile utilisant des logiciels, des outils et des services non validés (47 %).

- Préoccupations de sécurité pour les mois à venir : 61 % des personnes interrogées s’inquiètent des risques de sécurité liés à la nécessité d’apporter des changements rapides pour permettre le télétravail, et 55 % estiment que la sécurité de l’accès à distance doit être améliorée. 49 % sont préoccupés par la nécessité de renforcer la sécurité des postes de travail.

« Les cybercriminels chercheront toujours à tirer parti des dernières tendances pour tenter d’améliorer le taux de réussite de leurs attaques. La pandémie du coronavirus a entraîné un véritable déluge d’informations, ainsi que des changements spectaculaires dans les pratiques de travail et les technologies utilisées par les entreprises. La surface d’attaque de nombreuses entreprises a ainsi augmenté de manière significative et compromet leur sécurité, » déclare Rafi Kretchmer, responsable du marketing produit chez Check Point.

« Pour assurer la sécurité et la continuité des activités dans cette situation évoluant rapidement, les entreprises doivent se protéger à l’aide d’une architecture de sécurité holistique de bout en bout. Il s’agit de garantir des connexions accessibles et fiables entre les réseaux d’entreprise et les appareils distants 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, faciliter la collaboration et la productivité entre les équipes, les réseaux et les bureaux, et déployer une protection robuste contre les menaces et les techniques de cybercriminalité avancées à tous les points du réseau de l’entreprise. »

Les résultats de l’enquête renforcent les récentes conclusions de Check Point selon lesquelles les domaines liés au coronavirus ont 50 % de chances de plus d’être malveillants que les autres domaines enregistrés depuis janvier 2020. Le nombre moyen de nouveaux domaines enregistrés au cours des trois semaines depuis fin février était en effet presque 10 fois plus élevé que le nombre moyen constaté au cours des semaines précédentes. De même, les chercheurs de Check Point ont découvert plusieurs « promotions spéciales coronavirus » annoncées par des pirates sur le web noir, avec « Covid-19 » ou « coronavirus » utilisés comme codes de réduction pour la vente de logiciels malveillants prêts à l’emploi.

Check Point dispose d’une gamme complète de solutions de sécurité qui assurent une connectivité et une sécurité de haut niveau pour le télétravail, permettant ainsi aux collaborateurs de rester aussi productifs que possible. Parmi celles-ci, le logiciel d’accès à distance via VPN de Check Point, la prévention des menaces pour postes de travail, la sécurité mobile et l’espace de travail sécurisé mobile visent toutes à adopter une approche pratique pour sécuriser les télétravailleurs. Check Point SandBlast Agent propose une prévention complète des menaces sur les postes de travail contre les attaques zero-day, avec un taux de blocage de 100 %, même pour les menaces inconnues, sans faux positifs.

L’enquête a été menée par Dimensional Research, auprès de 411 professionnels issus d’entreprises de plus de 500 collaborateurs dans le monde.

http://www.checkpoint.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: