En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

5 conseils pour identifier les fake news

Publication: 6 mai

Partagez sur
 
Nous vivons une époque où l’on taxe volontiers de "fake news" toute information que l’on préfère dénigrer. La désinformation est devenue un outil politique et une accroche pour vendre, escroquer et intimider...
 

Dans ce contexte, il n’est pas toujours simple de distinguer la réalité de la fiction. Mais en gardant la tête froide, chacun parvient généralement à faire la part des choses. Voici 5 conseils pour vous y aider :

Conseil 1 : Vérifier la source de l’information

Que ce soit sur Facebook, sur Twitter ou toute autre source, il arrive fréquemment que l’on tombe sur une information issue d’une page web jamais consultée auparavant. Avant d’adhérer au message et/ou de le propager, il est conseillé de faire quelques recherches.

Posez-vous les questions suivantes :

- L’info est-elle relayée par un site de confiance ? Y a-t-il d’autres éléments d’information ?

- Que dit la présentation de la page ou la section « A propos » ?

- L’auteur est-il reconnu par d’autres sites d’information fiables ?

- A quoi ressemble l’URL ?

Conseil 2 : Développer un esprit critique

L’une des raisons pour lesquelles les gens se laissent berner par des informations louches est qu’elles semblent crédibles, parfois même plus que la vérité. Souvent, le titre est accrocheur, il interpelle ou génère une émotion. D’où l’importance de garder la tête froide. Plutôt que de réagir émotionnellement au message, mieux vaut l’aborder de façon rationnelle.

Etudiez de près le message et posez-vous les questions suivantes :

- Quelle est l’intention de l’auteur de ce message ? Y a-t-il une volonté d’influencer ?

- Est-on en train de vouloir me vendre quelque chose ?

- Est-ce qu’on me redirige vers un autre site web ?

- L’info est-elle reprise par d’autres portails d’actualité ?

Conseil 3 : Suivre les sources

Un papier bien structuré doit comporter des citations, des dates et des faits. Les sites d’information sérieux recoupent et relient volontiers les déclarations d’experts, les analyses d’études ou encore les statistiques. Si l’expert cité est inconnu ou qu’il s’agit d’un ami de l’auteur, qu’aucune source n’est précisée et que tout semble se baser sur du oui-dire, vous avez de bonnes raisons de vous méfier.

Y a-t-il des preuves que ce que dit l’article s’est effectivement produit ou les faits sont-ils inventés ou déformés ?

Conseil 4 : Débusquer les fausses illustrations

Souvent les informations louches s’accompagnent d’illustrations tout aussi suspectes. Les illustrations doivent normalement mettre en perspective et attester les faits énoncés dans l’article. Mais avec les outils modernes de traitement d’image, il peut être très difficile de faire la part des choses entre photos réelles et retouchées ; souvent, ce n’est même plus possible.

Mais voici toutefois quelques astuces :

- Vérifiez si les ombres projetées ont l’air correct.

- Regardez à la loupe si les bords des personnes ou des objets sont étrangement effilochés.

- Vous pouvez aussi essayer une recherche d’image inversée sur Google Reverse Image : si l’image a été retouchée, vous retrouverez l’original.

Conseil 5 : Qui d’autre relaye l’information ?

Sur de grandes thématiques, comme les élections ou le coronavirus, les sources d’info abondent. Il peut donc être difficile de distinguer les informations fiables des autres. Si vous tombez sur une toute nouvelle information jamais lue auparavant, mieux vaut vérifier si d’autres sites en font état.

Comparez l’information avec celle que publient d’autres sources fiables pour vous faire votre point de vue.

http://www.avira.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: