En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’edge computing pour l’intégration IT/OT

Par Neil Ballinger, responsable des ventes EMEA, EU Automation

Publication: 12 juin

Partagez sur
 
Combler l’écart qui sépare les technologies informatiques (IT) et les technologies opérationnelles (OT) est une étape essentielle pour mettre en œuvre une usine véritablement intelligente...
 

Lorsque les technologies informatiques et opérationnelles convergent, les données collectées à partir des appareils IdO peuvent être analysées efficacement et transformées rapidement en informations précieuses. L’edge computing se situe juste entre les technologies informatiques et opérationnelles et peut par conséquent faciliter la convergence entre ces deux univers apparemment éloignés.

Traditionnellement, les technologies informatiques et opérationnelles ont coexisté comme entités distinctes, servant des objectifs différents. Les technologies informatiques se composent de systèmes informatiques qui créent, transmettent et stockent en toute sécurité les données, tandis que les technologies opérationnelles englobent le matériel et les logiciels qui font fonctionner les systèmes de production et les surveillent au niveau des ateliers.

Récemment, l’arrivée de l’Internet des objet industriels (IIoT) a rapproché ces deux univers. Les appareils IIoT présents dans l’atelier ont généralement intégré des capacités de communication qui leur permettent de collecter et de transmettre des données que les fabricants utilisent pour optimiser la productivité et minimiser les temps d’arrêt. Ces données doivent être traitées, stockées, et protégées des cyberattaques, des tâches qui nécessitent l’expertise des équipes de gestion informatique.

Pour profiter pleinement des avantages qu’offre l’Industrie 4.0, des entreprises tournées vers l’avenir font converger les technologies informatiques et opérationnelles. Des exemples de systèmes informatiques et opérationnels convergés sont désormais courants dans le secteur manufacturier et incluent, entre autres, des applications de vision par ordinateur, des systèmes de suivi, des systèmes de surveillance à distance de l’état de santé des machines.

Le défi du big data

La convergence IT/OT permet aux fabricants de traiter efficacement de grandes quantités de données non structurées. Un moyen de gérer ces données est de les envoyer sur le cloud où elles peuvent être traitées, filtrées et transformées en informations sur lesquelles les fabricants peuvent intervenir. Toutefois, le traitement des big data dans le cloud nécessite des temps de réponse longs et une grande quantité de bande passante. L’edge computing fournit une solution viable à ce problème.

Dans l’edge computing, les données sont traitées aussi près que possible de la source où elles sont générées sans impliquer le cloud. De cette manière, de grandes quantités de données non structurées peuvent être analysées et filtrées directement directement au niveau de l’atelier et seules les données pertinentes seront envoyées vers le cloud pour un stockage à long terme ou pour être diffusées au sein des différents réseaux.

Le traitement des données en périphérie offre plusieurs avantages. Tout d’abord, il offre des améliorations significatives en termes de temps de réponse et de consommation de la bande passante. Ensuite, il permet de minimiser le transfert des données ainsi que la probabilité que les données soient dérobées ou endommagées par des cybercriminels pendant leur téléchargement vers le cloud. Enfin, la réduction de la quantité de données devant être traitées et stockées dans le cloud permet de réduire les coûts de gestion du cloud.

Une voie vers la convergence IT/OT

Les différentes fréquences auxquelles les données sont collectées représentent l’un des problèmes susceptible d’entraver la convergence IT/OT. Les technologies opérationnelles fonctionnent en temps réel avec des vitesses de traitement de quelques millisecondes voire moins, tandis que les technologies informatiques nécessitent des temps d’échantillonnage plus longs. En réduisant les durées de calcul, l’edge computing rapproche ces deux univers et offre aux responsables d’usine la possibilité de réaliser des analyses de données sophistiquées en temps réel.

Il existe plusieurs exemples de solutions d’edge computing qui aident les entreprises à combler l’écart qui sépare les technologies informatiques et opérationnelles. L’edge computing MELIPC de Mitsubishi par exemple, combine un matériel robuste avec la possibilité de consigner et d’analyser les données en temps réel. Il permet, ainsi que d’autres solutions similaires, d’intégrer les technologies informatiques dans l’atelier et d’accompagner les fabricants dans leur parcours vers l’Industrie 4.0.

La convergence IT/OT est l’un des nombreux défis que les fabricants doivent surmonter pour profiter pleinement des avantages de la numérisation. Mais une combinaison intelligente de l’edge computing et du cloud computing pour l’analyse des données peut faire une énorme différence pour que l’usine intelligente devienne une réalité.

http://www.euautomation.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: