En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Maison connectée, oui mais pourquoi ?

Publication: 21 juin

Partagez sur
 
En dehors des spécialistes et des technophiles, la maison connectée est encore trop souvent assimilée à l’inutile et à la complexité. Voici la démonstration par l’exemple à quel point connecter sa maison avec Konyks est simple et surtout utile...
 

Si le plus technophiles ont déjà pris les devants en connectant tout ce qui était possible, l’intérêt du smart home n’est toujours pas évident pour le grand public. Cela tient sans doute aussi au tri nécessaire entre ce qui est réellement utile et simple à mettre en œuvre par opposition à l’effet gadget, auquel tout le monde n’est pas sensible. Ce qui ne diminue en rien l’intérêt du dit « gadget » pour celui qui prend plaisir à équiper son intérieur. Tout automatiser prend du temps et demande de réfléchir en amont mais une fois que c’est fait, l’usage peut vraiment en valoir la peine. Il faut juste avoir conscience que l’immense majorité des français ne sont pas prêts à s’investir autant. La démocratisation de la maison connectée passe dans un premier temps par des usages évidents et surtout très simples à mettre en place et à utiliser.

Quelques minutes suffisent

Déjà l’appareil connecté quel qu’il soit doit pouvoir s’installer en quelques minutes au maximum, sans connaissance particulière et uniquement par l’intermédiaire du smartphone, désormais accepté comme carrefour de tout. Tous les appareils Konyks se connectent au Wi-Fi domestique par la box et ne nécessitent aucune installation particulière, si ce n’est télécharger l’application unique. Il suffit de suivre les instructions et en moins de cinq minutes, l’appareil se commande désormais par l’application. Reste à relier l’application à l’éventuel assistant vocal qu’il faut considérer comme un « must have » pour que le smart home fasse sens. Là encore, quelques minutes et un smartphone suffisent. Au stade un de la découverte de la maison connectée, pas la peine d’aller plus loin.

Le choix du nom

La seule chose à savoir, c’est qu’il faut donner un nom simple, explicite et unique à chaque appareil comme « lumière du salon ». Soyons fou, une autre étape très simple peut se rajouter juste après, celle de créer des groupes d’appareils pour les piloter ensemble, un des réels atouts de la connexion. Là encore, quelques minutes suffisent puisqu’il suffit de créer un groupe dans l’application, de le nommer, et d’y glisser les appareils concernés.

Et la lumière fut

C’est de loin la gestion de l’éclairage qui améliore le confort de la manière la plus évidente et c’est donc par là qu’il faut commencer. Il s’agit déjà de déterminer comment connecter toutes les lampes d’une pièce, en premier lieu le salon. Konyks propose une solution qui conviendra dans 99% des cas. Si les ampoules sont de type standard à culot E27 ou E14 plus petit, le plus simple est de les remplacer par une ampoule Antalya. Dévisser, revisser et c’est tout ! Toutes les lampes branchées sur une prise électrique sont tout aussi simples à connecter. Il suffit de brancher une prise Priska Mini Max entre celle du mur et celle de la lampe. Comme son encombrement est minimal, ça fonctionne à tous les coups.

Konyks Priska Mini Max EU

Nouvelle version du produit star de Konyks, cette prise miniature connecte simplement tout appareil électrique, même le plus consommateur en énergie, puisqu’elle supporte 3 500 W. L’application renseigne d’ailleurs sur la consommation réelle, un vrai plus. La version Max est à la norme européenne Schuko ce qui la rend compatible avec toutes les prises européennes, que ce soit côté appareil ou côté prise murale. L’exception française de la terre en version male / femelle ne se mettra pas en travers de vos rêves de connexion !

Tarifs : Prise connectée PRISKA MINI MAX EU (24,90 €).

Changer l’interrupteur

Reste les luminaires aux ampoules non standards. Là aussi, Konyks propose une solution mais elle demande un peu de compétences en bricolage. Il suffit de remplacer l’interrupteur actuel dans le mur par un Interi. L’intervention se limite généralement à déclipser l’ancien, puis enlever les câbles électriques, les rebrancher sur l’Interi et clipser ce dernier dans la découpe du mur qui est de taille standard. Il faut juste ne pas oublier de couper l’électricité. Pour ceux qu’un branchement électrique effraie, il suffit de demander à un proche qui bricole ou à un électricien. Dès lors, on peut toujours contrôler physiquement l’éclairage relié en appuyant sur les boutons mais Interi ajoute la connexion. Il faut savoir que la pression du doigt prime sur la commande par smartphone mais que l’application sait toujours si l’interrupteur est allumé ou éteint. Petite précision, si une telle installation ne fait pas peur pas, c’est la solution à privilégier car elle conserve le maniement manuel et ajoute la connexion.

Konyks Interi

Cet interrupteur tactile remplace un modèle de base non connecté. Ainsi, les lampes reliées se commandent toujours au doigt mais aussi par l’application. Interi ajoute la possibilité de régler l’intensité de la lumière. Raffinement ultime, l’interrupteur est rétroéclairé pour être vu dans le noir.

Tarifs : Interrupteur INTERI (39,90 €).

A quoi ça sert ?

Le plus évident est de piloter chaque éclairage à la voix par un assistant vocal Google ou Alexa. Assis dans le canapé devant la dernière série, on a oublié d’éteindre la lumière dont l’interrupteur est à l’autre bout du salon. Il suffit alors de dire « OK Google, éteins la lumière du salon. » Quand on explique cela, la réaction la plus fréquente est que cela ne sert à rien mais il suffit d’y goûter une petite semaine pour s’apercevoir que cela représente vraiment un gros gain. Avec le smartphone dans l’application et sans bouger, on peut créer l’ambiance que l’on veut en modulant individuellement les différentes lampes et luminaires du salon. Autre usage évident, créer un groupe avec toutes les lumières du salon pour les éteindre ou les allumer tous d’un coup. Si déjà on peut convaincre de commencer par-là, la suite viendra par elle-même car on aura envie d’aller plus loin : de contrôler les volets, de créer des automatismes jour/nuit et d’autres scénarios. Konyks propose un appareil pour chaque usage…

http://www.konyks.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: