En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Intelligence artificielle, agilité, accessibilité : SKF axe la R&D sur le client

Publication: 29 octobre

Partagez sur
 
Portant un nouveau regard sur la facilité d’utilisation et les besoins du client, SKF change sa façon de mener ses activités de recherche et développement...
 

« Notre activité se trouve au beau milieu d’une évolution majeure, passant d’une entreprise de vente de produits à un fournisseur de fonctions », affirme Victoria van Camp, Directrice technique et Présidente, Innovation and Business Development chez SKF. « Nous voulons fournir à nos clients ce dont ils ont réellement besoin. Il n’est pas seulement question de roulements, mais de machines qui fonctionnent. Ce changement de direction stratégique reflète les transformations de la société au sens plus large, explique-t-elle, avec des industries, que ce soit de vente de musique au détail ou de mobilité, évoluant vers des modèles où les clients paient uniquement pour les services qu’ils consomment.

Cette nouvelle stratégie encourage chaque secteur de l’entreprise à revoir son mode de fonctionnement », ajoute Victoria Van Camp, « et cela inclut les fonctions de recherche et développement de base de SKF. Devenir un prestataire de services plutôt qu’un fabricant de produits implique une approche totalement différente de la R&D », ajoute-t-elle. « Si vous êtes responsable des performances de la machine d’un client pendant toute sa durée de vie, vous devez comprendre de façon plus approfondie la manière dont cette machine exploite vos produits. Sont-ils exposés en permanence à des produits chimiques corrosifs et chauds ? Frappe-t-on dessus avec un marteau pendant l’installation ? »

La facilité d’utilisation d’abord

Suite à ce changement, la priorité est devenue de fabriquer des produits plus accessibles et plus faciles à utiliser. Cela peut impliquer la combinaison de produits couramment utilisés, afin qu’ils soient plus simples à acheter, à gérer et à installer. Ici, Victoria Van Camp cite l’exemple des paliers fournis avec des joints intégrés. On peut aussi mentionner SKF Bearing Assist, une application mobile qui fournit des instructions de montage pour un roulement neuf. L’application aide les utilisateurs à manipuler correctement leur roulement et génère un rapport d’installation qui peut être conservé avec les dossiers de maintenance de l’entreprise ou stocké sur le cloud SKF, facilitant une future maintenance et un remplacement.

L’entreprise travaille aussi sur la conception de nouveaux produits en tenant compte de leur facilité d’utilisation, notamment des paliers qui peuvent indiquer à l’opérateur le moment où ils sont correctement alignés.

« Le moindre défaut d’alignement peut réduire considérablement la durée de vie d’un roulement, mais ces produits sont souvent installés dans des endroits inaccessibles ou des conditions difficiles telles que des mines souterraines » commente Victoria Van Camp. « Nous voulons que nos clients puissent réaliser plus facilement ces tâches. »

Apprendre des données

En outre, SKF améliore l’utilisation des énormes volumes de données générées par les produits industriels modernes. Les roulements peuvent être équipés de capteurs qui mesurent la température et les vibrations. Les machines connectées et les outils de gestion numériques peuvent générer des enregistrements détaillés sur la façon dont les équipements sont exploités et gérés. Mais transformer ces données en « machines qui fonctionnent » est une autre paire de manches.

« Nos ingénieurs sont spécialisés dans l’analyse des données de performances, mais SKF produit des milliards de roulements chaque année », déclare Victoria Van Camp. « Lorsque nous avons commencé à réfléchir à l’application de ces approches à tout ce que nous fabriquons, il est rapidement devenu évident que la tâche était trop grande même pour une armée d’analystes. La seule solution était de recourir à l’intelligence artificielle. »

Ce constat en a rapidement entraîné un autre. « Nous avions des collaborateurs qui travaillaient sur des systèmes d’IA, mais nous avons réalisé que le développement des capacités dont nous avions besoin, à la vitesse à laquelle nous en avions besoin, impliquait une expertise externe », ajoute-t-elle.

Adopter une approche plus collaborative de la R&D représentait un grand changement pour une entreprise de 113 ans avec une forte expérience de la recherche indépendante, mais la collaboration avec le vaste monde a rapidement porté ses fruits. Le groupe SKF dédié à l’IA a contacté Presenso, une start-up située en Israël, qui travaillait sur l’application de l’apprentissage machine automatique à la fiabilité industrielle.

« La complémentarité entre les activités de Presenso et nos objectifs nous a immédiatement sauté aux yeux », affirme Victoria Van Camp. « Ils avaient un formidable produit et, tout aussi important, ils comprenaient parfaitement nos marchés. L’un des fondateurs de l’entreprise est un mathématicien et un statisticien, l’autre est un ingénieur en mécanique spécialisé dans la fiabilité. » La complémentarité est telle que SKF a acquis l’entreprise israélienne en octobre 2019.

Les clients industriels de SKF profitent déjà directement de la technologie de Presenso, qui peut automatiquement passer au crible les données générées par une usine, repérant les problèmes et les opportunités d’amélioration. Mais pour Victoria Van Camp, le véritable pouvoir de l’approche basée sur l’IA provient de son application aux données agrégées que SKF collecte sur des milliers de sites clients.

« Nos ingénieurs consacrent beaucoup de temps à l’examen des produits défaillants sur le terrain » indique-t-elle. « Mais l’écrasante majorité de nos produits ne subissent aucune défaillance, ils durent plus longtemps que les machines dans lesquelles ils sont installés. » En analysant de grandes quantités de roulements sur le terrain, la technologie d’IA peut identifier les problèmes associés à des taux de défaillance plus élevés, ce qui permet à SKF d’affiner ses recherches et d’améliorer les performances des machines de ses clients.

« Dans une papeterie, par exemple, vous pouvez comptabiliser des centaines de roulements dans les rouleaux et les convoyeurs, qui fonctionnent tous dans un environnement chaud et humide et en présence de produits chimiques agressifs », affirme Victoria Van Camp. « La corrosion est un problème potentiel pour ces roulements. Nous avons consacré beaucoup de temps au développement de revêtements spéciaux et de barrières pour prolonger la durée de vie de nos produits.

Aujourd’hui, avec l’apprentissage machine et l’intelligence artificielle, nous pouvons examiner de façon plus approfondie ce qui se produit dans ces usines et distinguer les endroits où un produit standard fonctionne bien des quelques cas nécessitant une solution plus spécialisée. »

Innover malgré la crise

Alors que la nouvelle stratégie de SKF était en cours avant la pandémie du coronavirus, la crise s’est révélée être un catalyseur de changement. « Le confinement s’est avéré extrêmement problématique pour un grand nombre de nos clients », déclare Victoria Van Camp. « Ils devaient maintenir leurs activités malgré le manque de personnel et les restrictions d’accès. »

SKF a avancé le lancement de nouveaux produits et services, notamment son application Bearing Assist, afin de pouvoir apporter son support aux clients. « Avec Bearing Assist, même un collaborateur relativement inexpérimenté peut travailler comme un expert » affirme-t-elle.

Le succès de Bearing Assist et d’autres projets pendant le Covid-19 a également accéléré la transition de SKF vers une approche plus agile de la recherche et du développement de produits. « Nous avions l’habitude de tenir une feuille de route rigide détaillant nos plans à cinq ans », ajoute Victoria Van Camp. « Aujourd’hui, nos équipes de R&D se concentrent davantage sur la résolution des difficultés les plus urgentes de nos clients, avec l’objectif de commercialiser de nouvelles solutions au bout de quelques semaines ou mois. »

http://www.skf.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: