En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’Edge Computing : des pipelines aux passages en caisse, par Stratus Technologies

Par Arnaud Kurowski, Business Development Manager chez Stratus Technologies

Publication: 10 novembre

Partagez sur
 
Dans un monde régit par l’incertitude, la flexibilité devient un facteur clé de la performance et de la productivité...
 

Pour prendre des décisions plus éclairées, les entreprises disposent d’une ressource précieuse : la data. Qu’il s’agisse d’un oléoduc transportant du pétrole ou d’une chaîne de distribution comptant plusieurs points de vente, chaque entreprise, quel que soit sa taille, peut convertir les données en résultats exploitables, grâce à l’Edge Computing.

Cette technologie apporte de nombreux bénéfices. Elle assure d’une part, la surveillance et le contrôle des applications et des systèmes et, permet d’autre part, de collecter et d’analyser les données là où elles sont générées, en périphérie du réseau. C’est à cet endroit que les objets et les personnes produisent ou consomment les données produites au sein d’une infrastructure informatique distribuée. En résumé, l’Edge collecte les informations à la source, et plutôt que d’envoyer ces données dans le Cloud ou vers un centre de données traditionnel, il les convertit instantanément en résultats exploitables. L’intérêt est double : réduction de la latence qui finit par nuire aux performances d’une application et réduction des coûts.

Pourquoi maintenant ?

Le volume et la disponibilité des données augmentent notamment en raison du faible coût des dispositifs IoT. D’après un rapport de Gartner, le nombre de dispositifs IoT pourrait atteindre 25 milliards d’ici à 2021, soit un peu plus de 3,5 appareils par personne dans le monde. Et le volume des données qui en résultent croît d’autant. On estime que, d’ici à 2025, 175 zettaoctets de données seront ainsi générés* (un zettaoctet = un milliard de téraoctets). Auparavant, on pensait que toutes ces données seraient transférées et analysées dans le Cloud, mais des modifications en temps réel entraînent des temps de latence trop importants. La bande passante de l’univers ne suffirait pas à gérer les va-et-vient de ces données dans le Cloud, et les chiffres le confirment. D’après une récente étude**, la tendance s’oriente vers l’Edge. Actuellement, 91 % des données sont créées et traitées dans un centre de données traditionnel. D’ici à 2020, Gartner estime que 75 % de toutes les données devront être analysées et traitées à la périphérie.

À qui s’adresse l’Edge ?

À l’ère du numérique, rares sont les entreprises à renoncer aux bénéfices de la collecte de données en temps réel et à la simplicité des plateformes d’Edge modernes. Voici quelques exemples de secteurs, de l’industrie manufacturière au transport, qui profitent de l’edge computing.

Transports

L’edge profite à toutes les activités liées aux transports et à la logistique.

Qu’il s’agisse de gérer le trafic des avions sur les l’aéroports, de suivre les livraisons ou de permettre aux individus de se rendre à leur travail en train, la moindre indisponibilité des systèmes peut impacter le bon déroulement de toute l’opération.

Dans le secteur du transport ferroviaire par exemple, les technologies numériques de pointe changent la façon de travailler des compagnies de chemin de fer du monde entier. De Singapour à Hong Kong en passant par l’Inde, des systèmes informatiques chargés de la gestion, du contrôle et de la communication sont déployés de manière à optimiser l’efficacité opérationnelle, tout en assurant la sécurité des passagers.

Les systèmes de contrôle et de gestion des trains recourent à des dispositifs IoT, et l’Edge permet une analyse en temps réel. Grâce aux données collectées par les capteurs placés à bord et le long des voies, il est possible de fournir des diagnostics à distance et une maintenance prédictive. Ainsi, les équipements, voies et gares gagnent en efficacité et sécurité ; les coûts à long terme diminuent à tous les niveaux, du centre de bloc radio à l’activation des barrières.

L’Edge permet d’éliminer les tâches fastidieuses, manuelles et chronophages, telles que l’inspection traditionnelle des tunnels et des sites.

Commerce et distribution

Dans les industries de fabrication et de transformation, l’Edge joue un rôle majeur dans la surveillance de l’état des machines. Cela est rendu possible grâce aux données. Le commerce et la distribution génèrent d’énormes quantités de données stratégiques. Toute interruption dans le traitement des transactions, la gestion des commandes ou la distribution, se traduit immédiatement par une perte de revenus. A cela s’ajoute le contexte réglementaire lié à la sécurité des paiements par carte. Face à ces enjeux, les enseignes ne peuvent prendre le risque de perdre des données.

Dis-Chem, une entreprise familiale du secteur pharmaceutique, comptant près de 100 magasins, compte deux activités clés : les pharmacies et la vente de produits de parapharmacie. Avec l’ancien système, les temps d’indisponibilité étaient légion, provoquant le mécontentement des clients, une perte d’activité et, plus critique encore, la perte de données. Le personnel étant peu nombreux sur place, la solution devait être économique et facile à utiliser pour que tout éventuel problème puisse être résolu par l’équipe sur site, et ce, sans perte de données. Aujourd’hui, une solution Edge surveille toutes les opérations et transactions et garantit la disponibilité 24/7 de tous les systèmes de distribution, de paiement et de gestion des stocks. En se libérant de la gestion informatique, Dis-Chem peut se concentrer sur le développement de son activité et s’assurer de ne jamais perdre de données clients essentielles.

Industrie du pétrole et du gaz

Dans le secteur du transport de gaz par pipeline, Columbia Pipeline Group fournit un autre exemple d’utilisation de l’edge computing. Cette entreprise assure la livraison de gaz naturel à de nombreuses entreprises, comme des hôpitaux et des usines de fabrication par exemple, mais aussi aux particuliers.

Le long du pipeline se trouve, tous les 80-150 km, une station de compression équipée d’une plateforme Edge pour garantir la disponibilité du système HMI. Ainsi, les opérateurs sur le terrain peuvent continuer de travailler et assurer le bon fonctionnement de l’installation. Sans cette solution, l’équipe sur place n’aurait aucun moyen de contrôler ses unités en cas de panne. L’entreprise limite également le risque de perte de données, dont l’analyse revêt un caractère stratégique.

L’industrie du pétrole et gaz se prête parfaitement à cette technologie quant tenu de l’éloignement des actifs par rapport au centre de données et le manque d’expertise informatique disponible sur place. C’est aussi un secteur où les équipements existants ont une très longue durée de vie. L’Edge permet d’informer les opérateurs sur le terrain de l’état des machines bien avant l’apparition d’un éventuel problème.

L’adoption de l’edge computing gagne du terrain, dans l’industrie manufacturière, pharmaceutique, ou encore les bâtiments intelligents et les télécommunications par exemple. Dès que des données sont générées, l’Edge constitue une solution de choix pour améliorer l’efficacité opérationnelle. Il est aussi un formidable levier de transformation numérique pour les entreprises.

http://www.stratus.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: