En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Allier les équipes IT et les métiers grâce à l’automatisation intelligente

Par Tyler Suss, Directeur Marketing Produit chez Kofax

Publication: 16 novembre

Partagez sur
 
Les temps difficiles actuels et le climat incertain forcent les entreprises à réinventer leur mode de fonctionnement...
 

L’avènement du télétravail et des modèles de collaboration hybrides amènent de nouveaux scénarios d’utilisation des technologies et accentuent le besoin de faire plus avec moins de moyens. Alors que l’automatisation est essentielle pour créer des expériences clients et employés sans friction, bon nombre d’organisations se sont contentées d’automatiser seulement des processus individuels.

Une plate-forme d’automatisation intelligente permettra d’accélérer la transformation numérique des flux de travail. Mais pour soutenir l’adoption rapide d’une automatisation de bout en bout, les responsables métier - qui sont les acteurs de terrain donc les plus proches des opérations - et les services informatiques doivent travailler main dans la main.

Les responsables métier apportent une nouvelle perspective aux besoins d’automatisation. Ces "développeurs citoyens", beaucoup moins techniques que les développeurs professionnels, ont une bonne compréhension de la façon dont les processus individuels s’intègrent dans les opérations stratégiques plus larges. En collaborant avec le service informatique, ils sont en mesure de proposer des idées pour accélérer la conception et le déploiement de l’automatisation intelligente dans toute l’entreprise.

L’automatisation à grande échelle exige un nouvel état d’esprit

De nombreuses organisations mettent en place d’abord l’automatisation dans un domaine spécifique puis l’étendent, de manière fragmentaire, à d’autres départements, fonctions et régions. Et cette approche fragmentée devient un véritable défi avec le temps.

Dans une récente étude menée par Forrester Consulting, les participants ont révélé qu’une approche cloisonnée se traduisait par une dette technique élevée (46%), des retards dans les résultats (35%) et des difficultés à résoudre les grands défis opérationnels et l’extensibilité (34%). La bonne nouvelle, c’est que les organisations savent comment surmonter ces obstacles. 99% des personnes interrogées affirmant qu’elles pensent que la solution réside dans une approche de l’automatisation basée sur une plate-forme unifiée.

Le passage d’une solution ponctuelle à une plate-forme peut sembler décourageant, mais c’est une démarche nécessaire si les entreprises veulent s’adapter aux conditions du marché et aux attentes des clients en constante évolution. L’automatisation doit se répandre rapidement au sein de toute l’entreprise, ce qui nécessite la mise en place d’une plate-forme. Mais le service IT ne peut pas y parvenir seul. Les demandes en matière d’automatisation sont trop importantes pour que les équipes informatiques puissent s’y attaquer avec une approche traditionnelle de codage.

C’est là qu’intervient le développeur citoyen. Les responsables opérationnels ont un point de vue unique sur les besoins en matière d’automatisation, ce qui fait de leurs idées un élément important à prendre en compte dans le processus. Lorsque les développeurs informatiques et les développeurs citoyens travaillent ensemble dans un esprit de cocréation, les projets d’automatisation avancent plus vite et l’entreprise devient plus agile.

Etablir un trait d’union avec une plate-forme centrée sur l’utilisateur

Interrogés sur la forme que prendrait une plateforme d’automatisation intelligente capable de répondre aux besoins d’une large base d’utilisateurs, les décideurs informatiques ont souligné les points suivants comme étant très importants :

- Intuitif et facile à utiliser (80%)

- Soutien aux utilisateurs avancés qui doivent travailler sur des conceptions plus techniques et plus complexes (78%)

- Une navigation facile et un meilleur soutien pour les technologies émergentes (75%)

- Une architecture moderne, privilégiant le cloud (71%)

Les responsables métier partagent ces réactions. 74% d’entre eux souhaitent une forte intégration avec la technologie existante et plus de 70% recherchent une plateforme facile à maîtriser et à utiliser. Quant aux caractéristiques et fonctionnalités spécifiques de cette dernière, ils citent avant tout des fonctionnalités avec peu de codage (low code) leur permettant d’être sur un pied d’égalité avec les développeurs professionnels dans la conception et le développement des solutions d’automatisation. Vient ensuite une interface qui ne requiert que peu de programmation pour les aider à construire leurs propres automatisations.

Outre ces fonctionnalités, la plateforme d’automatisation devrait également disposer de capacités natives de capture cognitive pour identifier, extraire, traiter et transformer les données structurées et non structurées. La majorité des données dans les organisations sont non structurées. Elles proviennent des PDF, e-mails et messages sur les réseaux sociaux. Les intégrer donc dans les processus d’automatisation est la condition sine qua non pour parvenir à une véritable transformation numérique du flux de travail.

Avec une vision complète sur des processus à automatiser, les responsables métier (développeurs citoyens) ont un rôle important à jouer dans la sélection et la mise en place d’une solution d’automatisation car ce sont eux qui passeront le plus de temps à utiliser l’outil en question. Inclure les développeurs citoyens dès le processus de sélection favorise la collaboration avec les équipes IT, nécessaire au déploiement de l’automatisation à l’échelle de l’entreprise.

Une approche transversale inter-fonctionnelle accélérera ainsi la transformation numérique des flux de travail et stimulera l’agilité de l’entreprise.

http://www.kofax.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: