En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SimonsVoss assure la sécurité d’un ancien bunker nucléaire transformé en Datacenter

Publication: 13 janvier

Partagez sur
 
ColocationIX GmbH optimise le contrôle d’accès au sein d’un datacenter ultra sécurisé grâce à la technologie de fermeture numérique et de contrôle d’accès SimonsVoss...
 

A Brême, ColocationIX GmbH, fournisseur de services de colocation d’infrastructures informatiques, a doté son datacenter, situé dans un abri nucléaire reconverti, de la solution de fermeture numérique de SimonsVoss Technologies. Les collaborateurs, ainsi que les clients qui louent des espaces informatiques, bénéficient des avantages du système de contrôle d’accès électronique.

Le nec plus ultra de la sécurité...

En 2011, ColocationIX GmbH a fait l’acquisition d’un ancien bunker nucléaire fédéral de 2 500 m² d’espace sur 8 étages, et s’est attelée à le convertir en un datacenter sur 5 étages. Ce site assure une protection optimale contre les tremblements de terre et les tempêtes. Conçu selon la norme ISO EN 50600 Classe 4, le datacenter de ColocationIX dispose d’une protection physique maximale, de sorte que même un crash d’avion ne pourrait lui nuire.

Les clients, parmi lesquels les leaders de multiples secteurs, installent leur matériel informatique dans le datacenter et louent l’infrastructure correspondante : une baie incluant le système d’alimentation, de refroidissement, bande passante... Grâce à son excellent niveau de sécurité physique et numérique et à son concept primé de climatisation basse consommation, ColocationIX compte parmi les datacenters les plus modernes d’Europe.

En optant pour la technologie de fermeture numérique SimonsVoss, ColocationIX a allié la sécurité optimale de la zone extérieure du bunker, jusqu’alors uniquement mécanique, à une gestion et à un contrôle d’accès sur mesure.

« Tout peut être optimisé. La sécurité numérique et physique, qui fait partie de nos compétences clés, inclut également un système de contrôle d’accès hautement sécurisé qui gère l’accès aux zones ou locaux et identifie précisément qui a été, où et quand dans le bâtiment », explique Andres Dickehut, Directeur associé de ColocationIX GmbH.

Des exigences pointues pour allier sécurité et confort

Les équipes de ColocationIX avaient élaboré des critères d’exigences précis pour le système de fermeture électronique qui allait sécuriser leur datacenter : un niveau de sécurité maximal des composants, l’attribution des autorisations au niveau de la fermeture individuelle, la simplicité de l’installation et de la maintenance, l’administration centralisée, l’assistance sur le long terme etc...

Après des recherches approfondies, le choix s’est porté sur le système 3060 de SimonsVoss Technologies, société basée près de Munich. Ainsi, le datacenter de ColocationIX s’est doté de composants suivants du système 3060 de SimonsVoss : connexion en réseau pour contrôler et enregistrer les événements relatifs aux cylindres de fermeture, cylindres de fermeture avec nœuds réseaux intégrés, SmartRelais dans l’ascenseur et pour les portes RC6, transpondeurs remplaçant les clés mécaniques, claviers à code PIN. Le tout piloté via le logiciel Locking System Management (LSM).

« La mise en réseau améliore le confort de l’ensemble du système et tous les historiques sont consignés. La traçabilité de l’accès est ainsi assurée. En associant nos systèmes de vidéosurveillance et de reconnaissance biométrique déjà présents, il est possible de déterminer rapidement qui se trouve où et dans quelle partie du bâtiment à un moment précis, même en cas d’urgence. », précise Andres Dickehut.

L’ensemble du système de fermeture est relié en réseau online. La mise en réseau des cylindres de fermeture est assurée par WaveNet avec Power-over-Ethernet (PoE), faisant office de points d’accès. Les commutateurs du réseau PoE sont raccordés par fibre optique. Les composants WaveNet sont mis en réseau par une infrastructure de commutation qui, à son tour, raccorde les commutateurs entre eux par fibre optique.

Du fait de la structure physique du bâtiment, dont les murs et plafonds sont en béton épais, au moins deux antennes WaveNet ont été installés à chaque étage, parfois plus. Les données sont échangées avec les cylindres de fermeture 3060 par le biais de leur émetteur/récepteur (nœuds réseaux) et avec d’autres appareils par le biais du réseau WaveNet.

Les SmartRelais contrôlent l’ouverture des portes haute sécurité de catégorie RC6. Ils sont utilisés avec des transpondeurs, associés à des claviers à code PIN. Pour ColocationIX, le facteur de flexibilité a également joué un rôle essentiel : « Le système de fermeture numérique peut être étendu à tout moment selon les besoins et être programmé ou configuré de manière centralisée », explique Andres Dickehut. « D’autre part, les composants, comme les cylindres de fermeture, sont totalement autonomes et continuent de fonctionner même en cas de panne du système de gestion ».

Triple authentification des personnes

En plus de contrôler l’accès aux zones fermées du bunker par le personnel dédié, pour optimiser davantage le niveau de sécurité, une triple authentification est nécessaire pour accéder aux étages autorisés, à des salles de serveurs et à des racks verrouillés. L’authentification s’effectue de 3 façons :

- Par autorisation individuelle accordée par le personnel du datacenter ou par code PIN

- Remise d’un transpondeur avec cryptage

- Reconnaissance biométrique

Ces trois authentifications d’accès sont indépendantes et assurent par conséquent une sécurité maximale dans le domaine du contrôle d’accès.

http://www.simons-voss.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: