En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Kaspersky dévoile les 4 cyber enjeux du secteur pour 2021

Publication: 19 janvier

Partagez sur
 
La crise de la Covid-19 a entraîné d’importants changements au sein du monde éducatif en 2020, avec près de 1,5 milliard d’élèves n’ayant pu se rendre dans les salles de cours en raison des mesures sanitaires...
 

En a résulté une explosion de l’usage du numérique dans l’enseignement, une multiplication des systèmes et plateformes d’éducation et apprentissage en ligne, les professeurs se voyant contraints d’adopter de nouveaux outils et supports pour continuer à enseigner à distance. En 2021, cette numérisation de l’enseignement se poursuivra immanquablement. Si cette tendance peut avoir des effets positifs, elle n’est pas sans introduire de nouvelles cybermenaces pesant en priorité sur la protection des données personnelles. Au regard des tendances observées lors de leurs analyses, les chercheurs de l’entreprise de cybersécurité Kaspersky partagent les 4 grands enjeux en matière de cybermenaces qu’ils anticipent pour l’année à venir au sein du secteur éducatif.

Enjeu n°1 : Protéger les données personnelles des élèves et des enseignants

L’enjeu cyber majeur de 2021 pour le système éducatif sera la protection de la vie privée et des données personnelles. Il sera en effet nécessaire qu’étudiants et enseignants accordent une attention particulière à la sécurité de leurs données lorsqu’ils ont recours à des ressources en ligne. A défaut de mesures de protection informatique adéquates, la sécurité de leurs informations personnelles sera compromise, favorisant le vol de données. Les utilisateurs pourraient par ailleurs être victimes de cyberattaques propagées via des plateformes éducatives. Cette question de la cyber protection dans le milieu éducatif sera d’autant plus prégnante que de nombreux utilisateurs ne savent pas de quelle manière contrôler leurs paramètres de sécurité informatique, ce qui va nécessiter davantage de travail de sensibilisation de la part de toutes les parties prenantes (Etat, parents, établissements scolaires, collectivités…).

Enjeu n°2 : Sécuriser l’utilisation des logiciels de suivi de l’apprentissage (LMS)

En 2021, nous continuerons d’assister au développement du marché des Learning Management Systems (LMS), ces logiciels dédiés à la gestion et au suivi de l’apprentissage permettant aux enseignants de suivre la progression de leurs élèves (à l’image de Google Classroom). A mesure que le nombre et la popularité de ces logiciels augmenteront, les tentatives de phishing visant ces services devraient croître également, entraînant le vol de données personnelles ou la diffusion de spam. Entre janvier et juin 2020, 168 550 utilisateurs uniques à travers le monde ont été confrontés à des menaces via l’utilisation de plateformes d’apprentissage en ligne ou d’applications de vidéoconférence, soit une augmentation de près de 20,5 % par rapport à la même période en 2019. En outre, les logiciels de suivi de l’apprentissage ouvrent la voie à de nouvelles menaces informatiques, telles que le zoombombage (piratage d’une réunion virtuelle). Ces logiciels de suivi de l’apprentissage continueront ainsi d’être un vecteur de cyberattaques, notamment pour les établissements d’enseignement supérieur qui continueront de dispenser des cours à distance.

Enjeu n°3 : Encadrer l’utilisation croissante des contenus vidéos et la gamification de l’éducation

En 2021, nous devrions assister à une utilisation croissante de contenus et plateformes vidéo dans les processus d’éducation, à l’image de Netflix, TikTok, Instagram ou encore de YouTube. Si les vidéos peuvent constituer un outil éducatif pertinent, de nombreux contenus inappropriés sont disponibles sur les plateformes vidéo, et des individus malintentionnés pourraient se servir de sujets à caractère éducatif pour attirer l’attention du jeune public. Une menace dont l’existence n’est pas nouvelle, mais qui se posera d’autant plus que l’utilisation de ces plateformes dans le cadre scolaire se renforce. Par ailleurs, la tendance à la gamification du processus éducatif, avec un recours croissant aux jeux en ligne dans un cadre d’apprentissage (à l’image de Minecraft par exemple), induit les mêmes menaces que ceux découlant des jeux en ligne utilisés à la maison : trolls, tentatives d’intimidation ou encore diffusion de fichiers malveillants.

Enjeu n°4 : Assurer la modération des contenus

L’utilisation des outils numériques et des réseaux sociaux (Instagram, Twitter…) peut constituer un excellent moyen d’encourager l’implication des élèves et de développer les interactions avec les professeurs. Cependant, le recours aux plateformes et outils d’échanges pédagogiques nécessite de la vigilance et un travail de modération des éléments publiés, qui, s’il n’est que partiellement voire non effectué, peut ouvrir la voie à la publication de contenus inappropriés ou de commentaires offensants.

http://www.kaspersky.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: