En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Pour 83 % des titulaires de licences Oracle Database, le coût du support est excessif

Publication: 11 février

Partagez sur
 
De nombreux détenteurs de licences Oracle Database envisagent de faire appel à un prestataire tiers pour bénéficier d’un support plus performant à un meilleur coût, ainsi que prolonger la durée de vie des versions dont ils disposent actuellement...
 

Rimini Street, fournisseur mondial de services et produits logiciels d’entreprise, premier fournisseur de services de support tiers pour logiciels Oracle et SAP, et partenaire de Salesforce, a publié les résultats d’une étude menée auprès de titulaires de licences Oracle Database (ODB) dans le but de comprendre les défis qu’ils rencontrent, ainsi que les priorités et les stratégies concernant leur environnement Oracle Database et son utilisation.

Le coût, défi numéro 1 pour les utilisateurs d’Oracle Database

Les titulaires de licences Oracle Database ont été invités à nommer les trois principaux défis qu’ils associent à l’utilisation d’Oracle Database : le coût arrive en tête, cité par une écrasante majorité d’utilisateurs (97 %), suivi par la conformité des licences (51 %) et les « mises à jour régulières pour continuer à bénéficier du support » de l’éditeur (50 %). Les autres défis mentionnés sont les suivants : « la sécurité, le coût et les efforts nécessaires pour appliquer les correctifs de sécurité » (42 %), « le maintien des performances et de la disponibilité » (34 %), et « la médiocrité du support proposé par Oracle » (21 %). S’agissant plus particulièrement du support assuré par l’éditeur, près de 83 % des personnes interrogées indiquent que le coût du support et de la maintenance d’Oracle Database est excessif ou trop élevé, tandis que 73 % estiment que les améliorations insuffisantes voire inexistantes ne justifient pas le montant demandé par Oracle.

Les titulaires de licences Oracle Database cherchent des solutions pour gérer le coût du support et prolonger la durée de vie de leur produit

Confrontées simultanément au coût élevé du support d’Oracle Database, à des budgets IT serrés et à des ressources limitées, nombre d’entreprises sont à la recherche d’alternatives plus efficaces et plus rentables pour gérer leur stratégie Oracle Database par exemple en reportant les mises à jour majeures de leur base de données, en optant pour un support logiciels tiers, ou en adoptant progressivement des options open source. À titre d’exemple, la société Rent-A-Center, titulaire d’une licence Oracle Database, a décidé de confier le support de sa base de données Oracle à Rimini Street.

« Nous utilisons plusieurs instances d’Oracle Database, et nous avions du mal à suivre le rythme de mises à niveau aussi coûteuses que disruptives. De plus, en examinant notre contrat de maintenance à la loupe, nous nous sommes rendu compte que le retour sur investissement des améliorations apportées n’était pas vraiment significatif, et que les mises à niveau nécessaires pour continuer à bénéficier du support étaient loin d’en justifier le coût », a déclaré Juan Rajani, directeur des services Applications IT de Rent-A-Center. « Nous avons opté pour les services de support de Rimini Street afin d’optimiser pleinement le système de base de données sur lequel s’appuient nos activités. À présent, nous bénéficions d’un support ultra-réactif et de qualité nettement supérieure. C’est littéralement le jour et la nuit ! »

Les personnes interrogées ont fait part de leur volonté ou de leur intention d’adopter dans la mesure du possible une base de données open source (35 %) ou une base de données cloud non-Oracle (34 %) en raison du coût inférieur et/ou d’un développement plus rapide dans le cadre de leur stratégie globale Oracle Database. En ce qui concerne les utilisateurs spécifiquement intéressés par les bases de données open source, les options les plus couramment citées sont PostgreSQL, MySQL et MongoDB.

L’enquête souligne par ailleurs qu’un pourcentage élevé des personnes interrogées (41%) ont décidé de réduire progressivement, mais activement, leur empreinte d’Oracle Database. Ces entreprises citent comme raison principale le coût total élevé du déploiement d’Oracle Database (près de 45 %), lequel comprend le coût des licences, du support et de la maintenance, des mises à niveau, ainsi que des correctifs appliqués aux instances de leur base de données.

Plusieurs versions d’Oracle Database ne sont plus entièrement supportées depuis fin 2020

Au moins 73 % des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête utilisent des versions d’Oracle Database qui ne sont plus entièrement prises en charge par Oracle depuis décembre 2020, ou qui bénéficient d’un contrat Oracle Sustaining Support[1], parfois même sans le savoir. Ce chiffre souligne une tendance en faveur de l’allongement de la durée de vie et de l’augmentation de la valeur des versions actuellement sous licence et ce, dans de nombreux cas, en faisant appel à des services de support tiers. Actuellement, deux versions d’Oracle Database bénéficient du mode Sustaining Support : la release 11.1 et, depuis la fin du mois de décembre 2020, la release 11.2.

« Les résultats de notre étude montrent que la plupart des détenteurs de licences Oracle Database sont frustrés par le coût élevé de la facture annuelle de support et les coûteuses mises à jour imposées par le contrat de support Oracle, mais aussi qu’ils recherchent de meilleures options pour gérer leur stratégie et leur environnement Oracle Database », a déclaré Frank Reneke, vice-directeur général et directeur général, Services Oracle, Rimini Street. « Rimini Street aide les titulaires de licences Oracle à maximiser le retour sur investissement d’Oracle Database en prolongeant la durée de vie des versions actuelles, en réduisant de façon significative leurs dépenses de maintenance annuelles, et en évitant de procéder à des mises à niveau inutiles pour simplement continuer à bénéficier d’un support complet. »

https://www.riministreet.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: