En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Quand la startup Onogone optimise l’industrie du textile grâce à l’IA

Publication: 26 février

Partagez sur
 
AQC Automate Quality Control : la 1ère solution d’IA d’optimisation du contrôle qualité intègre la chaîne de production de l’usine textile Canclini de Milan...
 

La start-up Onogone, qui aide les entreprises de toutes tailles à automatiser et gagner du temps en construisant des modèles d’intelligence artificielle sur-mesures, annonce l’installation de sa solution AQC : Automated Quality Control au sein de l’usine Canclini située à Milan. Le plus grand référentiel de données textiles jamais créé permet ainsi d’automatiser entièrement le contrôle de la qualité sur une chaîne de production textile.

L’intelligence artificielle au service de l’industrie 4.0

Sur 100m2 de tissu produits ou importés par personne, par an et en France, environ 20m2 sont jetés en raison de défauts constatés au moment de la production. Fort de ce constat, et désireux de réduire l’impact environnemental de la seconde industrie la plus polluante après le pétrole, Onogone annonce la première installation de sa solution AQC : Automated Quality Control au sein de l’usine Canclini, située à Milan.

Reposant sur la technologie de deep learning, AQC récolte les informations capturées sur des millions d’échantillons de textiles, afin de détecter automatiquement les défauts, sur tous types de tissu, à toutes les étapes de la chaîne de production. Avec un taux de détection de plus de 99% des très petits défauts sur un tissu uniforme, la solution AQC parvient également à détecter avec précision l’endroit, la forme et la taille du défaut.

Conçue pour être intégrée au cœur de la chaîne de production, la machine est disponible sous forme d’un banc complet ou de module intégrable à un banc de contrôle traditionnellement manipulé par un opérateur. Les défauts détectés par AQC font ensuite l’objet d’un rapport informatisé.

Un accompagnement sur-mesure pour pallier une crise sanitaire sans précédent

La crise sanitaire que nous traversons bouleverse de nombreux corps de métiers. L’activité textile ne fait pas exception : production paralysée, demande en berne, annulations de commandes… Parallèlement, des solutions technologiques telles qu’AQC émergent et permettent d’attirer l’attention sur ce secteur porteur, dont le futur se construit rapidement à force de savoir-faire et d’innovation.

Afin d’accompagner l’usine Canclini dans cette période complexe, les équipes d’Onogone ont commencé une phase de collaboration agile dès l’automne 2020 afin d’aider les industriels dans la prise en main de la solution AQC. Ainsi, des échanges réguliers sont organisés afin de sélectionner les tissus sur lesquels travailler, afin d’optimiser les process ou encore améliorer les logiciels et machines.

Réduire son impact environnemental et le coût de sa main d’oeuvre, tout en doublant la capacité de contrôle qualité

Mis au point pour répondre aux besoins d’une industrie du textile plus responsable, la solution AQC permet une réduction de la consommation des matières premières et facilite l’adaptation de la chaîne de production. Pierre Magrangeas, Fondateur d’Onogone affirme : “L’intelligence artificielle a un fort impact écologique grâce à l’économie permise sur les matières. Mais il y a également en enjeu financier puisque l’on constate une économie de 5 à 10% des coûts de matières, soit jusqu’à 5% des dépenses totales grâce au contrôle de la qualité. Par ailleurs, nous avons constaté que les retours de marchandises étaient drastiquement réduits”.

Entamée en mars 2020, la démarche de Canclini de rendre sa production textile moins polluante soutient la volonté d’Onogone d’entrer dans l’ère d’une industrie 4.0 plus résiliente et plus durable. Au-delà de l’aspect écologique, l’enjeu est de doubler la capacité de contrôle qualité de l’usine, sans en accroître les coûts.

Cela s’inscrit également dans une approche de relocalisation industrielle devenue nécessaire après une année notamment marquée par la pandémie. D’après l’étude ‘State of Fashion 2019’ du cabinet McKinsey, “Le nearshoring (ou production à proximité des points de vente) et l’automatisation vont de pair”. Plus que jamais, la capacité d’une marque à renouveler sa gamme de produits régulièrement est clef pour son développement. Une supply-chain distribuée sur de nombreux pays est considérablement ralentie, et la réduction des coûts de main d’œuvre dans le contrôle qualité devrait inciter de nombreux distributeurs à rapatrier une partie de la chaîne de production à moindre distance des boutiques, et proposer plus rapidement les meilleurs produits.

“Le marché actuel évolue en dents de scie, et les attentes des consommateurs toujours plus importantes en termes de service et de qualité ne cessent de s’harmoniser . C’est pour cela que nous devons soumettre nos textiles à des contrôles qualité de plus en plus strictes, qui doivent être effectués rapidement afin de respecter les délais de livraison imposés par le marché. Nous pensons que grâce à l’innovation AQC, il est possible de garantir un contrôle qualité irréprochable avec une évaluation moins subjective mais constante. Et ce, même avec des articles présentant des caractéristiques toujours plus diverses, sur un marché de plus en plus diversifié avec des productions de plus en plus fractionnées.”, précise M. Canclini, propriétaire de l’usine.

https://www.onogone.com/

https://www.canclini.it/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: