En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les DSI français doivent relever les défis de la collaboration et du cloud

Publication: 9 avril

Partagez sur
 
Le rapport Cisco identifie les priorités essentielles des services informatiques, notamment...
 

Se concentrer sur la sécurité et la collaboration pour une collaboration en mode hybride, offrir la meilleure expérience à l’utilisateur final, favoriser l’innovation et la sécurité dans un monde où le cloud est roi, et tirer parti de la technologie pour investir dans les collaborateurs et s’attaquer aux problèmes de société.

- Pour relever ces défis, 48 % des décideurs informatiques français investissent dans les applications cloud, 42 % dans la sécurité des réseaux, 37 % dans la sécurité du cloud et 34 % dans l’infrastructure multicloud pour 2021-2022.

Selon la nouvelle étude de Cisco sur l’accélération de l’agilité numérique, les DSI et les décideurs informatiques cherchent à maximiser les investissements et à stimuler l’innovation, et notamment après une année difficile qui a mis en évidence le rôle central des responsables informatiques dans l’innovation critique sur le lieu de travail.

Au cours des douze derniers mois, les DSI et ITDM du monde entier ont été mis au défi d’accélérer leurs capacités numériques et cloud, tout en protégeant leurs organisations d’une liste croissante de menaces de sécurité. Les responsables informatiques doivent donc chercher à maximiser les investissements critiques réalisés en 2020.

Afin de préparer leurs organisations à une réussite en 2021 et au-delà, les responsables informatiques ont adapté leurs priorités et leur stratégie pour se concentrer sur des questions essentielles. Cela comprend le fait de fournir des outils de collaboration sécurisés pour maintenir la productivité des collaborateurs travaillant à distance, d’optimiser les investissements technologiques de l’année écoulée, de proposer la meilleure expérience d’utilisation finale aux employés et aux clients. Cela inclus également l’adoption du cloud et du "as a Service", et la résolution des problèmes d’entreprise et de société grâce à la technologie.

« Les responsables informatiques sont en première ligne pour assurer le succès de leur organisation en 2021 » a déclaré Liz Centoni, Chief Strategy Officer et GM, Applications chez Cisco. « Même si des questions demeurent et que de nouveaux défis vont apparaître, les DSI et les décideurs informatiques remontent le fait d’avoir besoin d’accélérer l’agilité numérique de leurs équipes, afin qu’elles disposent de la vitesse, de la flexibilité et du choix nécessaires pour consommer des services dans des environnements traditionnels et modernes. »

Principales conclusions :

Pour se préparer au futur du travail, les équipes ont besoin d’un accès hautement sécurisé et des meilleures expériences de collaboration pour réussir en tant que main-d’œuvre hybride. Alors qu’une majorité 56 % des DSI et des DSIM français ne savent pas à comment appréhender l’avenir du travail, 82 % d’entre eux estiment qu’il est essentiel de maintenir la sécurité, le contrôle et la gouvernance des appareils, réseaux, cloud et applications des utilisateurs. La plupart des répondants (79 % en France) conviennent qu’il faut donner à une main-d’œuvre travaillant à distance un accès transparent aux applications et des expériences collaboratives de haute qualité. Il est primordial de sécuriser le paysage élargi des menaces créé par des collaborateur en télétravail – 88 % estiment qu’il est important de sécuriser les outils de travail à distance et de protéger les données des clients ou des employés dans l’environnement de travail actuel.

Les équipes informatiques doivent créer des expériences optimisées pour l’utilisateur final afin de suivre le rythme des environnements informatiques qui sont devenus de plus en plus distribués, dynamiques et complexes. Plus des trois quarts des DSI et des DSIM interrogés conviennent que l’expérience utilisateur doit se concentrer sur le plaisir plutôt que sur la satisfaction. Pour offrir une excellente expérience utilisateur, 83 % pensent qu’il est important d’assurer une performance cohérente de l’application, tant au niveau de l’application que de l’infrastructure, et 78 % pensent qu’il est important de rendre l’infrastructure aussi dynamique que le logiciel d’application pour répondre à l’évolution des politiques et aux besoins d’optimisation de l’application et du développeur. Si l’expérience de l’utilisateur doit viser à l’épanouissement, la quasi-totalité (83 %) affirme qu’il est important ou très important de maintenir la sécurité des applications et de l’infrastructure afin de respecter la conformité sans ralentir l’activité.

Le besoin d’agilité, de rapidité, d’évolutivité et de sécurité favorise l’adoption d’environnements de cloud hybride et de solutions SASE (Secure Access Service Edge). Les directeurs informatiques et les responsables de la gestion des technologies de l’information utilisent le "cloud" pour assurer la résilience des entreprises. Cependant, il n’existe pas de solution de cloud computing universelle. Si la plupart des DSI et des DSIM français (76 %) reconnaissent qu’il est important d’offrir le choix en matière d’environnements de cloud computing qu’il s’agisse d’environnements sur site, de cloud computing public, de cloud computing privé ou de SaaS 83 % pensent qu’il est essentiel d’offrir un modèle opérationnel cohérent pour ces environnements. Près de 53 % des DSI français ont adopté des solutions SASE parce qu’ils investissaient dans des applications en cloud qui devaient être sécurisées (63 %), parce qu’ils souhaitent rester au fait des meilleures pratiques du secteur (46 %) et/ou parce que leur personnel va rester distribué (33%).

Les clients s’attendent à une expérience de consommation du cloud, que leurs solutions soient déployées sur site ou dans le cloud, pour une adoption généralisée de solutions "as a Service". Parmi les personnes interrogées en France, 64 % ont adopté des solutions "as a Service" et 61 % utilisent des modèles de consommation flexibles. Trois quarts des personnes interrogées pensent que la solution "as a Service" permettra d’offrir une meilleure expérience à l’utilisateur final et une meilleure expérience aux équipes informatiques, aidant ainsi leurs organisations à atteindre une cohérence opérationnelle. En outre, 63 % d’entre eux affirment que la formule "as a Service" permettra d’arriver à de meilleurs résultats commerciaux, et 67 % souhaitent que les solutions "as a Service" simplifient les processus et suppriment les risques.

En 2021, la technologie sera un facteur déterminant pour permettre aux DSI de s’attaquer à la rétention des talents, aux initiatives internes des entreprises et aux problèmes sociétaux plus larges. La plupart des directeurs informatiques et des responsables de la gestion des technologies de l’information estiment que la capacité à attirer et à retenir les talents dans un monde entièrement numérique sera essentielle. Un peu moins de la moitié des personnes interrogées en France ont déclaré qu’elles allaient améliorer les compétences de leurs employés actuels 41 % et investir dans des compétences dans de nouveaux domaines (29 %) au cours des 12 prochains mois. La plupart des DSI prévoient de s’attaquer à des initiatives internes en 2021, notamment la durabilité (43 %), la santé mentale des employés (39 %), la vie privée (36 %), la diversité et l’inclusion (36 %). En outre, la plupart des répondants s’attelleront à des problèmes sociétaux externes en 2021, notamment la fracture numérique (28%), les soins de santé (28 %), le changement climatique (33 %), la justice sociale (26 %), les droits de l’homme (26 %), la désinformation ou les "fake news" (26 %), la pauvreté, la faim et les sans-abri (24 %).

https://www.cisco.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: