En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Blockchain : le projet Smartlink soutenu par Sourcing Force

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
Fintech : Sourcing Force, la start-up française de Source-to-Pay qui digitalise les achats, investit dans la technologie Blockchain en soutenant le projet Smartlink...
 

Depuis sa création en 2008, la blockchain n’en finit plus de faire parler d’elle ! Cette technologie de stockage et de transmission d’informations est totalement révolutionnaire : les utilisateurs, connectés en réseau, peuvent en effet partager des données sans avoir besoin d’un intermédiaire.

La blockchain est ainsi plus fiable, plus transparente, plus rapide et plus efficace. Si on cite souvent Bitcoin ou Ethereum comme exemples de protocoles blockchain (à l’image du https pour internet), il y a désormais une pépite française qui s’impose comme une alternative intéressante à Ethereum : Tezos.

Tezos pallie certains inconvénients des autres blockchains et séduit de plus en plus d’organisations : la Société Générale, le Centre de Lutte contre les Criminalités Numériques (C3N) de la Gendarmerie nationale, Real Estate Capital Management (société de gestion immobilière américaine), ....

Smartlink , une solution de traitement des paiements nouvelle génération, est basée sur la blockchain française Tezos. Alors qu’elle lance une ICO (Initial Coin Offering) au mois d’avril pour une levée de fonds de 3,4 millions de dollars, Sourcing Force a décidé de soutenir ce projet en investissant 200 000 dollars.

Olivier Audino, CEO de cette startup fintech lyonnaise spécialisée dans la digitalisation des achats et gestion des dépenses, souligne : « Depuis la création de Sourcing Force, nous cherchons à intégrer un moyen de paiement en ligne pour faciliter et sécuriser encore plus les transactions sur notre plateforme. Depuis l’explosion de l’utilisation de la blockchain ces derniers mois, nous avons décidé d’investir dans une solution de paiement sûre et décentralisée. »

Anticiper le futur des technologies de paiement

Alors que "le développement de l’écosystème blockchain est devenu une priorité pour le gouvernement" selon le ministre des finances ( source ), la blockchain Tezos est souvent citée par Bruno le Maire comme étant une pépite d’avenir.

Elle est d’ailleurs déjà soutenue par les grandes banques institutionnelles. En s’engageant aux côtés de Smartlink, Sourcing Force soutient un projet innovant dans tous ses aspects. Il va notamment permettre d’en finir avec les moyens de paiement lents et couteux actuels en proposant un service de paiement en ligne qui sert aussi de compte séquestre décentralisé.

Olivier Audino confirme : « Avec Smartlink, les paiements peuvent s’effectuer en quelques secondes si désiré, ou au contraire être planifiés par étapes dans le temps en apportant la sécurité des smart contracts Tezos. Ces technologies d’avenir seront incontournables dans les années qui viennent. »

La société Smartlink est basée en Estonie mais dispose aussi de bureaux à Paris et Toronto.

Une véritable culture de l’innovation

Sourcing Force propose une suite Source-to-Pay complète à la fois simple, intuitive et configurable à 100%.

Intégrée sur une plateforme Cloud unique propulsée par Amazon AWS, elle comprend les outils d’analyse des dépenses, sourcing, gestion des fournisseurs (SRM), gestion des contrats, procurement (transactions) et traitement des factures.

Ce panel de solutions aide les services Achats, Comptabilité, Finance et Juridique à mieux collaborer et à gagner en visibilité. Ils peuvent en effet repenser la gestion des achats, améliorer les relations avec ses fournisseurs, disposer d’un sourcing plus efficace, construire sa place de marché privée et proposer à ses acheteurs une boîte à outils complète.

Un concept plébiscité : la start-up lyonnaise affiche une croissance exponentielle, ce qui lui a permis de s’internationaliser. Outre l’agence de Lyon, elle dispose ainsi de bureaux à Toronto (Canada), Buffalo (USA), Tunis (Tunisie), Genève (Suisse), et Shanghai (Chine).

Suivie par BPI et par la French Tech, la jeune pousse investit désormais dans des entreprises à fort potentiel et cherche aussi à acquérir de nouvelles structures pour augmenter son capital technologique et sa base clients.

https://www.smartlink.so/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: