En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

5G : quelles implications en matière de stockage ?

Par Hugues Heuzé, Country Manager France, Pure Storage

Publication: 19 mai

Partagez sur
 
D’un point de vue technologique, 2020 entrera dans l’histoire comme une année décisive. Les différents confinements mis en place dans une multitude de pays ont créé, selon le magazine TIME, « la plus grande expérience de travail à domicile au monde »...
 

Cela a suscité des investissements majeurs dans des technologies telles que l’infrastructure de bureau virtuel (VDI), la collaboration, les communications vidéo ou encore la sécurité. Les entreprises du monde entier ont été forcées d’accélérer leurs projets de transformation numérique, afin de permettre à leurs employés de travailler à distance et d’offrir un support client virtuel.

Au milieu de toute cette agitation, il est facile de passer à côté d’une technologie qui va changer la donne : la 5G. Plus précisément, il s’agit de la cinquième génération de technologie cellulaire à large bande que certains fournisseurs de services ont commencé à déployer en France en 2020, à l’image d’Orange.

L’histoire de la technologie a montré que des perturbations se produisent chaque fois qu’il y a un saut en matière d’innovation, cette dernière étant alors multipliée par 10. C’est notamment le cas pour le secteur des télécommunications avec la 5G, qui va très rapidement générer de nouveaux cas d’utilisation et de nouvelles applications. Par exemple, elle va entraîner une multiplication par 10 des performances d’Internet, ouvrant tout un éventail de possibilités pour des applications telles que la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) et des applications encore impensables à ce jour.

La 5G va également engendrer une perturbation dans la manière dont les logiciels sont construits, comme ce fut le cas lorsque le secteur de l’IT est passé des ordinateurs centraux aux architectures client-serveur, puis aux architectures web. Grâce au déploiement de cette technologie, le développement de logiciels va faire un nouveau bond en avant. Des perturbations dues à des innovations telles que le cloud, les conteneurs et les micro-services sont déjà constatées. Désormais, les développeurs de logiciels construisent des applications plus rapidement que jamais et cette vitesse devrait s’accélérer à mesure que le développement du matériel passe à la vitesse supérieure.

Les architectures CPU traditionnelles (unité centrale de traitement) qui se sont développées selon la loi de Moore ont commencé être limitées il y a déjà plusieurs années de cela. En conséquence, l’industrie a rapidement adopté les architectures GPU (unités de traitement graphique) afin de pouvoir répondre aux applications plus exigeantes en termes de performance. Les GPU sont un bon exemple de matériel spécialisé qui résout un problème et d’autres exemples sont à anticiper.

Au-delà du développement de logiciels et de matériel, la 5G va permettre de débloquer l’innovation dans une série de cas d’utilisation tels que l’IoT (Internet des objets), les véhicules autonomes, les drones, l’automatisation industrielle et les soins de santé. Selon une étude commandée par Qualcomm, IHS Markit a découvert que d’ici 2035, la technologie 5G permettra de générer 13,2 billions de dollars de production économique mondiale, un chiffre très certainement sous-estimé.

Par exemple, en raison des milliards d’appareils physiques dans le monde connectés à Internet, il est fort probable que l’IoT connaîtra un nouveau cycle de croissance exponentielle car il devient alors beaucoup plus facile de connecter ces appareils à la 5G. Quant aux véhicules autonomes, ils nécessitent un solide réseau de capteurs qui transmettent les informations de manière fiable aux voitures et au réseau.

Qu’est-ce que tout cela signifie pour les données ? Leur volume va être toujours plus exponentiel, allant bien au-delà du Big Data. IDC prévoit que les données mondiales atteindront 175 zettaoctets en 2025. Cela a des implications majeures pour l’infrastructure informatique et les DSI doivent revoir leurs stratégies, car conserver des silos de données qui ne sont pas facilement accessibles ne sera d’aucune utilité. Ils doivent rapidement implémenter une expérience moderne des données, dans laquelle les données sont facilement accessibles, interchangeables et livrées là où on en a besoin instantanément. Cela ne sera pas possible tant qu’il continuera d’exister des silos techniques entre différents environnements.

Alors que chaque entreprise se bat pour surmonter la crise économique liée à la pandémie de COVID-19, l’adoption massive du cloud en réponse à cette crise présente plusieurs points positifs, comme la libération de l’innovation. Il faut aujourd’hui s’attendre à ce que la 5G devienne le moteur d’une innovation encore plus grande dans tous les aspects du quotidien des Français.

https://www.purestorage.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: