En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Wirepas lance sa campagne de communication en misant sur des codes B2C

Publication: 21 mai

Partagez sur
 
Wirepas, acteur disruptif de l’IoT, compte sur son héritage culturel finlandais et emprunte les codes du B2C pour singulariser son identité de marque et asseoir sa culture d’entreprise...
 

L’acteur de l’IoT Wirepas lance sa campagne en couplant son offre technologique avec une charte graphique et une série de vidéos à forte sensibilité B2C (soit business to consumer, de l’entreprise au consommateur) pour à séduire un cœur de cible B2B. L’entreprise basée à Tampere (Finlande), qui avait dévoilé son nouveau site internet le 29 avril, y souligne le rôle prépondérant de sa culture nordique dans son storytelling.

Conçue et réalisée dans l’arc de deux mois avec un budget de quelques centaines de milliers d’euros, cette première phase de la campagne s’est focalisée sur l’image de marque de Wirepas. L’entreprise finlandaise, qui vient d’annoncer le lancement de son standard de 5G non-cellulaire pour l’IoT le 18 mai, s’est appuyée sur la créativité de l’agence de communication stockholmoise Bang Agency. Élue agence de l’année 2020 en Suède, Bang Agency était déjà à l’origine de campagnes pour l’UNICEF, Hyundai ou Intel.

“Nous avions besoin d’un partenaire flexible et créatif, susceptible de partager notre passion et de percevoir notre valeur ajoutée. Bang Agency s’est montré à la hauteur, prêt à l’action, rapide et inventif à de multiples niveaux”, détaille Mia Karlsson, CMO de Wirepas.

Une marque profondément culturelle qui ne dissocie pas le B2B du B2C

Start-up disruptive jusque dans ses codes de communication, c’est par un humour en avance sur les attentes du B2B que Wirepas compte attirer l’attention de ses futurs partenaires. En effet, si la confluence entre le marketing B2B et B2C a été fortement aiguillonnée par l’explosion du digital ces dernières années, l’importance de la marque fait moins l’unanimité dans le B2B. Pourtant, l’acheteur B2B répond en partie aux mêmes mécanismes que dans son quotidien de consommateur B2C. De surcroît, le branding demeure un formidable levier de communication en matière de raison d’être et de récit d’entreprise, levier sur lequel Wirepas n’aurait imaginé faire l’impasse.

“Nous avons immédiatement assimilé Wirepas à une marque culturelle. La culture est constituée de la somme des identités individuelles qui y prennent part, d’où elles viennent, et de ce qui les motive. Et quoiqu’il s’agisse d’un logiciel de connectivité et d’internet des objets, la culture se fait par les personnes, sans distinction entre le B2C et le B2B”, explique Claudia Trujillo, chef de projet à Bang Agency, et artisane de l’image de marque de Wirepas.

Un récit d’entreprise qui met à l’honneur le travail et une culture propice à l’innovation

Via ses vidéos Wirepas s’empare de son récit d’entreprise et affirme son échelle de valeurs, intrinsèquement liée à son berceau, la Finlande, terre d’innovation et d’authenticité : un pied de nez au California-centrisme du milieu de la tech, au sein duquel les Scandinaves dominent sobrement le secteur de l’innovation IoT.

Les vidéos mettent en exergue un storytelling décalé et percutant, où la protagoniste et narratrice, une vieille dame finlandaise d’origines rurales, joue le rôle de la mère du CTO de Wirepas Ville Kaseva, qui, lui, joue son propre rôle. Folklorique, mais porteuse de valeurs, elle incarne une vénération du travail et de l’esprit d’initiative encouragée par les pays du nord de l’Europe. Ce culte du travail conjoint aux relations familiales et à l’ars vivendi est brillamment représenté par le choix de mettre en scène la matriarche contraignant son fils à la pratique du sauna dans un lac gelé pendant sa pause. L’image a vocation à faire sourire, mais ne dénote pas moins un équilibre vie privée-vie professionnelle et une flexibilité recherchée par les politiques d’entreprise nordiques et réglementés par les récentes évolutions législatives en matière de flexibilité horaire en Finlande.

“C’est une entreprise finlandaise, un pays sombre et froid où les gens travaillent dur. Nous avons identifié dans le personnage de cette maman finlandaise archétypale le meilleur porte-parole pour Wirepas. C’est elle qui convaincra le monde que Wirepas est une entreprise sérieuse et trouvera les arguments pour signifier que sa technologie est une avancée concrète pour le secteur de l’innovation et pour le marché. Elle est vouée à rappeler qu’il est temps de se mettre au travail et sera fière des réussites de ses enfants : produire les meilleures solutions IoT au monde”, ajoute Claudia Trujillo.

Teppo Hemi, CEO de Wirepas depuis 2014, s’est, lui aussi, prêté au jeu, se mettant en scène à son bureau habituel, au sein de l’open space du siège de Wirepas à Tampere, entouré de ses collaborateurs. Investi de sa promesse de démocratiser l’IoT, le PDG offre ainsi un aperçu du management horizontal de son entreprise, née dans le tissu universitaire.

“Nous avons créé une technologie qui défie vraiment le statu quo. Aucune autre solution n’est à même de connecter des millions d’objets en un seul réseau, à un prix défiant toute concurrence. Gage de sa qualité, nous allons recevoir une approbation 5G cette année. Cependant, nombreux l’ignorent encore. Nous devions donc réfléchir en dehors des sentiers battus et nous armer de courage pour nous distinguer”, conclut Mia Karlsson.

https://www.wirepas.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: