En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Près d’1/3 des entreprises françaises font appel au Low Code

Publication: 9 juin

Partagez sur
 
98 % des entreprises ont rencontré des freins importants à leurs projets de transformation digitale. 7 décideurs sur 10 désignent comme cause la pandémie et le télétravail...
 

ABBYY, multinationale spécialisée dans l’intelligence digitale, révèle les résultats de sa nouvelle étude qui dresse l’état des lieux de la transformation digitale en France. L’enquête souligne notamment la disparité entre l’optimisme des dirigeants et le réalisme des managers lorsqu’il s’agit d’évaluer la capacité de leur entreprise à faire face aux nouveaux défis technologiques. Ainsi, les dirigeants sont 90 % à estimer leur entreprise parée pour ce challenge, contre 56 % des managers. De fait, les managers sont 8 fois plus souvent confrontés aux difficultés liées à la transformation digitale. Ce décalage peut avoir un impact négatif sur les investissements liés à la transformation, et cela, dans une période où les budgets sont fréquemment plus restreints.

Transformation digitale : les entreprises françaises freinées par la crise sanitaire

Sans nul doute, la transformation digitale s’est massivement accélérée. Néanmoins, celle-ci ne s’opère pas sans difficulté : 98 % des entreprises ont rencontré des freins importants aux projets de transformation digitale. Ces derniers sont responsables de l’abandon de projets de transformation digitale pour 1 décideur d’entreprise sur 5 (19 %). De même, 81 % des entreprises françaises s’attendent à des répercussions liées à la crise jusqu’en 2022.

L’étude révèle que pour plus d’1/3 des entreprises françaises, les principaux freins à l’automatisation sont la difficulté à remplacer les systèmes existants (34 %), à faire valider les budgets (30 %) et à trouver les compétences adéquates en interne (27 %). De surcroît, 1/5 des managers (22 %) indiquent que l’un des obstacles majeurs à cette transformation digitale est de recueillir l’adhésion des dirigeants de leur entreprise. De nombreuses entreprises semblent être limitées par à le manque de perspective de leurs cadres dirigeants qui sont 43 % à affirmer prendre en charge la prise de décision en matière de transformation digitale. Les managers sont plus d’un tiers (34 %) à penser que ce sont les équipes dédiées à l’innovation qui détiennent ce rôle. Ce manque d’alignement peut être contraignants pour la bonne conduite de projets de transformation digitale.

Plateformes « No / Low Code » : une adoption trop timide en france

Les managers sont moins optimistes que les dirigeants quant à la capacité de leur entreprise à faire face aux défis de la transformation digitale, en effet malgré les technologies disponibles, 38 % des managers indiquent être confrontés à des difficultés, contre 5 % des dirigeants. En outre, plus d’1/3 des managers (30 %) et des dirigeant (33 %) s’accordent à dire que la validation des budgets représente un obstacle aux projets de transformation digitale.

En France, 60 % des entreprises indiquent avoir dépensé entre 500 000 et 5 millions d’euros dans leurs projets de transformation digitale.

Ces investissements permettent notamment d’équiper les collaborateurs en technologies adéquates pour mener à bien ces projets. L’étude montre ainsi un faible investissement sur les citizen developers qui pourraient pourtant aider les entreprises françaises à prospérer : seulement 32 % d’entre elles utilisent des plateformes « No/Low Code ». Plus encourageant cependant, plus de la moitié (53 %) des entreprises françaises sont équipées en technologies de Process Mining.

Tableau : « Quelles technologies utilisez-vous dans le cadre de vos projets de transformation digitale ? »

« La crise sanitaire et les changements profonds opérés sur le monde du travail démontrent toute l’importance d’une transformation digitale réussie et maitrisée par l’ensemble des travailleurs. Le décalage entre la perception des dirigeants et des managers est l’un des freins les plus importants aux projets de digitalisation en entreprise, notamment dans un contexte où l’incertitude et le besoin d’innover est de plus en plus présents. Pour mener à bien cette transformation profonde des processus et de notre façon de travailler, les entreprises doivent prendre conscience de l’importance des technologies d’automatisation. Il est ainsi primordial de choisir le bon accompagnement pour assurer une implémentation parfaite et un usage approprié de ces nouveaux outils. », souligne Linda Ameur, directrice France d’ABBYY.

Méthodologie : Cette étude dressant l’état des lieux de la transformation digitale des entreprises a été menée par ABBYY en partenariat avec Sapio Research en avril-mai 2021 auprès de 1 220 décideurs informatiques appartenant à des entreprises de plus de 1 000 employés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis et au Japon.

https://www.abbyy.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: