En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

En France, une panne informatique dure en moyenne 72 minutes selon Veeam

Publication: 11 juin

Partagez sur
 
Comme l’a montré la panne du journal télévisé de TF1 en février, les temps d’arrêt imprévus continuent d’impacter une grande majorité d’entreprises françaises...
 

Comme le révèle le Veeam Data Protection Report 2021, les entreprises modernes sont toujours confrontées à des pannes et à des pertes de données qui peuvent entraîner une perte de confiance des clients et des employés, une atteinte à l’intégrité de la marque, une baisse du cours des actions et des poursuites judiciaires.

Selon ce rapport de Veeam, le temps moyen d’un temps d’arrêt imprévu en France est estimé à 72 minutes. Plus inquiétant encore, la panne la plus longue subie par les entreprises françaises au cours des 12 derniers mois serait d’une durée moyenne de 216 minutes, soit plus de 3h. Ces pannes viennent majoritairement du serveur (58 %) ou de l’infrastructure et du réseau (54 %).

Si les entreprises s’efforcent aujourd’hui d’améliorer l’existant pour réduire la probabilité d’une panne, le risque zéro n’existe pas, et c’est au niveau de la restauration des sauvegardes et des applications qu’il faut miser. Selon Veeam, 81 % des entreprises françaises souffrent d’un « écart de disponibilité » entre la vitesse à laquelle elles peuvent restaurer leurs applications et celle à laquelle elles devraient le faire. Plus concrètement, lors d’une panne, les entreprises mettent trop de temps à restaurer leurs applications, ce qui explique en grande partie les temps moyens enregistrés par le rapport.

Le coût caché des temps d’arrêt imprévus

Concernant le coût caché des temps d’arrêt, Veeam estimait en 2020 que le coût d’une heure d’arrêt pour une application hautement prioritaire était de $67 651 et de $61 642 pour une application « normale ». Selon le rapport de cette année, l’impact potentiel le plus préoccupant de l’indisponibilité des applications pour 49% des entreprises françaises serait la perte de confiance des clients, suivi de près par une atteinte à l’intégrité de la marque (48 %) et la perte de confiance des employés (35 %).

Pour Thierry Lottin, Country Manager France de Veeam : « Aujourd’hui, les conséquences d’une panne imprévue vont au-delà du niveau informatique et deviennent de véritables enjeux business qui impactent la réputation de l’entreprise sur le long terme. En cas de défaillance d’une sauvegarde, des données sensibles peuvent se retrouver sans protection, ce qui constitue une préoccupation majeure pour les entreprises, étant donné les conséquences que cela peut avoir sur la confiance des clients, l’intégrité de la marque et la confiance des employés. Puisque 24% de l’ensemble des sauvegardes en France pourraient ne pas être restaurées en raison de sauvegardes se terminant par des erreurs ou débordant de la fenêtre qui leur était allouée, il est urgent de combler cette lacune compte tenu de la pression exercée sur les entreprises françaises pour qu’elles modernisent leurs plans de reprise après sinistre et de continuité d’activité afin de mieux servir les clients à tout moment dans l’économie numérique. »

La règle « 3-2-1-1-0 » de sauvegarde Veeam qui consiste à disposer de 3 copies différentes des données (au moins) sur 2 supports différents (ou plus) avec 1 copie hors site et 1 copie isolée ("air-gapped") et sécurisée, immuable ou hors ligne, avec 0 erreur de récupération grâce à la vérification SureBackup représente un premier pas conséquent pour les entreprises qui l’appliquent, afin de s’assurer que leurs données peuvent être restaurées à tout moment et réduire ainsi le risque de prolonger un temps d’arrêt.

https://www.veeam.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: