En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Décarbonation de l’industrie : la révolution du Cloud Manufacturing

Par Thomas Hoffmeister (traduction et adaptation par Romain Fayolle de l’article publié sur Wevolver), KREATIZE

Publication: 12 juin

Partagez sur
 
L’industrie sera dirigée vers un avenir plus vert grâce à la capacité révolutionnaire des outils d’approvisionnement et de collaboration basés sur le cloud...
 

Il y a peu de défis aussi urgents et globaux en ce moment que le mouvement vers la décarbonisation. L’industrie manufacturière représente 19 % des émissions mondiales directes de carbone, les activités de « fabrication adjacentes » telles que l’utilisation par les consommateurs de produits électriques et manufacturés, y compris l’électronique et les véhicules, représentent bien plus. L’Accord de Paris sur le climat de 2015 a marqué un tournant dans la marche vers un avenir plus vert, avec pratiquement tous les pays du monde s’engageant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Depuis lors, les gouvernements du monde entier se sont activement engagés en faveur de la décarbonisation dans le cadre de leurs stratégies industrielles plus larges.

L’Union européenne a également introduit son European Green Deal (en français), qui vise à rendre l’Union neutre en carbone d’ici 2050. La fabrication a un impact sur l’environnement non seulement en termes de processus impliqués, d’énergie et de matériaux, mais aussi l’empreinte carbone de transport des produits finis. Bien sûr, aucune entreprise ne veut être un contributeur négatif à l’environnement, mais être en mesure de limiter leur impact peut être beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Les processus de fabrication sont souvent établis de longue date et dépendent de méthodes éprouvées. Le coût financier du changement peut être élevé s’il implique des choses telles que la réaffectation d’usines entières. En outre, alors que l’on peut s’attendre à ce que le secteur manufacturier réduise sa production de carbone, il n’y a aucun signe de baisse de la demande pour ses produits, ce qui oblige l’industrie à en quelque sorte “faire plus avec moins”, ou du moins “faire plus mais différemment”.

L’industrie contribue déjà à la transition vers un monde plus vert grâce à la production de produits à faibles émissions, mais le changement fondamental se produit au sein des systèmes structurels profonds de demande de devis et de mise en service. Cet article examine comment le Cloud Manufacturing a un impact mesurable sur la décarbonisation de l’industrie.

Comprendre le défi

Cloud Manufacturing (en anglais, ainsi que tous les liens suivants), également appelé CMfg ou CM, transforme les ressources et capacités de fabrication en services de fabrication basés sur une plate-forme cloud. Alors que la fabrication devient de plus en plus complexe et intégrée, le Cloud Manufacturing offre une chaîne d’approvisionnement robuste basée sur une prise de décision intelligente et une gestion précise des ressources. Le passage à ce système basé sur les données sur le cloud présente des avantages immédiats pour la durabilité, notamment :

- Réduction des déchets physiques grâce à une gestion rigoureuse des ressources et à un processus d’approvisionnement évolué.

- La capacité de tirer parti des capacités de fabrication locales qui étaient auparavant délocalisées en Asie.

- Options accrues pour l’innovation à faible risque, telles que le choix de matériaux alternatifs.

- Délai de mise sur le marché raccourci.

Le cloud libère l’industrie des processus d’approvisionnement inutiles

Tout comme le cloud a révolutionné l’industrie du logiciel, la même technologie permet aux fabricants de récolter des avantages similaires avec des composants physiques. Traditionnellement, le pouvoir au sein du processus d’approvisionnement était confiné aux fournisseurs qui établissent des devis pour chaque travail sur la base d’une estimation inexacte du temps et du coût. Ce pouvoir s’accompagnait d’une lourde charge administrative et d’une incapacité à innover en raison du risque. Une plate-forme basée sur le cloud peut créer un conglomérat de fournisseurs de services spécialisés dont la disponibilité et les ressources sont mises en commun et analysées, puis proposées aux clients avec flexibilité et transparence des prix.

L’utilisation de la technologie cloud évite aux deux parties d’avoir à s’engager dans un processus de demande de devis pléthorique, offrant deux nouvelles façons d’acheter des services matériels. Premièrement, le modèle horaire, qui exploite un logiciel basé sur l’Intelligence Artificielle via une plate-forme basée sur le cloud pour analyser la demande de fabrication d’un acheteur. Il attribue ensuite le meilleur fournisseur pour fournir le service. Un taux horaire est ensuite négocié en fonction du type de processus, de sa complexité et de la demande future anticipée, et la pièce est fabriquée et livrée par un ou plusieurs fabricants du réseau. De même, le modèle de paiement à la pièce permet aux prestataires de services d’offrir un prix fixé à la pièce. Outre les énormes avantages en termes de réduction des coûts, les avantages environnementaux potentiels de ces offres sont clairs.

De la même manière que le cloud signifie que les entreprises n’ont plus besoin de licences longues pour les logiciels qu’elles n’utilisent pas, ou pour payer des centres de stockage massifs et des services informatiques qu’elles n’ont peut-être besoin d’utiliser que de temps en temps, elles peuvent désormais sélectionner les solutions de fabrication spécifiques dont elles ont besoin et quand elles en ont besoin, via une méthode ouverte et transparente. C’est cette capacité qui est essentielle car la plate-forme cloud analyse et calcule les temps de processus pour les services de fabrication. De la sorte, cette approche permet aux entreprises de comprendre le temps et les coûts impliqués dans le processus à un niveau granulaire fin.

Ce contrôle étroit des matériaux et des coûts réduit les déchets et offre un aperçu des économies supplémentaires à la fois financières et environnementales grâce à un produit physique, un transport excessif et une énergie dépensée en surproduction. De plus, cette vue à 360 degrés du cycle de vie d’un produit peut être partagée avec les investisseurs et les clients qui exigent de plus en plus de connaître l’empreinte d’un produit, de l’idéation à la livraison.

L’innovation Agile essentielle à l’évolution des produits

Comme décrit ci-dessus, l’utilisation d’une plate-forme basée sur le cloud pour l’achat de fournitures de fabrication permet une tarification très précise. Cela donne à son tour aux fabricants de produits la possibilité d’innover, d’expérimenter et finalement de pivoter avec un nouveau niveau d’agilité. Imaginez un fabricant de produits qui utilise de l’aluminium, qui peut ensuite prototyper en fibre de carbone avec un investissement nul et une compréhension claire des coûts exacts. Cette capacité à innover comprime les cycles de conception et accélère le délai de mise sur le marché, inévitablement avec moins d’itérations de conception (c’est-à-dire moins de déchets) et sans investissement de fabrication excessif. Il s’agit d’une capacité de plus en plus essentielle à mesure que la fabrication se dirige vers les modèles Industrie 4.0 et fabrication sur commande (Made-to-Order = MTO), configuration sur commande (Configure-to-Order ou CTO) et ingénierie sur commande (Engineering-to-Order ou ETO).

Les fournisseurs et les acheteurs orientés données

Une étude de l’Institut Reuters a révélé que le changement climatique est quelque chose qui compte pour la plupart des gens. La recherche a révélé qu’en moyenne, 69 % des personnes qui ont répondu ont déclaré qu’elles pensaient que le changement climatique était un problème extrêmement ou très grave. Cette préoccupation pour l’environnement s’étend également à la façon dont les entreprises individuelles sont considérées, la transparence étant une préoccupation considérable pour le public. Il en va de même pour les employés, avec une autre enquête révélant que 60% des employés ont déclaré qu’ils étaient plus susceptibles de travailler pour une entreprise avec de fortes politiques environnementales.

https://www.kreatize.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: