En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Rocket School franchit la barre des 1000 commerciaux high tech formés !

Publication: 23 juin

Partagez sur
 
Rocket School est la première grande école du numérique gratuite et rémunérée avec une grande particularité : elle recrute uniquement sur la personnalité (soft skills) et aucun diplôme n’est requis pour l’entrée en formation !...
 

Crée en novembre 2018 par Cyril Pierre de Geyer, l’école comptabilise à ce jour 1000 commerciaux high tech qui sont à présent en poste ou en formation. Elle accueille des profils de bac – 3 à bac + 7 et prépare aux métiers de growth hacker, business developer, customer business manager... Comme son nom l’indique, l’école forme ses étudiants à la vitesse de l’éclair : 3 mois de bootcamp intensif en cours et 12 à 24 mois d’alternance dans les meilleures startups françaises avec, dans 96% des cas, un CDI ou CDD à la clé.

Si 1000 profils de tous horizons ont été formés entre novembre 2018 et aujourd’hui à travers 5 campus en France : Paris, Lyon, Marseille, Nantes et Roubaix, ce n’est que le début ! En effet, l’école prévoit de se développer dans d’autres villes encore pour donner la chance a un maximum de personnes de trouver un travail dans lequel ils s’épanouissent et qui correspond finalement à leur personnalité. Depuis son lancement, Rocket School a connu une croissance de 200% par an !

Rocket School, une école qui allie excellence et inclusion

Tout le monde à la possibilité d’intégrer Rocket School : c’est la motivation, la détermination, le goût du challenge et le sens du relationnel qui déboucheront sur un accès à l’école. Peu importe l’âge, les diplômes obtenus ou non, le parcours scolaire, les formations antérieures : rien de tous ces critères généralement demandés lorsqu’un candidat postule pour intégrer une école n’est requis chez Rocket School.

Rocket School n’est pas une autre école de commerce, c’est une entreprise de l’économie sociale et solidaire et leur approche permet d’hyper accélérer les carrières. Leur raison d’être se définit ainsi : « Trouver le job de ses rêves, le job où on sera performant et en phase avec ses valeurs. »

Selon Clara Buot, étudiante à Rocket School Paris « J’ai tout de suite senti la bienveillance et l’efficacité des formateurs. J’avais une appréhension de reprendre des études à 34 ans et qui plus est, dans un secteur plutôt dédié aux hommes. »

Cyril Pierre de Geyer, fondateur de Rocket School « Le succès de notre formation est une très bonne nouvelle pour l’économie. La survie et la croissance des entreprises innovantes se construit avec ces nouveaux commerciaux. Il est essentiel de sortir du mirage de la levée de fonds et de se concentrer dans une logique de à l’acquisition de vrais clients, à la vente. »

Un algorithme anti-chômage qui repose sur trois piliers

L’école a mis en place dès le début un algorithme antichômage avec des objectifs bien précis :

- Recrutement et orientation basés sur la personnalité grâce à une IA de matching ;

- Formation courte et intensive pour apprendre les bases opérationnelles du métier ;

- Suite du parcours en CDI ou en alternance pour consolider les acquis et apprendre à apprendre.

Cet algorithme a été testé sur trois métiers du numérique via Rocket School et a vocation à être opéré sur d’autres métiers à terme.

Des partenariats pour renforcer la réussite des apprenants

Au dela de son implication Rocket School a su fédérer d’autres forces vives au service de l’emploi. En premier lieu Pôle Emploi avec qui un travail du quotidien permet d’identifier et d’orienter les candidats vers ces métiers. Viennent ensuite les grands éditeurs comme Google, FaceBook ou HubSpot chez qui les apprenants Rocket School vont se faire certifier et ainsi enrichir leurs CVs avec de belles références. L’école HEC également, au travers de son incubateur, permet d’apporter une petite touche de brillant à ces profils qui ne demandent qu’à réussir.

Jérémy Diavet, fondateur de Rocket School « L’ajout de belles références aux CVs de nos apprenants joue un peu le rôle de pied dans la porte et leur permet d’être reçus en entretien. La suite c’est leur talent qui le fait et … ça marche ».

https://www.rocket-school.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: