En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Memento Cloud applique le modèle Blablacar à la sauvegarde de données

Publication: 29 juin

Partagez sur
 
L’incendie récent du datacenter OVH a démontré que nos données ne sont pas toujours aussi sécurisées qu’on le pensait...
 

Memento Cloud, une jeune startup Nîmoise, apporte une solution innovante issue de l’économie circulaire à la problématique de la sauvegarde des données. Son principe est simple ; plutôt que d’envoyer les données dans un datacenter, Memento Cloud additionne les capacités inutilisées des ordinateurs et des comptes Cloud comme OneDrive pour y sauvegarder les données des entreprises. C’est en quelque sorte le modèle Blablacar appliqué à la sauvegarde de données : en réutilisant les ressources existantes, Memento Cloud propose une sauvegarde plus verte et jusqu’à 75% moins chère.

Appliquer le modèle Blablacar à la sauvegarde des données

Là où Blablacar propose de remplir les places libres des voitures, Memento Cloud s’intéresse à l’espace inutilisé de nos disques durs.

La solution fonctionne sur la base des communautés de partage : les employés d’une même entreprise ou les membres d’une famille mettent en commun une partie de l’espace de stockage qu’ils n’utilisent pas. En effet, on estime que 70% de l’espace de stockage de nos ordinateurs n’est pas utilisé, ce qui laisse une belle marge d’optimisation.

En ajoutant 50 Gigas par-ci, 100 par-là, on obtient rapidement beaucoup d’espace qui est ensuite utilisé pour sauvegarder les données de la communauté. Chaque communauté Memento Cloud fonctionne en circuit fermé et indépendamment des autres.

Avec Memento Cloud, chaque utilisateur dispose d’une clé de chiffrement afin de protéger l’accès à ses données ; mieux encore, le chiffrement est automatique et est réalisé à la source, directement sur l’ordinateur d’où part la sauvegarde. Ainsi, même si l’un des appareils de stockage est volé, les données stockées ne sont pas exploitables.

Le logiciel Memento Cloud s’occupe également de réaliser plusieurs copies des données sur des ordinateurs différents ; ainsi si l’un des ordinateurs est perdu, détruit ou volé, il est possible de restaurer les données depuis les autres copies.

« L’important pour la sauvegarde, c’est de pas mettre tous ses œufs dans le même panier : sinon on s’expose à une perte totale en cas d’incident industriel comme à Strasbourg en Mars 2021. » Nathan Richard, CEO de Memento Cloud

Le Multi-Cloud comme futur de la sauvegarde

Le drame de l’incendie d’OVH Strasbourg en mars 2021 a montré les limites du modèle Mono-Datacenter : quel que soit le fournisseur du stockage, il est impossible de garantir une protection à 100%.

Pour Memento Cloud, le futur passe par le Multi-Cloud : en copiant les données chez plusieurs fournisseurs on limite les risques de pertes de données, de la même manière que les assurances mutualistes lissent le risque entre leurs adhérents.

« Nous lancerons bientôt une version de Memento Cloud compatible avec OneDrive et le stockage cloud S3. Notre objectif est de permettre à nos clients de choisir et de changer facilement leur fournisseur de stockage, voire d’en utiliser plusieurs en même temps. Dans tous les cas, c’est Memento Cloud qui s’occupe de synchroniser automatiquement les données, l’utilisateur n’a rien à faire. Il sera également possible d’associer le stockage cloud au stockage local, pour toujours avoir une copie dans les locaux de l’entreprise, au cas où. » Nathan Richard, CEO de Memento Cloud.

https://www.memento-cloud.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: