En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

14% des entreprises reconnaissent avoir des lacunes dans leur système de cybersécurité

Publication: 30 juin

Partagez sur
 
Ces derniers mois plus que jamais, la cybersécurité est devenue une préoccupation centrale au sein des entreprises...
 

Dans un contexte où plus de 30% des entreprises françaises ont été touchées par un ransomware au cours de l’année dernière, comment les dirigeants abordent-ils ce récent renforcement de la cybermenace ? La dernière étude Etat des Ransomwares 2021 commanditée par Sophos auprès du cabinet d’étude Vanson Bourne apporte un éclairage sur le sujet.

Des dirigeants d’entreprises qui restent pessimistes…

31% des dirigeants d’entreprises françaises estiment qu’il est désormais inévitable que leur organisation soit touchée par un ransomware. Face aux récentes vagues de cyberattaques, les dirigeants sont de moins en moins confiants quant au niveau de protection de leurs infrastructures ainsi qu’en leur capacité à les surmonter. En effet, 44% d’entre eux déclarent que les cyberattaques sont désormais trop avancées pour que l’équipe informatique de leur organisation puisse y faire face seule. Cette inquiétude est directement liée au niveau croissant de sophistication des attaques par ransomwares qui sont par conséquent plus difficiles à arrêter pour 37% des entreprises.

Malgré des investissements croissants dans la cybersécurité

Ces inquiétudes persistent malgré d’importants investissements de la part des entreprises dans le secteur de la cybersécurité depuis le début de la crise sanitaire. Aujourd’hui, 41% des entreprises françaises disposent d’une technologie anti-ransomware et 17% d’entre elles font appel à une société spécialisée dans la cybersécurité qui gère un centre d’opérations de sécurité (SOC) complet. Parallèlement, 59% des entreprises estiment disposer d’un personnel qualifié en matière de sécurité informatique. Autant d’investissements et de ressources sur lesquels les entreprises doivent désormais capitaliser tout en continuant à faire preuve d’une vigilance accrue.

« Il est effectivement de plus en plus complexe de se protéger des cybercriminels qui se tiennent à l’affût de la moindre faille dans le but de s’introduire au sein des infrastructures et ainsi déployer leurs attaques de plus en plus multiformes. Heureusement, lorsque les entreprises sont victimes d’une attaque, elles ne sont pas forcées de les affronter seules. Elles doivent désormais faire appel à des fournisseurs spécialistes de la cybersécurité de manière à combiner expertise humaine et automatisation des processus pour bénéficier d’une protection optimale de leurs infrastructures. » déclare Gilles Sarquiz, Ingénieur avant-vente chez Sophos.

Méthodologie de l’étude

L’étude État des Ransomwares 2021 a été menée par Vanson Bourne, un cabinet indépendant spécialisé dans les études de marché, au cours des mois de janvier et février 2021. Dans le cadre de cette enquête, 5 400 décideurs IT ont été interrogés dans les 30 pays suivants : États-Unis, Canada, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Autriche, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Suède, Suisse, Pologne, République Tchèque, Turquie, Israël, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Inde, Nigéria, Afrique du Sud, Australie, Japon, Singapour, Malaisie et Philippines. L’ensemble des répondants sont issus d’entreprises qui comptent entre 100 et 5 000 employés.

https://www.sophos.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: