En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Pathwire propose un service pour nettoyer les listes de diffusion

Publication: 22 juillet

Partagez sur
 
Alors que 15 % des emails n’arrivent jamais à destination, Pathwire lance l’infrastructure de vérification de Mailgun dans l’Union européenne afin d’améliorer la bonne délivrabilité des campagnes emailing...
 

Pathwire, née de la fusion entre Mailjet et Mailgun, et premier fournisseur de solutions d’email marketing et d’email API, annonce que le service de vérification des emails, jusqu’à maintenant uniquement disponible outre-Atlantique, est désormais étendu à l’Union européenne. Les vérifications sont entièrement conformes au RGPD et les données sont traitées dans l’UE.

Vérifier pour améliorer votre réputation et la délivrabilité de vos emails

On estime généralement que plus de 20 % d’une liste de diffusion n’est plus « valable » chaque année, soit parce que les interlocuteurs changent d’adresse email, soit parce qu’ils ne réagissent plus aux communications d’une marque. Or, les adresses emails non réactives font baisser les taux d’ouverture et les taux de clics, ce qui dégrade les indicateurs d’engagement des stratégies emailing des entreprises. Maintenir une liste de diffusion de qualité, composée de contacts intéressés et engagés, permet d’augmenter la délivrabilité des campagnes, et ainsi leur retour sur investissement.

C’est pour cette raison que Pathwire étend le service de vérification des adresses email au sein de l’Union européenne. Ce service va au-delà des simples règles de grammaire en effectuant des vérifications pour tous les problèmes critiques qui peuvent affecter la réputation d’envoi et la délivrabilité des emails.

Il peut être utilisé de deux façons. D’une part, il peut intégrer l’API Pathwire aux pages avec des formulaires (d’inscription, de paiement, etc.) qui garantit que seules les adresses email valides peuvent progresser dans le flux. Il fournit également des suggestions intelligentes pour les fautes de frappe courantes, permet d’éviter les adresses dites « jetables » et de se protéger contre les robots. D’autre part, il peut effectuer des vérifications en masse des adresses email existantes afin de garantir des listes propres. L’algorithme détecte les adresses électroniques qui se sont transformées en piège à spam et donne aux spécialistes un affichage des scores de risque pour chaque email afin qu’ils puissent prendre des décisions plus intelligentes pour nettoyer leurs listes.

« Nos vérifications sont entièrement conformes au RGPD et le traitement des données est effectué au sein de l’Union européenne », souligne Julie Paci, responsable marketing stratégique chez Pathwire. « Le RGPD exige de toutes les entreprises qui collectent ou traitent des données de citoyens européens qu’elles utilisent des solutions qui respectent les exigences de ce nouveau règlement. C’est pourquoi nous nous attachons à mettre en place des produits 100 % conformes afin d’accompagner nos clients au mieux dans leur propre mise en conformité. »

66,1 % des entreprises français ne pensent pas être complètement conformes au RGPD

Pour accompagner le lancement de ce service, Pathwire a justement mené une étude auprès de 1 000 décideurs informatiques et marketing du monde entier, dont 300 basés en France, afin de comprendre les tendances et les problèmes les plus courants en matière de confidentialité des données et de conformité.

Parmi les principaux enseignements de cette étude, il ressort que 66,1 % des français interrogés estiment que leur entreprise n’est pas complètement conforme au RGPD, ou à tout autre réglementation applicable à l’entreprise (telles que le CCPA ou le CDPA). Toutefois, seulement 11,7 % des répondants français ignorent si leur entreprise est soumise à l’une de ces réglementations, alors que ce chiffre atteint 24,4 % au niveau mondial, ce qui montre que la France semble avoir été mieux sensibilisée à ces sujets.

Alors qu’il reste encore du chemin à parcourir aux entreprises afin de se conformer entièrement avec les réglementations applicables, il est intéressant de noter que près de la moitié des répondants français ont introduit une nouvelle technologie ou modifié une technologie existante côté marketing afin de se conformer aux lois sur la protection de la vie privée, et que pour cela 74,1 % ont dépensé jusqu’à 5 000 € par an. « Ces chiffres sont encourageants puisqu’ils confirment que les entreprises sont prêtes à allouer davantage de ressources à des solutions marketing, telles que la vérification des adresses emails, leur permettant de les aider dans leur mise en conformité », conclut Julie Paci.

https://www.pathwire.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: