En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Microsoft : les arnaques aux faux supports techniques présentent toujours des risques

Publication: 29 juillet

Partagez sur
 
En France, 54% des adultes y sont exposés...
 

Dans son enquête Scam Research 2021 publiée le 21 juillet, Microsoft attire l’attention des internautes sur les risques liés aux arnaques aux faux supports techniques, qui n’ont pas diminué depuis. Ces fraudes, qui consistent pour les escrocs à se faire passer pour des employées de Microsoft en faisant croire aux internautes qu’ils ont été victimes d’infections par des logiciels malveillants afin de leur extorquer de l’argent, représentent un problème mondial qui touche des individus de tous âges. En France, plus d’un adulte sur deux y est exposée.

Le rapport révèle que :

- 3 internautes sur 5 ont été les cibles d’arnaques au support technique au cours des 12 derniers mois, dans le monde.

- Parmi eux, 1 internaute sur 6 est allé au bout du processus et en a été victime, avec des pertes de plusieurs centaines de dollars.

- Les jeunes âgés de 18 à 37 ans, seraient plus fréquemment exposés à ce type d’escroqueries, à savoir les Millenials et la Gen Z. Ces derniers sont notamment plus enclins à télécharger des films ou de la musique, ou à aller sur des sites de torrent, des activités particulièrement risquées.

- 1 Millenial sur 10 et 1 jeune de la génération Z sur 10 qui ont été confrontés à cette escroquerie sont allés jusqu’à y perdre de l’argent.

En France :

- 54% des adultes y sont exposés.

- Malgré le fait que les interactions avec les escrocs au support technique diminuent (12 % en 2021 contre 15 % en 2018), le nombre de personnes qui perdent de l’argent est resté relativement constant (5 % contre 4 % en 2018).

- 91% des internautes français n’ont pas confiance lors de prises de contacts non sollicitées et 78% pensent qu’il est peu probable qu’une entreprise les contacte de cette manière.

- Les membres de la génération Z en France sont moins susceptibles de tomber dans le piège que leurs aînés (19% d’entre eux ont payé les escrocs, contre 26% des adultes de plus de 54 ans).

La (DCU) travaille activement en collaboration avec les forces de l’ordre pour faire face à ces menaces depuis 2014, en renforçant ses technologies et en alertant ses clients sur les risques qu’ils encourent. Microsoft a notamment engagé de nombreuses poursuites à l’encontre des fraudeurs aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

https://www.microsoft.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: