En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Big Data et AI Paris : le Guide est disponible pour un voyage au coeur de la Tech

Publication: 2 septembre

Partagez sur
 
Bien que l’impact du big data et de l’intelligence artificielle (IA) sur la société soit indéniable, il n’en reste pas moins difficile d’en mesurer l’ampleur pour qui n’est pas expert...
 

Pourtant, l’exploitation à grande échelle des technologies de la donnée et de l’IA joue un rôle majeur dans de nombreux secteurs.

De la généralisation du télétravail à la lutte contre la Covid-19, les années 2020 et 2021 marquent un tournant technologique auquel le rendez-vous tech incontournable de la rentrée, Big Data et AI Paris, se fait l’écho. Le congrès réunira, les 28 et 29 septembre prochains à Paris et en ligne, les acteurs emblématiques d’un écosystème exploitant mieux, plus vite et à l’échelle des technologies éprouvées.

En préambule de cet évènement BtoB, le Guide du Big Data et de l’IA est l’outil indispensable à se procurer pour en saisir les enjeux. À travers le témoignage de personnalités inspirantes et motrices d’une filière en pleine effervescence, le document explore les dernières innovations, cas d’usage et applications à l’œuvre. En plus d’intégrer l’annuaire des entreprises qui comptent dans le secteur, ce guide nous livre des réflexions éclairées en complémentarité des 80 conférences prévues lors du congrès.

Pour Nicholas Christakis, médecin épidémiologiste et sociologue à Yale, l’après-crise de la Covid-19 pourrait ressembler aux années folles. Une période durant laquelle l’usage croissant des nouvelles technologies accompagnerait la révolution numérique vers une prospérité économique. Une vision assez incongrue dans une époque caractérisée par « [une] population […] plutôt morose et nostalgique d’un temps révolu ».

7 milliards, c’est la somme allouée pour le numérique dans le plan de relance post COVID-19 fin 2020

Pourtant, si l’introduction du guide sur l’état du marché a le mérite de constituer une approche quantifiable, c’est bien le coup de projecteur sur les personnalités et initiatives de 2020 qui illustre parfaitement le dynamisme de la filière data. Des travaux d’Aurélie Jean, Docteure en Sciences et entrepreneure, sur l’éthique des modèles d’IA à l’application du RGPD sur le fonctionnement des différentes CNIL européennes, le Guide du Big Data et de l’IA achève de planter le décor (Acte I). Bienvenue au pays de la data.

Et l’Homme créa la machine

Avec une valeur qui a triplé, le marché du cloud européen a la tête dans les nuages. Il faut dire, le télétravail et les problématiques liées à l’accès aux données à distance ont accéléré leur intégration en entreprise. Explorant les coulisses de la Tech (Acte II), le Guide revient sur la refonte totale des infrastructures technologiques et organisationnelles de l’industriel Teréga. Son passage au cloud public aura permis de réduire les coûts de l’entreprise spécialisée dans les infrastructures gazières. « Cet environnement [le portail client] nous coûtait 200 000 euros par an, aujourd’hui il nous coûte 20 000 euros par an », précise le protagoniste de cette évolution Daniel Widera, Directeur de la Transformation du Digital et de la Performance chez Teréga.

- Le marché du cloud européen est passé de moins de 2 milliards d’euros en 2017 à 6 milliards d’euros en 2020. ?En somme, il a triplé sa valeur. Source : Synergy Research.

Le témoignage de Max Schultze, Data Science Engineer chez Zalando, ne doit pas nous faire oublier que derrière les machines, l’homme a encore toute sa place. L’interview de Cleìmence Panet Amaro, Chief Data Scientist à la Banque Postale, nous rappelle à ce titre que l’organisation et la formation demeurent au cœur des problématiques technologiques : « fini le développement en silos et les frontières entre les services ! […] Cela nous permet de penser "industrialisation" des projets dès leur démarrage. »

Des enjeux dont s’est également saisi le président-fondateur de l’école aivancity, Tawhid Chitioui. Pour ce dernier, l’intelligence artificielle « provoque une profonde mutation des métiers et des compétences et constitue une large possibilité d’embauche pour des diplômés hautement qualifiés. »

- 8 entreprises sur 10 ont accéléré leur transformation numérique en 2020 ; Source : Vanson Bourne pour Dell Technologie (Juillet -Août 2020).

- En France, la branche numérique pourrait rechercher environ 7 500 spécialistes supplémentaires de l’IA & Data Science sur la période 2019-2023. Source : étude « Formations et compétences sur l’Intelligence Artificielle en France » commandée par le Syntec Numérique et réalisée par l’OPIIEC (Novembre 2019).

De l’État providence à la Data providence

Conscient que l’impact des technologies big data ne se limite pas au monde de l’entreprise, le Guide du Big Data et de l’IA prend le pouls d’une société en pleine mutation où les innovations numériques peuvent et changent d’ores et déjà la notion de bien-commun (Acte III).

Du développement de la plateforme AlloCovid basée sur une IA vocale, à la télémédecine, les cas d’usage dans la crise de la Covid-19 sont pléthores à l’instar des enjeux financiers. Selon Mind Health, 391 millions d’euros ont été levés sur l’année 2020 par des start-up spécialisées dans l’e-santé.

- 48 % des interrogés par l’institut d’études BVA ont indiqué que la COVID-19 avait eu un impact positif dans le développement de leurs projets d’innovations. Source : Innova on Factory et Fast-Up Partners associés aÌ l’institut d’étude BVA, 2020.

Le guide développe également deux projets qui élargissent les champs des possibles. D’un côté, Stanley Durrleman, chercheur à l’Inria et à l’ICM, travaille à la modélisation des trajectoires des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson et Huntington) à partir de grandes bases de données cliniques ; de l’autre, une société privée Clinityx et Clinigrid collabore avec des institutions de santé publiques au développement d’algorithmes prédictifs. « Les analyses peuvent alors renseigner sur l’impact de mesures de santeì publique, sur l’épidémiologie d’une pathologie, ou l’utilisation de produits de santeì, par exemple » précise Nicolas Glatt, Directeur Général de Clinityx et Clinigrid.

Mickael Fine, Data scientist et co-responsable de l’association Data For Good, retrace quant à lui quelques projets phares auxquels la communauté de 1 600 volontaires a apporté son soutien. L’ajout dans la base de donnée Open Food Facts de l’empreinte carbone des aliments et d’un outil de reconnaissance d’images nous montre que le big data a un rôle à jouer dans les réponses face aux préoccupations environnementales. « Il s’agit de la base de données qui tourne notamment derrière l’application Yuka », complète Mickael Fine.

Vers l’infini et au-delà : les nouveaux protagonistes du Big Data et de l’IA

Avant de se pencher sur le quantique, nouveau terrain de bataille de la Tech, dans un dossier spécial avec le consultant et formateur en informatique quantique Bruno Fedrici, le Guide du Big Data et de l’IA revient sur les derniers usages à l’œuvre (Acte IV).

La 5G seule ne dévoile pas tout son potentiel, elle trouve toute sa valeur et ses applications lorsqu’elle est combinée avec d’autres technologies comme l’IA, l’edge computing, le big data. Son rôle est d’améliorer et d’adapter la connectivité, de construire des chaînes avec d’autres technologies afin de construire de nouveaux processus digitaux.

Si la 5G est entrée dans le langage courant, ses applications demeurent encore vagues pour beaucoup d’entre nous. Ce n’est bien sûr pas le cas pour Olivier Wioland, Directeur Marketing du Réseau Mobile chez Orange Business Services. Celui-ci, revient dans le document sur deux cas d’usage dont l’un vise à améliorer une application de réalité augmentée pour la maintenance de l’usine du Vaudreuil de Schneider Electrics. Dans son analyse, Olivier Wioland nous rappelle que « la 5G sera rendue utile par ce que nous en ferons » et illustre une 5G pour le bien commun : « une start-up marseillaise […] a conçu un robot permettant de nettoyer le fond du Vieux Port. […] La start-up et Orange ont testeì sa connexion en 5G pour améliorer la précision de l’image et faciliter le travail de l’opérateur avec des gestes plus précis. »

En outre, la 5G apparaît comme un support idéal mais pas indissociable pour développer l’edge computing. Fort de ses 10 années d’expertise chez Dell Technologies comme CTO, Vincent Barbelin analyse le potentiel de l’edge computing et de l’Internet des objets (Internet of Thing, IoT) : « une des études que Dell a commandé à Vanson Bourne a révélé que 71 % des entreprises ont accéléré leur transformation digitale en 2020. Et lorsqu’on regarde les 5 priorités de cette transformation, l’edge computing arrive en 4e position. »

https://www.bigdataparis.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: