En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

SATO lance ses bracelets RFID UHF pour l’identification des patients

Publication: 1er octobre

Partagez sur
 
SATO, pionnier mondial dans le développement de solutions d’identification automatique et d’étiquetage, a lancé un nouveau bracelet thermique direct RFID UHF. Celui-ci permet d’identifier, de vérifier et de suivre les patients en milieu hospitalier...
 

SATO a conçu ce bracelet pour un confort et une lecture optimale dans les systèmes de localisation des hôpitaux. Le contrôle des risques d’infection et de contamination, le respect de la tranquillité des patients ainsi que leur localisation comptent parmi les besoins courants des hôpitaux et des établissements de soins.

Les infirmières doivent régulièrement déployer des efforts considérables pour relever tous ces défis. Cela représente une source de stress supplémentaire et peut affecter les résultats des patients1. Les recherches démontrent que les infirmières ont du mal à trouver un équilibre entre les deux objectifs de soins contradictoires qui leur sont imposés, à savoir préserver le sommeil des patients tout en surveillant leurs constantes vitales. Ce suivi régulier permet de réduire les dégradations qui pourraient être évitées en milieu hospitalier2.

Parmi les autres problèmes auxquels sont confrontés les hôpitaux, on retrouve la gestion du flux des patients au sein des services hospitaliers. Un service en sous-effectif ou un matériel qui n’est pas à sa place peut entraîner une perte de temps et une détérioration du service.

SATO répond à ces préoccupations stratégiques en proposant un bracelet RFID UHF haute performance associé à la CT4-LX UHF, la meilleure imprimante compacte 4 pouces de sa catégorie. Tous deux peuvent s’intégrer dans un système complet d’identification et de suivi avec des antennes et des lecteurs tiers.

Doté d’un tel système, le personnel hospitalier peut ainsi contrôler précisément et de manière hygiénique l’identité des patients sans perturber leur repos, car le bracelet peut être lu même à travers une couverture. Les lecteurs peuvent également être placés à des endroits stratégiques de l’hôpital afin que le personnel soit automatiquement averti en cas de mouvement imprévu.

Les bracelets sont fabriqués à partir d’un matériau antimicrobien ultradoux. Les patients bénéficient donc de bracelets à la fois confortables et hygiéniques pendant toute la durée de leur séjour. L’inlay UHF de SATO a été spécialement conçu afin qu’il ne s’accroche pas aux vêtements ou à d’autres objets environnants, tout en offrant des taux de lecture optimaux. De plus, grâce au système sans contact de la RFID, le risque de contamination est réduit au minimum, ce qui garantit un niveau d’hygiène optimal.

En utilisant une imprimante SATO compatible avec la technologie AEP (Application Enabled Printing), les utilisateurs peuvent à la fois encoder des bracelets et développer des applications personnalisées pour rationaliser leurs processus de travail. Ils peuvent par exemple dupliquer des bracelets à la volée (avant et après des procédures chirurgicales ou des IRM) ou convertir facilement des bracelets à code-barres en bracelets RFID pour simplifier la mise en œuvre.

Le premier hôpital à avoir adopté ces bracelets en Europe les utilise pour contrôler les flux d’entrée et de sortie des patients de son service de chirurgie. Cela permet de mieux répartir le personnel et le matériel médical pour répondre aux besoins des patients à tout moment.

« Je suis ravi de déployer une solution d’identification des patients RFID UHF modulable et personnalisable dans les hôpitaux du monde entier », a déclaré Kevin Allart, responsable du secteur de la santé chez SATO. « Dans la nouvelle normalité, nous nous engageons à aider les hôpitaux à réduire leurs coûts et à optimiser l’allocation de leurs ressources afin d’améliorer les soins prodigués aux patients et de contribuer à leur sécurité. »

Les tags RFID conçus par SATO sont fabriqués en utilisant des méthodes respectueuses de l’environnement. Fabriqués sans solvants chimiques pour éviter la libération de fluides résiduels, ils ne contiennent pas non plus de substrats en plastique pour réduire les déchets plastiques. Les quantités d’aluminium non utilisées lors de la phase de production sont également recyclées pour limiter les déchets.

https://www.sato-global.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: