En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Accélérer la compétitivité de l’industrie française

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
Le Gouvernement confie à Philippe Herbert une mission sur la 5G industrielle...
 

En lançant cette mission, le Gouvernement souhaite accélérer le déploiement des applications de la 5G au sein du tissu industriel français. La 5G est en effet porteuse d’innovations de rupture nécessaires à la mise en œuvre de l’ « industrie du futur ». Son appropriation rapide par les industriels français est un levier essentiel pour la compétitivité de notre économie, à court comme long terme.

La mission sur la 5G industrielle

L’adoption de la 5G et de ses usages par les entreprises industrielles françaises de toutes tailles est un défi majeur. Les performances et fonctionnalités de la 5G en font une technologie indispensable pour permettre à l’industrie de gagner en compétitivité, en développant de nouvelles méthodes de production s’appuyant sur le numérique : autonomisation des robots industriels, sécurité des travailleurs accrue, généralisation de la maintenance prédictive, etc.

Cette mission poursuivra plusieurs objectifs. Tout d’abord, la mise en place d’un dialogue continu entre acteurs industriels et télécoms, afin de développer les usages de la 5G dans l’industrie, et d’en accélérer l’appropriation par les professionnels. La mission devra également identifier les freins au déploiement de la 5G et de ses usages dans l’industrie. Enfin, elle devra proposer des actions concrètes pour accompagner les secteurs industriels français dans l’émergence et le déploiement de services innovants sur la 5G. Ces travaux prendront en compte le retour d’expériences d’acteurs français et européens.

L’implication des écosystèmes de la 5G et de l’industrie du futur dans la mission

L’adoption de la 5G par l’industrie nécessitera une forte mobilisation des filières industrielles et devra concerner aussi bien les grands groupes que les start-ups, PME ou ETI. Un groupe de travail constitué de membres des Comités Stratégiques de Filière « Infrastructures numériques » et « Solutions pour l’industrie du futur », ainsi que d’experts industriels français et internationaux appuiera Philippe Herbert dans la réalisation de sa mission.

Cette mission viendra compléter les travaux menés dans le cadre de la Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a déclaré : « La 5G sera un facteur clé de la compétitivité de notre industrie ; elle permettra notamment le déploiement de la maintenance prédictive et la mise en place de chaines de production automatisées plus efficaces. C’est pourquoi il est essentiel d’identifier les freins à lever pour permettre aux industriels d’adopter cette technologie rapidement, et d’en multiplier les usages. C’est tout l’enjeu de la mission 5G industrielle que nous confions aujourd’hui à Philippe Herbert. »

Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, a déclaré : O : « Le Gouvernement confie à Philippe Herbert une mission critique, celle de créer les conditions de l’appropriation de la 5G par l’industrie française. Celle-ci devra passer nécessairement passer par un dialogue nourri et itératif entre l’ensemble des acteurs opérateurs, industriels, start-ups et investisseurs ».

A propos de Philippe Herbert : Philippe Herbert a commencé sa carrière chez DASSAULT SYSTEMES où il y a occupé différents postes de direction entre 1982 et 1996. Il a ensuite relancé l’implantation française du fonds d’investissement Américain Partech International.

Il est membre fondateur du Pass French Tech, devenu FT120, membre du Conseil d’administration de Wilco, siège au comité d’investissement de la SATT Lutech et membre du Pôle de compétitivité Cap Digital.

Au sein de l’association Française des investisseurs pour la croissance (France Invest), il a présidé pendant 4 ans la commission Financement de l’Industrie.

De 2003 à 2020, en tant que General Partner de Banexi Ventures Partners devenu Kreaxi, il a investi dans plus de 25 sociétés.

Philippe Herbert est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en aéronautique de l’ESTACA et d’un Mastère spécialisé d’HEC. Il a été élevé au rang de chevalier de la légion d’honneur en janvier 2021.

https://www.gouvernement.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: