En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le service informatique a incontestablement sa place au conseil d’administration

Publication: 26 octobre

Partagez sur
 
L’étude révèle également que seul 1 responsable informatique sur 5 en France se dit réellement "motivé" par la technologie, les priorités portant davantage sur les perspectives d’évolution dans l’entreprise et sur l’augmentation du retour sur investissement...
 

Pure Storage®, fournisseur informatique pionnier du stockage as-a-service dans un environnement multi-cloud, a publié les résultats d’une étude européenne menée auprès de responsables informatiques. Elle révèle à quel point le regard porté sur le service informatique a changé dans les entreprises depuis la pandémie, accordant aux équipes IT une plus grande voix au sein des sociétés. L’étude vise à comprendre les motivations des responsables IT, les progrès réalisés au cours de l’année passée et l’évolution de leurs priorités.

Les entreprises sont très nombreuses à avoir compris à quel point les données sont un facteur essentiel de leur réussite. Ainsi, 74 % des responsables IT français sont fiers d’avoir joué un rôle significatif au cours de l’année dernière. Plus précisément, 66 % se disent motivés par la façon dont ils contribuent à la transformation numérique et aux efforts de changement mis en œuvre au sein de leur entreprise, 49 % par l’idée d’aider et d’accompagner leurs collaborateurs dans leur carrière informatique, et 47 % par le nouveau rôle stratégique endossé par le service IT dans l’entreprise. Il est assez surprenant de constater que la technologie en elle-même constitue une source de stimulation et de motivation pour seulement 1 responsable sur 5 (21 %), signifiant que leurs préoccupations sont de plus en plus tournées vers l’innovation, la valeur ajoutée pour l’organisation et la transformation numérique.

Le rôle de l’informatique pour relever les défis métiers engendrés par la pandémie

Depuis de très nombreuses années, les entreprises ont beaucoup de mal à aligner leur service informatique à leurs autres activités, mais l’étude indique que les responsables IT français ont bien progressé dans ce domaine au cours des 12 derniers mois. En effet, les spécialistes technologiques suggèrent que les responsables IT sont davantage en accord avec les autres dirigeants métier. L’alignement de leurs besoins respectifs, estimé en moyenne à 47 % il y a deux ans, est désormais passé à 61 %. Grâce à l’aide précieuse apportée par le service informatique à l’entreprise pour faire face à tous les défis qu’elle a eu à relever, les responsables IT ont désormais conscience de l’importance de leur contribution. 32 % affirment que l’infrastructure technologique en place est très robuste et 26 % pourcentage le plus bas de tous les pays de l’étude considèrent que leurs méthodes de travail et leur culture informatiques sont très agiles dans toute l’entreprise et répondent à ses besoins.

Cependant, les responsables IT ne cachent pas leur mécontentement face au manque de reconnaissance reçu alors qu’ils ont largement contribué à faire évoluer leur entreprise pendant la pandémie. Ils sont plus de 1 sur 3 (37 %) à dire que les résultats qu’ils ont obtenus ces 12 derniers mois n’ont pas été reconnus. Ils se disent aussi contrariés par la concurrence des priorités et la gestion réactive plutôt que proactive des urgences (38 %), ainsi que par la pression constante d’innover tout en réduisant les coûts (37 %).

« Lorsque la pandémie a éclaté, les responsables informatiques devaient assumer la lourde responsabilité d’assurer la continuité des opérations et de protéger leur entreprise des perturbations physiques et financières. Depuis l’année dernière, les choses ont changé : on leur demande maintenant de fournir une vue d’ensemble stratégique sur l’évolution des besoins de l’organisation », explique James Petter, VP International chez Pure Storage. « Il devient de plus en plus important d’équilibrer et de hiérarchiser les besoins des entreprises pour permettre aux directeurs informatiques de continuer à fournir les technologies nécessaires pour offrir de véritables avantages aux utilisateurs. »

Les responsables informatiques changent de cap pour l’année à venir

Les responsables IT français ont fait part de leur intention, au cours des 12 prochains mois, de se concentrer sur le développement de leurs propres compétences. Parmi les principales compétences qu’ils veulent développer, la cyber-résilience arrive en tête, avec 51 % (pourcentage le plus élevé de tous les pays), ainsi que la réflexion et la vision stratégique (47 %), puis les méthodologies expérimentales/agiles (42 %, également le pourcentage le plus élevé de tous les pays).

En outre, les responsables informatiques cherchent à établir de plus solides partenariats avec les autres dirigeants de leur entreprise : plus de la moitié (51 %) avec le directeur financier, 38 % avec le directeur des opérations, et 35 % avec le directeur produit.

Pour l’année à venir, les responsables IT souhaitent concentrer leurs efforts sur les objectifs stratégiques suivants :

- La santé mentale de leur personnel : 43 % indiquent vouloir s’occuper de la santé mentale de leurs employés ;

- Le programme écologique : 42 % indiquent que la durabilité sera une de leurs préoccupations majeures ;

- La diversité et l’inclusion : 38 % souhaitent travailler sur les questions de diversité et d’inclusion.

Enfin, les quatre grandes priorités des spécialistes technologiques pour les 12 mois à venir sont :

1. L’agilité : Incorporer et accélérer l’agilité dans l’entreprise (87 %)

2. Les coûts : Optimiser les coûts/réajuster le service informatique (82 %)

3. Les clients : Améliorer l’expérience numérique/optimiser le parcours du client (81 %)

4. Le travail à distance : Améliorer l’expérience numérique pour un avenir tourné vers le travail à distance ou des approches hybrides (77 %).

James Petter conclut : « Pour comprendre les priorités d’une entreprise, il faut une personne capable de réflexion stratégique, qui prenne les décisions technologiques sur le long terme avec clarté et assurance. Ce qui ressort de cette étude, c’est que l’infrastructure peut restreindre la vision des responsables informatiques. Pour atteindre leurs objectifs d’agilité, d’approche client et d’innovation qu’ils disent privilégier, les responsables IT doivent pouvoir utiliser les technologies de manière flexible, en ajoutant ou supprimant des solutions selon leurs besoins. Cette approche permet d’avoir plus de temps et de ressources à investir dans des projets innovants. Il faut conserver cette plus grande voix au chapitre, pour laquelle les directeurs informatiques se sont tant battus, et saisir toutes les chances de créer des partenariats plus étroits avec les conseils d’administration. »

https://www.purestorage.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: