En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Bosch présente le projet "Software-defined Car"

Publication: 2 novembre

Partagez sur
 
Le projet jette les bases pour une nouvelle méthode de développement de logiciels destinés aux véhicules de nouvelle génération...
 

Le projet « Software-defined Car » (SofDCar) permettra de développer de nouvelles méthodes et procédures pour le véhicule du futur ainsi qu’une utilisation efficace de ses données.

De cette manière, le véhicule bénéficiera de mises à jour et de nouvelles fonctions tout au long de sa durée de vie.

Bosch est à la tête du consortium du projet constitué de BooleWorks, ETAS, Mercedes-Benz, P3 digital services, l’Université de Stuttgart, Vector Informatik, T-Systems, ZF Friedrichshafen, FKFS, FZI, KIT et e-mobil BW.

Le projet est financé par le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie.

L’informatique dans les véhicules est comparable à un orchestre dont le nombre de musiciens augmente constamment. Les spécialistes de l’industrie et les scientifiques souhaitent établir des règles et des procédures standardisées communes permettant aux divers acteurs électroniques du véhicule de jouer à l’unisson. Il est essentiel que toutes ces nouvelles fonctions interagissent en harmonie en vue de permettre un développement plus rapide de nouvelles fonctions pour le véhicule afin que ces dernières parviennent en toute sécurité aux automobilistes, tout au long de la durée de vie du véhicule. Depuis août 2021, 13 entreprises et instituts de recherche œuvrent ensemble sur le projet financé par les pouvoirs publics « Software-Defined Car » (SofDCar). « Grâce à une nouvelle approche des logiciels et des données, nous établissons les fondements d’une flexibilité considérablement améliorée pour de nouvelles fonctions et données destinées aux véhicules modernes », déclare Andreas Westendorf. Il dirige le projet pour le leader du consortium Bosch. Ce projet sur trois ans est financé par le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) à hauteur de 43 millions d’euros.

Les partenaires du projet pour l’industrie incluent BooleWorks GmbH, ETAS GmbH, Mercedes-Benz AG, P3 digital services GmbH, T-Systems International GmbH, Vector Informatik GmbH, ZF Friedrichshafen AG, ainsi que le partenaire associé e-mobil BW GmbH (agence du Land du Bade-Wurtemberg pour la mobilité électrique et la technologie de la pile à combustible). Des instituts scientifiques réputés comme l’Université de Stuttgart, l’Institut de Recherche sur le Génie automobile et les Moteurs de véhicule de Stuttgart (FKSF), le centre de recherche informatique FZI Forschungszentrum Informatik et l’Institut de Technologie de Karlsruhe, (Karlsruher Institut für Technologie, KIT), participent également au projet.

Faciliter la gestion de données complexes ainsi que les mises à jour en continu

Les véhicules comptent actuellement plus d’une centaine de dispositifs de contrôle. La complexité déjà élevée des systèmes électriques et électroniques ainsi que leur architecture vont croître à l’avenir, mais ces derniers doivent rester gérables. C’est la seule façon d’assurer la mise à jour des fonctions du véhicule en toute sécurité à l’avenir, pendant toute la durée de vie d’un véhicule, soit jusqu’à 20 ans. Il est donc plus que jamais indispensable d’établir un ensemble de règles menant vers une interaction fluide entre les différents composants et systèmes électroniques du véhicule. L’objectif du projet SofDCar vise le suivi de règles et de procédures pour toutes les mises à jour et mises à niveau logicielles leur permettant d’être contrôlées, ainsi que l’utilisation d’une méthodologie logique pour la sécurité fonctionnelle et informatique. Ainsi, les programmes individuels ne se gêneront plus mutuellement et fonctionneront sans dysfonctionnement dans le système. « Le projet SofDCar s’est fixé pour mission de cartographier la jungle informatique du véhicule. Notre objectif consiste à ordonner la création et la maintenance des logiciels pour le domaine du véhicule à l’aide de chaînes d’outils modernes, développés par plusieurs entreprises et des méthodes DevOps », explique Andreas Westendorf. Cela permettra des fonctions et des méthodes de sécurité complexes, requises notamment pour la conduite automatisée.

Un nouveau double numérique pour l’architecture du véhicule du futur

Ce projet comprend également le développement d’un double numérique étendu, à savoir une image virtuelle des données du développement et des temps de parcours d’un véhicule. À l’avenir, ce double inclura les données partagées dans le véhicule et dans le cloud, de sa fabrication à sa mise au rebut. Cela dépasse largement la définition initiale de la notion de « double numérique », car il inclut pour la première fois l’ensemble du cycle de vie d’un véhicule moderne ainsi que les domaines du cloud, des applications, les systèmes principaux et les systèmes de développement. Le projet permettra de garantir que le flux de l’information des données du véhicule et des versions des logiciels circule comme un fil rouge sur l’ensemble des banques de données et des serveurs. Les mises à jour des logiciels ainsi que les nouvelles fonctions et services numériques peuvent ainsi être appliqués plus facilement et surtout plus rapidement à tout moment. « Le double numérique est le partenaire informatique optimisé de l’automobile et se transforme en un appareil électronique moderne dans le Cloud », déclare Andreas Westendorf.

Participants au projet :

- Robert Bosch GmbH (Leader du consortium), https://www.bosch.com

- ETAS GmbH, https://www.etas.com

- Mercedes-Benz AG, https://www.daimler.com

- Université de Stuttgart, https://www.uni-stuttgart.de/en/

- Vector Informatik GmbH, https://www.vector.com

- T-Systems International GmbH, https://www.t-systems.com

- ZF Friedrichshafen AG, https://www.zf.com

- FKFS Forschungsinstitut für Kraftfahrwesen und Fahrzeugmotoren Stuttgart, https://www.fkfs.de/en/

- FZI Forschungszentrum Informatik, https://www.fzi.de

- KIT Karlsruher Institut für Technologie, https://www.kit.edu

- P3 digital services GmbH, https://www.p3-group.com

- BooleWorks GmbH, https://www.booleworks.com

- e-mobil BW GmbH (partenaire associé) https://www.e-mobilbw.de/en/

https://www.bosch.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: