En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Services Managés ou comment adapter le modèle MSP pour rester pertinent ?

Par Thibault Paul-Joseph, Responsable Commercial Channel chez ITS Integra

Publication: 19 novembre

Partagez sur
 
Les Services Managés à l’ère du Cloud public : L’infogérance classique, désigne l’ensemble des Services Managés mis à disposition des infrastructures, réseaux et Systèmes Informatiques...
 

Les transformations opérées sur les méthodes de consommation de ces derniers imposent une adaptation des fournisseurs.

Bien évidemment, la fracture numérique continue à persister avec des entreprises qui démarrent à peine leur transformation. Mais le « gâteau » a tendance à se faire plus petit chaque année sur les couches traditionnelles. En migrant sa messagerie vers un service Office 365, Google Workspace ou autre, l’entreprise change radicalement de modèle. Cela lui permet également d’accéder à de nouvelles fonctionnalités. Elles passent d’un IaaS avec Services Managés, à une solution SaaS nécessitant une gestion continue sans gestes d’exploitation traditionnels.

Les ISV en tête de cortège

Les éditeurs ont chamboulé le marché en réduisant le fameux « TTM » (Time To Market), tout en adoptant un modèle de vente à la consommation réelle. Cela a permis une approche bien plus agile des opérations de mise à niveau des versions et de mise en production de nouvelles fonctionnalités à un rythme effréné. Parmi eux, nous retrouvons aussi bien des sociétés récentes, comme SalesForce, ou plus anciennes, comme Microsoft. En effet, certains acteurs historiques ont réussi à changer de cap en relativement peu de temps. N’oublions pas non plus les multiples éditeurs spécialisés « Cloud native » et les établis qui ont su s’aligner.

La généralisation des méthodologies Agile et Dev(Sec)Ops constitue une évolution majeure dans les entreprises. Avec une forte volonté de pouvoir garder la main sur les développements, ces dernières sont moins dépendantes d’un ensemble d’acteurs tiers (TMA, hébergeur, infogérant, etc.). Elles peuvent maintenir leur objectif : être le plus possible en phase avec les impératifs des métiers.

Le grand changement réside dans le fait d’offrir les services directement sur le Cloud public. Cela facilite grandement l’autonomie des éditeurs en comparaison avec un modèle « sur site ». Au cœur du dispositif, nous retrouvons l’exigence de pouvoir déployer et de mettre à niveau de manière continue. Autrement dit, la chaine CICD (Continuous Integration, Continuous Deployment).

S’adapter en tant que spécialiste des Services Managés

Les acteurs des Services Managés doivent donc s’adapter au changement des approches et de l’environnement, tout en repensant une partie de leur offre de services. Comment accompagner à travers des services bien précis le client dans sa trajectoire ? Ces services doivent être à la fois personnalisés et reproductibles, c’est-à-dire industrialisables. D’un point de vue macro, cela ne change pas la mission historique de tout opérateur de Services Managés.

Il y a d’abord une dimension technologique à prendre en compte : conteneurisation et micro-services, divers logiciels de l’environnement développement et production, etc. Mais avant tout, il s’agit de connaître et comprendre les tenants et aboutissants du métier du client. Le métier du fournisseur de Services Managés vise à mitiger les risques, selon l’activité et les objectifs du client : sécurisation des données, disponibilité, continuité des services, etc. S’adapter est une nécessité mais ce n’est pas pour autant que les bases du métier changent.

Pour quelles approches et solutions ? :

Cas n°1 : La mise en place d’une chaîne CI/CD avec Keyrus

Dans le cadre d’une reprise d’un ERP métier pour un client dans le secteur de la livraison d’ultra frais à domicile, nos équipes ont su collaborer avec notre partenaire Keyrus, spécialiste international du conseil en gestion et technologies de la performance. Ainsi, une chaîne d’intégration et développement continue (CI/CD) conforme aux méthodes de Keyrus a été déployée, afin de faciliter la mission TMA pour le compte du client final. Celle-ci privilégie la continuité de service, primordiale dans la gestion de produits ultra-frais. Le control plane de Kubernetes permet de s’assurer de la redondance des conteneurs dans les différents nœuds déployés. L’ajout du couple Prometheus / Grafana permet de suivre à l’aide de dashboard l’état de santé des conteneurs et des clusters.

Cas n°2 : Un modèle adapté au Web Agency

Une autre approche est celle d’une Web Agency, responsable du développement et la TMA d’une multitude de sites. La dimension industrielle recherchée est de pouvoir appliquer des opérations simultanément à un ensemble de sites et non de faire un traitement unitaire coûteux en temps et efforts. Avec notre client Gaya, nous avons pu imaginer une véritable « usine à sites » sur un socle unique. Cela permet au client d’avoir une totale liberté dans la gestion de ses mises à jour de contenu, tout en s’affranchissant des problématiques de versions et éditions de chaque environnement. Un travail continu permet d’optimiser la gestion de la performance des conteneurs. En effet, les fonctionnalités d’auto-scaling de Kubernetes couplées à un système de supervision Prometheus permettent d’ajuster la puissance des conteneurs et de s’assurer de la disponibilité des applications et des sites internet déployés.

Cas n°3 : L’adaptation de l’accompagnement à la maturité du client

La maturité du client va également déterminer l’approche de l’infogérant. Les clients précédemment nommés étaient déjà DevOps-ready a minima, voire matures sur la maîtrise de leur environnement spécifique.

Notre client Gedivote, spécialiste du vote électronique, a souhaité diversifier sa cible en adressant des PME et ETI, en complément de son marché historique de Grands Comptes français. De ce fait, le dispositif proposé ne pouvait pas être le même. Le service devait donc être adapté. Ainsi, Gedivote a souhaité étudier la conteneurisation pour cette solution, dans l’objectif de pouvoir déployer plus rapidement et en totale autonomie, le tout au rythme de sa réorganisation autour des méthodes Agiles. Le rôle d’un infogérant comme ITS Integra est donc plus axé sur un accompagnement fort pour guider le client, afin de guider le client sur les choix technologiques, en partant des objectifs métier concrets.

Nous pouvons alors avancer que la raison d’être des Services Managés reste finalement inchangée. Rester pertinent suppose tout de même d’acquérir de nouvelles méthodes et privilégier la compréhension du besoin à la technicité pure d’un ensemble de gestes à réaliser.

Les Services Managés ont encore de très beaux jours devant eux ! Ils restent avant tout essentiellement centrés sur les défis de transformation des clients.

https://www.itsintegra.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: