En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Gérer ses incidents dans le Cloud : la promesse d’un avenir radieux ?

Par Güray Turan, Regional Manager South EMEA, Hyland

Publication: 25 novembre

Partagez sur
 
Même les plans les mieux conçus peuvent avoir des failles. Il existe en effet toujours de nouveaux risques imprévisibles qui peuvent venir tout changer...
 

Si les événements récents ont encouragé les organisations à accélérer leur transformation numérique, de nombreuses entreprises s’appuient encore sur des méthodes traditionnelles pour assurer la continuité de leurs activités. Ceci n’est pas sans conséquence, surtout vu la probabilité de voir arriver de nouvelles crises dans un futur plus ou moins proche.

Le Cloud est prometteur, c’est un fait. Et les entreprises l’ont bien compris car elles misent essentiellement sur ce type de technologie pour se transformer. Malgré tout, il ne faut pas occulter que le risque zéro n’existe pas. Une approche destinée à atténuer les risques semble donc être de mise. Avant de déployer une telle stratégie, il est nécessaire de bien comprendre ce qu’impliquent les notions de continuité des activités et de reprise après une crise.

Continuité des activités et reprise après sinistre : deux notions bien différentes

Une stratégie de continuité des activités agit comme un bouclier et protège les entreprises des menaces internes et externes. Elle fournit également une ligne directrice pour permettre le maintien des opérations et le fonctionnement des systèmes en cas de sinistre (incendie, attaque, etc.). Pour que ce plan soit efficace, il est indispensable pour l’entreprise d’identifier les systèmes critiques et de prendre en considération les retours des différentes parties prenantes.

De son côté, le système de reprise après sinistre propose des stratégies détaillées pour restaurer les systèmes critiques et identifiés lors de la création du plan de continuité, en cas de panne ou de sinistre. L’exécution d’un plan de reprise bien conçu est la clé de voûte d’une véritable continuité des activités. Cependant, ces plans restent vulnérables - et complexes à mener. Ils reposent sur les seuls technologie et personnel présents sur sites.

Pourquoi le passage à la technologie cloud est-il devenu indispensable ?

Bien sûr, les catastrophes sont des menaces évidentes. Surtout quand il s’agit d’infrastructure IT. Cependant, d’autres facteurs, plus insidieux voire indirects, peuvent peser dans la balance et donner aux hackers de nouvelles ouvertures. Dans ce type de contexte, le cloud a souvent joué un rôle crucial dans les stratégies de reprise.

2020 signe l’arrivée de la crise sanitaire en France et dans le monde. Les soins de santé ont très probablement été le secteur le plus touché par les attaques. Et pour cause : les organismes et institutions de santé ont dû mettre en place des plans pour protéger les soignants, faciliter le travail à distance et garantir le bon déroulement des soins aux patients. L’hébergement de l’infrastructure technologique dans le cloud leur a notamment permis de mettre en œuvre rapidement des solutions fonctionnant en distantiel tout en assurant la sécurité du personnel et en veillant à ce que les soins puissent se poursuivre. C’est probablement la raison pour laquelle beaucoup d’institutions de soins de santé utilisent désormais des services basés dans le cloud.

Cybercriminalité & cloud

Plus les entreprises et institutions sont dépendantes de la technologie, plus les risques de violation et de sécurité sont élevés. Et alors que l’environnement business est devenu hybride - mélangeant présentiel et distantiel, de nouvelles portes se sont ouvertes pour les hackers.

Malheureusement, dans la précipitation de la transformation numérique engagée, beaucoup de failles subsistent malgré les efforts des équipes IT. De manière générale, chacun d’entre nous a accès au sein de son entreprise à des milliers - voire des millions - , de dossiers qui contiennent des informations sensibles (données sur le personnel, les clients, les patients, etc.). Malheureusement, plus celles-ci sont exposées, plus elles auront tendance à être vulnérables aux violations. Ce facteur est particulièrement important à prendre en compte lors de la migration des processus vers le cloud, car l’amélioration de la sécurité et du cryptage doit être une priorité. C’est pourquoi tout entreprise devrait, dès lors qu’elle souhaite migrer dans le cloud, s’assurer d’utiliser une plateforme nativement sécurisée qui protège les informations lorsqu’elles sont stockées, en transit et en cours d’utilisation.

La migration sur le cloud présente assurément d’autres avantages, qui vont au-delà même des plans de continuité des activités ou de reprise après sinistre. Elle donne notamment accès à des experts qui surveillent, mettent à niveau, corrigent, dépannent et gèrent les solutions en votre nom, permettant aux collaborateurs de se focaliser sur des tâches plus stratégiques. Les services IT seront également soulagés d’une charge de travail importante puisque les fournisseurs de service cloud proposent généralement une assistance 24/7 en cas de panne ou d’interruption. De plus, grâce à la mise en place de mesures de sécurité, les DSI pourront souffler en sachant que les données de l’entreprise sont bien protégées.

Les plans de continuité des activités et de reprise après sinistre doivent être une priorité pour toute entreprise. Cependant cela n’est pas suffisant. En effet, les entreprises doivent fréquemment réévaluer leurs stratégies pour s’assurer que les salariés peuvent continuer à travailler de façon transparente en cas de problème. Les infrastructures basées sur site seront toujours exposées aux risques, mais il existe des moyens de les atténuer en veillant à ce que toutes les données et tous les processus cruciaux soient également stockés dans le cloud.

https://www.hyland.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: