En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les Prédictions France 2022 selon BOOMI

Publication: 12 janvier

Partagez sur
 
Low code-no code, industrialisation des systèmes logistiques, ‘Basse consommation’ et services à la personne automatisés...
 

Boomi™, leader de la connectivité intelligente et de l’automatisation, partage aujourd’hui sa vision des tendances 2022 pour le marché de l’intégration IT en France. Parmi les thèmes technologiques qui animeront les débats et seront des enjeux majeurs pour les entreprises françaises ou développant leurs activités sur le marché français : le low code-no code, l’industrialisation des systèmes logistiques, la ‘Basse consommation’ dans les protocoles de communication, ou encore les services à la personne automatisés …

Low code-no code et interface collaborative pour une Xperience intégrée

Dans un environnement informatique hétérogène, hybride et dispersé, on s’achemine vers l’adoption généralisée d’une plateforme unique d’intégration combinant à la fois les approches low code/no code et collaborative assurant une agilité totale et permettant d’accélérer le développement des projets. Les solutions de développement sont ainsi accessibles via une URL unique, la plateforme unique low-code/no-code agissant comme un " cockpit de création " pour la gestion informatique et les décisions de déploiement collaboratif. L’heure est désormais à une nouvelle économie des compétences (ML, RPA, IA...) où l’informatique, associée à IpaaS, entre pleinement dans le cloud.

La supply chain et l’ère de l’industrialisation des systèmes (nouvelle ère des ERP)

La crise du Covid a révélé certaines faiblesses de la chaîne d’approvisionnement et du transport à l’échelle mondiale, remodelant la façon dont les entreprises produisent, transforment, livrent et abordent leurs services clients (KYC). L’interfaçage industrialisé des activités, et donc des systèmes informatiques existants, doit être accéléré pour garantir le maintien de l’ensemble de la chaîne de valeur d’un produit ou d’un service, et pour que le suivi de bout en bout de ces éléments de la chaîne de valeur reste possible. Le cerveau d’une entreprise qui est aussi l’élément informatique le plus complexe à migrer reste clairement l’ERP. Une intégration réussie implique d’assurer les connexions synaptiques de ce cerveau pour éviter la perte de connaissances. Cela passe par un couplage sans faille avant, pendant et après la production des flux de données. La continuité de l’activité est assurée, réduisant le risque de rupture de la chaîne logistique.

L’automatisation, l’avenir des services à la personne

Partons du principe que tout processus humain qui peut être numérisé le sera un jour. Digitaliser, c’est avant tout utiliser la technologie pour assurer la fluidité des échanges afin que l’humain gagne en performance. L’intégration est comme un moulin qui aide les gens à produire mieux et plus vite. Elle optimise la chaîne de valeur et accélère la gestion des flux de données existants.

L’empreinte environnementale de l’informatique

La question de la responsabilité environnementale doit partir du postulat d’Einstein E=MC2 "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme". Tout comme un serveur, l’activité d’intégration consomme de l’énergie, même si elle est incluse dans les systèmes existants. Et, tous les serveurs du monde réunis représentent une consommation d’énergie vertigineuse, et même vouée à augmenter. La technologie d’intégration représente un moteur léger avec une empreinte minimale grâce à un protocole de communication "basse consommation". Ce type de technologie unique communique régulièrement avec les serveurs pour le suivi. Cependant, dans un avenir proche, le développement du télédiagnostic va représenter une innovation véritablement durable, notamment pour les systèmes IOT, embarqués et autonomes.

Selon Gartner, les plateformes cloud native, c’est-à-dire créées et optimisées pour le cloud, serviront de socle à plus de 95% des nouvelles initiatives numériques des entreprises d’ici à 2025, contre 39% en 2021.

La connectivité intelligente et l’automatisation des flux de données et d’applications n’ont jamais eu autant de sens pour assurer la poursuite de cette transformation numérique !

https://www.boomi.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: