En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La pénurie de talents dans le numérique freine l’innovation des entreprises

Publication: 26 janvier

Partagez sur
 
63 % des dirigeants d’entreprise estiment que le manque de collaborateurs qualifiés à un impact majeur ou modéré sur leur activité...
 

Udacity, plateforme de transformation des talents 100 % digitale, dévoile les résultats de sa dernière étude sur la transformation des talents. Un rapport réalisé en collaboration avec l’Institut Ipsos auprès de 2000 dirigeants et plus de 4000 collaborateurs en France, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne.

Le rapport fait état de retards quant aux projets de transformation digitale des entreprises, en cause, le manque de compétences numériques. Les entreprises peinent à recruter des talents et se heurtent aux faibles taux de rétention, ces difficultés sont ainsi responsables de l’inachèvement d’initiatives numériques. De plus, le besoin de compétences numériques est exacerbé par le contexte actuel imposé par la crise sanitaire, où la transformation digitale représente un défi majeur pour les entreprises.

« Le secteur du numérique souffre aujourd’hui d’un cruel manque de compétences et de talents qui freinent l’innovation au sein des entreprises françaises. Si ces compétences sont indispensables au développement des activités, elles le sont également pour l’épanouissement professionnel des collaborateurs. La mauvaise perception des collaborateurs quant aux formations proposées indiquent aux entreprises l’importance de mettre en place une stratégie de transformation des talents qui répond aux besoins actuels du marché. » Pascal Dallioux, Regional Vice President France & Southern Europe chez Udacity.

Parmi les enseignements clés de l’étude :

La transformation numérique piétine en raison du manque de talents dans le secteur du digital :

- 63 % des dirigeants français déclarent que le manque de collaborateurs qualifiés à un impact majeur ou modéré sur leur activité. Résultats similaires pour l’Allemagne (63 %), suivie de près par les États-Unis (57 %) et le Royaume-Uni (55 %) qui font état du même constat.

- De plus, 53 % des dirigeants français indiquent que les initiatives de transformation numérique sont freinées par le manque d’engagement de la part des collaborateurs.

La désillusion des dirigeants d’entreprise face à la réelle efficacité des programmes de formation :

- L’écart se creuse entre la perception des dirigeants face à l’efficacité des programmes de formation et le ressenti des collaborateurs. En effet, 79 % des dirigeants estiment que les formations proposées sont efficaces, a contrario, seuls 37 % des collaborateurs se disent satisfaits par ces programmes.

Les compétences numériques sont indispensables pour la croissance des entreprises :

- Si les compétences digitales contribuent indéniablement à la transformation numérique des entreprises, elles sont également indispensables pour le développement des innovations, renforcent la satisfaction et le bien-être des collaborateurs et in fine participent à l’amélioration de la rétention des entreprises. Par ailleurs, pour 49 % des dirigeants français, la rétention des collaborateurs entrave la capacité des entreprises à atteindre leurs objectifs.

Les collaborateurs attendent des dirigeants d’entreprise qu’ils financent les initiatives de transformation des talents :

- Même constat sur l’ensemble des pays interrogés, la majorité de collaborateurs âgés de 18 à 49 ans considèrent que leurs employeurs devraient investir dans leur avenir professionnel en proposant des formations plus qualifiantes.

- En France, 50 % des personnes âgées de 18 à 29 ans nourrissent ces attentes.

« La majorité des individus s’accordent à dire qu’il est de la responsabilité des entreprises d’investir dans l’avenir professionnel de leurs collaborateurs. Cette étude menée par Ipsos, pour Udacity, est un signal d’alarme pour les dirigeants : les entreprises doivent dès à présent investir dans la transformation des talents, au risque de prendre du retard. Une stratégie gagnante pour toutes les parties prenantes, les collaborateurs peuvent ainsi développer leur carrière, et quant aux dirigeants, la transformation des talents peut répondre aux difficultés de recrutements qui freinent leurs besoins actuels et futurs. » Christopher Moessner, Senior Vice President chez Ipsos.

https://www.udacity.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: