En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Axis dévoile les 5 tendances technologiques phares de la sécurité en 2022

Publication: 2 février

Partagez sur
 
Axis Communications, leader de la vidéo sur IP, tire les enseignements de l’année passée et livre ses prédictions sur les technologies qui ponctueront le marché de la sécurité en 2022...
 

Le concept de "confiance" est apparu que ce soit dans l’utilisation des données ou dans la sécurité des systèmes. En 2022, il sera nécessaire de construire un écosystème technologique de confiance.

Une connexion universelle dans les environnements hybrides

Pour tous les utilisateurs finaux, l’architecture utilisée pour fournir les services technologiques est devenue invisible. Que ce soit sur un appareil, un serveur local ou dans un centre de données : tout est simplement "connecté.

En 2021, Axis parlait déjà d’un monde qui devenait "horizontal", où la combinaison du cloud, des serveurs sur site et des technologies de périphérie serait de plus en plus utilisée dans des solutions dites hybrides. Ce sera similaire en 2022. En tant que fournisseur de solutions de sécurité, Axis s’engage à fournir à ses clients les outils et la flexibilité nécessaires pour décider de la meilleure solution en fonction de leur situation. Étant donné que le terme "connecté est devenu la valeur par d\’e9faut, la plupart des solutions de surveillance seront en fin de compte hybrides (même si c’est souvent déjà le cas).

La cybersécurité née d’un scepticisme sain

Les milliards de connexions qui existent aujourd’hui entre les appareils, les réseaux et les centres de données ont rendu le concept de sécurisation d’un périmètre autour d’une organisation presque complètement obsolète. Les murs qui existaient auparavant sont devenus perméables, et une nouvelle approche de la sécurité a donc vu le jour : les réseaux de confiance zéro. La pandémie de COVID-19 a joué un rôle à cet égard, car la flexibilité accrue du télétravail a entraîné la connexion à distance, via l’internet public, d’un plus grand nombre de dispositifs auparavant utilisés dans l’enceinte de l’entreprise.

Les réseaux de confiance zéro signifient que le profil de sécurité de chaque appareil et application se connectant à un réseau est évalué indépendamment de chaque connexion, cela a des implications importantes pour le secteur de la vidéoprotection. Les microprogrammes signés, les mises à jour logicielles régulières, le démarrage sécurisé, les données/vidéos cryptées et l’identité sécurisée deviendront des facteurs d’hygiène dans les solutions des clients, passant du statut de "nice to have" à celui de "must have".

Tout authentifier

Alors que l’approche de la cybersécurité basée sur la confiance zéro se concentre sur l’authentification des informations d’identification des appareils et applications connectés, la capacité à établir l’authenticité de la vidéoprotection elle-même est fondamentale pour avoir confiance en sa valeur.

La falsification de la vidéo après sa capture, ainsi que la sophistication accrue de la création d’images manipulées signifient que l’authenticité des séquences de vidéoprotection peut être plus régulièrement remise en question.

Il sera donc impératif que la vidéoprotection puisse être établie de manière indéniable comme authentique. L’approche d’Axis consiste à ajouter une signature numérique au flux vidéo au moment de la capture un “hash” dans chaque image vidéo fournissant la preuve que la vidéo a été produite par une caméra spécifique et qu’elle n’a pas été modifiée depuis.

Mais ce problème concerne l’ensemble du monde de la sécurité. Il est donc impératif que le secteur s’aligne sur les initiatives visant à normaliser les approches permettant de sécuriser l’authenticité des séquences vidéo capturées par les caméras, idéalement sur la base de logiciels et d’initiatives open source.

L’IA est établie et acceptée (avec des contrôles appropriés)

Des services basés sur l’IA et le deep learning sont utilisés quotidiennement. Axis pense toujours que la technologie en elle-même ne devrait pas être réglementée, mais que les cas d’utilisation des nouvelles technologies devraient l’être. La législation et la réglementation relatives au développement et à l’utilisation des technologies et des applications basées sur l’IA devraient être élaborées au niveau local, régional et international. Chaque organisation utilisant l’IA devrait y adhérer. L’accent doit être mis davantage sur les initiatives visant à garantir que l’IA est mise en œuvre de manière éthique et sans parti pris.

C’est un point positif, qui sera d’autant plus important que l’IA s’intègre dans tous les aspects de la vidéoprotection. Une plus grande intégration de l’IA aux niveaux des plus fondamentaux de la technologie le système sur puce (SoC) verra l’IA employée pour optimiser tous les aspects de la performance de la vidéoprotection, de la configuration de la caméra à la qualité de l’image en passant par l’analyse.

La 5G trouve sa place

Si le buzz autour de la 5G s’est concentré sur l’amélioration des performances du réseau pour les applications grand public, l’un des aspects les plus intéressants est l’émergence des réseaux privés 5G qui constituent un cas d’utilisation plus convaincant de cette technologie.

Axis estime que les réseaux 5G privés présentent un réel potentiel pour les solutions de vidéoprotection sur des sites clients importants ou multiples, et qu’ils pourraient présenter des avantages particuliers du point de vue de la cybersécurité. Il est certain que si les clients créent des réseaux 5G privés, la vidéoprotection devra s’intégrer de manière transparente.

“Toutes les tendances doivent être vues sous l’angle de la durabilité, qui doit être intégré dans tout ce que nous faisons. De la manière dont nous concevons et fabriquons les produits, dont nous gérons notre entreprise, les performances de nos fournisseurs tout cela dans le but de réduire notre impact sur l’environnement et d’opérer de manière éthique et digne de confiance. Chaque fois qu’une tendance technologique semble présenter une opportunité, elle doit également être examinée sous l’angle de la possibilité de la développer et de la mettre sur le marché de manière durable.”, conclut Johan Paulsson, CTO d’Axis Communications.

https://www.axis.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: