En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’École LDLC prend le chômage à contre-pied…et mise sur l’entreprise !

Publication: Janvier 2016

Partagez sur
 
Des bancs de L’École LDLC à la vie active, il n’y a qu’un pas ! Alors qu’au dernier trimestre, les chiffres de l’INSEE révélaient un taux de chômage chez les jeunes actifs de 24,6%, L’École LDLC met ses étudiants face aux réalités de l’entreprise...
 

En stage depuis le 4 janvier, les élèves préparent leur future insertion professionnelle. Au coeur de cette formation du numérique : témoignages d’entrepreneurs, ateliers RH, visites d’entreprises, expériences concrètes… Des outils qui renforcent l’employabilité des 26 étudiants de L’École LDLC ! L’objectif étant de les accompagner pendant les 3 années de formation, dans la réussite de leur parcours d’entrepreneurs et intrapreneurs du numérique. Présentation.

- Des témoignages inspirants pour partager son expérience Sur un format court et dynamique (30 à 45 min), L’École LDLC organise des conférences où des entrepreneurs, chercheurs, ou encore experts présentent une thématique en lien avec le numérique, fil rouge de la formation. Pour exemples, les étudiants ont assisté durant le premier trimestre aux pitches suivants :

- La rentabilité du marketing digital par Florian Brunet Lecomte, fondateur des sociétés FEMAT et Swan’up ;

- Les enjeux boursiers pour un pure player par Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC ;

- Entreprendre dans la gastronomie avec Nathan Halouin créateur de MonsieurGourmand.com ;

- L’innovation par les objets connectés dans l’équitation par Pauline Martin, ingénieur R&D de CWD Sellier ;

L’objectif est d’illustrer le bouleversement du numérique dans l’économie globale, d’éveiller la curiosité des étudiants sur différents univers et de capitaliser sur l’expérience des intervenants. Une démarche optimiste qui montre aux étudiants que le numérique est vecteur d’emploi et d’avenir !

- Des journées dédiées à l’insertion professionnelle des étudiants L’apprentissage collaboratif prôné par L’École LDLC favorise les temps de rencontres, d’échanges et de pratiques. Dans ce sens, les étudiants de la licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines de l’IUT Jean Moulin Lyon 3 ont animé différents ateliers au sein de l’école. Création d’un CV et d’une lettre de motivation, entretiens filmés, atelier verbal et paraverbal, elevator pitch, questions types et enfin présentation des sites d’emplois spécialisés dans l’univers du numérique ont permis aux élèves de L’École LDLC de se préparer pour leurs futurs recrutements.

L’opération sera renouvelée en mai prochain pour mesurer les évolutions de chacun et poursuivre dans le sens de l’insertion professionnelle.

- Des expériences concrètes pour mettre en pratique les enseignements En stage durant tout le mois de janvier, les étudiants de 1ère année découvrent l’organisation et le fonctionnement d’une entreprise. Industrie céramique, grande distribution, plateforme logistique ou encore secteur de l’informatique… Les domaines d’activités sont variés et permettent aux étudiants de mettre un premier pas dans le monde du travail.

Durant l’année, les étudiants arpentent différents environnements de travail au travers des visites d’entreprises comme l’usine Renault Trucks en décembre dernier.

Habitués au rythme de l’entreprise, les étudiants de L’École LDLC travaillent quarante heures hebdomadaires. Le programme pédagogique s’articule autour de 4 piliers : Technologies et Usages ; Acteurs et vecteurs de communication ; Perspectives et Réalités ; Vie de l’entreprise. 30 professeurs et intervenants issus du monde professionnel dispensent leurs enseignements, en phase avec les réalités et évolutions du monde actuel.

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique