En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’IoT en Chine : opportunités et spécificités

Par Dawei Shi, Responsable du département Mobile chez China Telecom (Europe) en France.

Publication: 17 février

Partagez sur
 
La Chine est le pays de l’IoT, 80% des acteurs du secteur étant présents sur son territoire...
 

Peu utilisé dans la vente au détail pour l’instant, l’IoT peut devenir un outil indispensable, pour affiner les stratégies commerciales et atténuer les risques.

Usages dans le commerce au détail

La situation sanitaire et le besoin de distanciation sociale ont accéléré certains usages.

Par exemple, dans les magasins, pour éviter que le client touche les vêtements à la recherche de leur taille, on peut proposer de scanner un code pour choisir sa taille, et se le faire apporter par un vendeur.

Comme on l’a vu avec le télétravail, la situation sanitaire fait repenser les usages, y compris en magasins à un moment où les clients sont plus ouverts à l’adoption de nouvelles pratiques.

Les dispositifs IoT peuvent également aider à gérer les approvisionnements grâce à des étagères connectées qui permettent un réassort instantané dans les grandes surfaces.

Ils sont aussi utilisés pour suivre la qualité des livraisons, mais attention, en Chine, les réseaux et les contraintes géographiques étant différentes, les technologies IoT seront différentes.

Des liaisons IoT différentes

Alors qu’en Europe la balise GPS est communément utilisée pour suivre les colis en raison de la précision de sa localisation, le problème de son autonomie se pose lorsqu’il faut expédier en Chine, avec plusieurs semaines de voyage.

En Chine, on privilégiera la technologie NB-IoT (Narrow Band IoT), norme conçue pour fournir une connectivité très efficace en exploitant une faible bande passante. Elle est pratique pour la connexion des objets situés dans des endroits difficiles à raccorder au réseau électrique, car elle réclame une faible utilisation des batteries qui peuvent durer jusqu’à 10 ans.

La Chine possède le plus grand réseau NB, IoT au monde avec près de 70 millions d’utilisateurs et une couverture globale atteignant 97,84%.

De plus, la précision de 50 ou 100 m de la technologie de géolocalisation LBS (Location-based services) est suffisante pour ce genre de tracking. La solution ressemble à un antivol, de la taille d’une carte de visite. Une fois le colis ouvert, le signal est automatiquement débranché et l’expéditeur en est informé sur le site ou l’application de la marque.

En termes de réglementation, il ne faut pas oublier que les objets connectés qui transfèrent des informations sont concernés par la loi cybersécurité.

Les opportunités de l’IoT sont grandes en Chine, en raison de l’avancée technologique du pays, mais il faut bien maîtriser ses spécificités techniques et réglementaires avant de s’y aventurer.

Les opérateurs télécoms locaux peuvent apporter un soutien non négligeable pour accompagner les acteurs européens sur ce terrain. Le service de sponsor Roaming d’un opérateur international peut être la clé pour pénétrer le marché de l’IoT en Chine car il évite tout risque de non-conformité à la réglementation chinoise, tout en permettant de bénéficier du même tarif, de la même qualité de signal et de la même couverture que les ressources locales.

https://fr.chinatelecomeurope.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: