En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

3 conseils pour optimiser l’expérience de streaming

Par Ricardo Moreira, Sales Director EMEA Content Delivery Network products, Lumen Technologies

Publication: 22 février

Partagez sur
 
Le streaming est de plus en plus présent dans notre quotidien, et ce notamment du fait des différents confinements poussant les utilisateurs à rester chez eux et à consommer davantage de contenus...
 

Au printemps 2020, 46% des internautes français avaient accès à au moins une offre légale au sein de leur foyer, contre 36% en 2019. Mais cette croissance s’accompagne d’une mise en garde : avec autant de services de streaming en direct et à la demande à la disposition des consommateurs, la tolérance à l’égard des problèmes de performances (ou d’accès aux contenus) est plus limitée que jamais. Sur ce marché de l’OTTdevenu très concurrentiel, les utilisateurs ont le choix entre de nombreuses options et peuvent changer de fournisseur si celui-ci n’est pas en mesure de lui proposer une expérience vidéo fiable et de haute qualité.

Compte tenu de la forte demande et de la faible marge d’erreur tolérée, un nombre de plus en plus important de diffuseurs OTT et de fournisseurs de streaming mettent en œuvre des stratégies multi-CDN pour améliorer la fiabilité et les performances de la diffusion de contenu. Retour sur les avantages du déploiement d’une architecture multi-CDN, ainsi que la manière de sa mise en place.

Architecture multi-CDN : une structure avec des avantages

La décision d’implémenter un système de diffusion multi-CDN est généralement motivé par deux principaux objectifs : la disponibilité et la performance. Aucune entreprise ne souhaite subir une interruption de service, qui va généralement de pair avec des clients mécontents, une publicité et un impact négatifs sur la marque, ainsi qu’une perte de revenus. Or dans la mesure où aucun CDN ne peut garantir une performance à 100%., il est recommandé, pour bénéficier d’une disponibilité optimale des contenus, de s’appuyer sur au moins deux CDN afin d’assurer la continuité du service si l’un d’entre eux tombe en panne.

Sur certaines zones géographiques, les CDN sont limités en termes de temps de démarrage, de débit et latence. Cela peut donc s’avérer être un problème selon l’endroit où se trouvent les utilisateurs finaux et les réseaux à partir desquels ils accèdent au contenu vidéo. La meilleure solution consiste à choisir un fournisseur de CDN global capable d’offrir des performances élevées dans le monde entier. Et avec plusieurs CDN à disposition, les fournisseurs de services OTT pourront privilégier certains fournisseurs en fonction de la localisation pour que les utilisateurs soient dirigés vers celui qui offrira la meilleure qualité et performance d’accès au contenu dans la région considérée.

Les performances peuvent varier en fonction de divers facteurs, comme la bande passante et l’encombrement du réseau. Avec le déploiement multi-CDN, ces problèmes seront atténués en dirigeant la demande de l’utilisateur vers le CDN qui assure la diffusion la plus efficace du contenu à un instant donné.

3 conseils pour la mise en œuvre d’une stratégie multi-CDN :

1. Choisissez des fournisseurs compatibles

La nature dynamique d’une architecture multi-CDN signifie que les configurations et les stratégies d’évolution doivent pouvoir s’adapter les unes avec les autres pour faciliter les transitions. Cela implique une certaine harmonisation des CDN utilisés et de leurs configurations respectives.

La configuration nécessaire qui permet d’assurer une transition transparente d’un CDN à l’autre, est un point sur lequel les fournisseurs devraient travailler avec l’entreprise en étroite collaboration. Cette approche est essentielle et ne devrait pas être facturée comme une option.

Il est également hautement recommandé de vérifier que les multiples CDN utilisés soient bien compatibles avec différentes fonctionnalités avancées (telles que l’origin shield, le masquage de domaine, le stockage d’objets, etc.). Les environnements multi-CDN suivent la règle du plus petit dénominateur commun, ce qui signifie qu’en cas de transition d’un fournisseur offrant de riches fonctionnalités vers un fournisseur plus standard, le diffuseur risque de perdre les avantages de ce CDN et certaines de ses fonctionnalités.

2. Créez une combinaison de CDN adaptée aux besoins

Le déploiement de plusieurs CDN pour les raisons évoquées ci-dessus permet d’améliorer l’expérience utilisateur et l’efficacité opérationnelle. Cependant, l’ajout d’un trop grand nombre de fournisseurs peut ajouter une complexité inutile notamment en termes de gestion de fournisseurs. En outre, l’utilisation d’un trop grand nombre de CDN sur une bibliothèque de contenu présentant des caractéristiques d’utilisation à long terme peut réduire l’efficacité du cache CDN et provoquer une dégradation des performances et une augmentation de la charge et des coûts. Il y a donc un équilibre à trouver, propre à chaque entreprise. Cette combinaison optimale varie largement en fonction du cas d’utilisation et de l’analyse bénéfices-coûts. Il faut alors s’interroger sur des questions essentielles relatives au fonctionnement de ce dernier : s’agit-il d’une diffusion linéaire ou non linéaire ? Où se trouvent les principaux utilisateurs ? Quel serait l’impact d’une micro-panne ou une baisse des performances sur les revenus ? Dans quelle mesure une amélioration d’une seconde du start-up time serait-elle bénéfique à l’entreprise ? etc.

En répondant à ce type de questions, il sera plus facile de déterminer le nombre de CDN à déployer. Le déploiement de deux CDN peut s’évérer suffisant pour une diffusion locale, alors que pour les fournisseurs ayant une audience plus internationale, 3 ou 4 CDN seront nécessaires pour répondre à leurs besoins.

Lorsque que les fournisseurs de services OTT déterminent leurs besoins en matière de diffusion et effectuent leur analyse bénéfices-coûts, ils doivent garder à l’esprit que les CDN proposent des tarifs dégressifs en fonction des volumes. En clair, s’ils font appel à un plus grand nombre de fournisseurs, ils risquent d’accuser des coûts plus élevés de la part des autres fournisseurs, dans la mesure où le trafic CDN fourni par chacun des fournisseurs diminue. Il est également important de se rappeler que tous les CDN utilisés doivent avoir au moins 5 à 10 % du contenu en cache à tout moment de sorte qu’en cas de panne généralisée, la santé de l’entreprise ne soit pas mise en danger.

3. Déployez une stratégie de commutation adaptée aux services vidéo

L’aspect le plus important de la stratégie multi-CDN est la politique mise en place pour déterminer les modalités de commutation du trafic entre les différents fournisseurs. Cette politique sera déterminée par le budget, les attentes utilisateurs en matière de qualité et les moyens d’exploitation (c’est-à-dire le temps et les efforts qui peuvent être consacrés à la gestion des décisions de commutation).

La décision de passer à une architecture multi-CDN est basée sur les meilleures pratiques du secteur et sur la nécessité d’offrir la meilleure expérience utilisateur, mais cela ne signifie pas qu’il s’agit d’un processus simple. Pour le faire correctement, il faut déterminer les objectifs à atteindre et sélectionner les fournisseurs qui offrent la meilleure couverture, les meilleures performances et leur volonté d’aider vos équipes dans la mise en place de la meilleure architecture possible pour répondre à vos besoins spécifiques de diffusion.

https://www.lumen.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: