En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Kerlink annonce sa participation à l’opération de prévente de ICO de Kalima

Publication: 23 avril

Partagez sur
 
Kerlink annonce aujourd’hui sa participation à une opération de prévente de jetons Kalima, appelés KLX, émis dans le cadre de l’Initial Coin Offering de la société Kalima, spécialiste français de la blockchain dédiée aux « smart contracts »...
 

Les phases de préventes (Private Sale) dans le cadre d’une ICO permettent aux nouveaux projets blockchain de lever des fonds avant la vente publique de leur Initial Coin Offering (ICO), en permettant aux investisseurs d’acheter des jetons (actifs digitaux) avant qu’ils ne soient disponibles publiquement. Au lieu de recevoir des actions, les investisseurs reçoivent une allocation d’actifs digitaux, dans le cas présent le jeton KLX. Les transactions sont basées sur un prix du jeton préférentiel, à l’instar de ce qui se fait parfois dans le cadre d’un tour de table pré-IPO dans lequel les actions de l’entreprise sont acquises à un prix réduit avant une introduction publique en bourse (Initial Public Offering - IPO).

Selon Kalima, la société a conçu sa blockchain pour sécuriser, faciliter et accélérer la collecte, la transmission et le stockage des données pour les industries et les secteurs qui s’appuient de plus en plus sur les réseaux IoT.

La blockchain de Kalima est un écosystème de blockchains décentralisées autorisées (les "privachains"), privées si elles sont spécifiques à une entreprise, ou publiques si elles sont utilisées par les acteurs d’une même industrie. Les privachains sont capables de prendre en charge les quantités massives de données sensibles générées par les industries, grâce à des capteurs et des appareils IoT connectés pour recueillir, gérer et analyser leurs données, directement à partir de leurs actifs. Ces privachains peuvent également être interconnectées entre elles, ou, à l’avenir, avec d’autres chaînes publiques leaders du marché (comme Tezos, Lightning networks, ou encore les hubs Polygon et Cosmos), accélérant ainsi l’adoption de la blockchain Kalima par le milieu industriel.

Cette blockchain est conçue pour les petits appareils IoT et les gateways IoT déployées en périphérie de réseau (edge) afin de garantir l’intégrité de la transmission des données et l’immuabilité de leur stockage. Elle permet également de monétiser les données collectées, en ajoutant des capacités de tokenisation et de génération d’enregistrements de confiance qui sont essentielles pour la conception, la mise en œuvre et le fonctionnement des futurs contrats intelligents, apportant ainsi la flexibilité et l’évolutivité requises pour soutenir les modèles économiques émergents. Kerlink prévoit que ses premières solutions commerciales intégrant la blockchain Kalima seront disponibles dans les 18 mois.

« La convergence entre l’IoT et la blockchain, combinée à la tokenisation des données, est un élément clé dans un futur proche pour envisager de nouveaux modèles économiques, basés sur une architecture de confiance, la traçabilité des données, l’immuabilité, et les smart contracts ou les applications décentralisées (decentralized applications, DAPPS), à la périphérie des réseaux IoT », a déclaré Yannick Delibie, Kerlink CTIO. « Les transactions peuvent être générées et validées directement sur le site de production des données, ce qui supprime le processus des intermédiaires et augmente l’efficacité du traitement du back-office, en particulier dans les réseaux distribués. Les opportunités commerciales sont alors énormes pour l’industrie et la fabrication, le transport et la logistique, et l’énergie, ainsi que pour les applications de surveillance environnementale. »

Stéphane Dejean, directeur marketing de Kerlink, explique que si la blockchain Helium est utilisée pour récompenser les contributeurs qui mettent leurs Hotspots à la disposition du réseau IoT The People Network, la blockchain Kalima tire parti d’un autre cas d’usage clé rendu possible par cette technologie. « Les contrats intelligents bénéficieront d’abord de cette blockchain en obtenant automatiquement des données en temps réel, authentiques et dignes de confiance, générées par des capteurs IoT », explique-t-il. « Cela leur permettra de tracer indépendamment les opérations, de générer des enregistrements authentifiés et de sécuriser l’exécution des contrats, au plus près du terrain. L’intégration d’une telle capacité native dans nos passerelles de qualité industrielle renforcera notre proposition de valeur de bout en bout en matière de connectivité IoT, afin de soutenir le déploiement du massive IoT sur nos marchés cibles. »

En tant que l’un des premiers membres du consortium autour de la blockchain Kalima, Kerlink aura le droit de participer aux décisions concernant le protocole de la blockchain et l’évolution du modèle économique de l’entreprise. Le montant de l’investissement de Kerlink dans le cadre de cette prévente n’a pas été divulgué. La vente publique de jetons KLX dans le cadre de l’ICO de Kalima est prévue pour le troisième trimestre 2022.

https://www.kerlink.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: