En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

IoT World + MtoM Embedded 2022 : une édition à ne pas manquer

Publication: 7 juin

Partagez sur
 
Entre 2010 et 2020, le nombre d’appareils IoT connectés a connu une très forte augmentation. Près de 10 milliards d’appareils IoT ont été mis en service et interconnectés pendant cette période...
 

En 2010, les appareils IoT représentaient 10 % du total des appareils connectés. En 2020, cette part atteignait plus de 50 %. Selon un rapport d’analyse du marché mondial du GSMA (Global Mobile Suppliers Association), l’IoT représentait en 2019 un chiffre d’affaires global de plus de 300 milliards de dollars, et ce chiffre semble augmenter rapidement à mesure que les besoins s’intensifient et que les retours sur investissement sont de plus en plus visibles

Selon Gartner, près de 80 % des entreprises qui ont recouru à l’IoT affirment que la technologie a généré un meilleur retour sur investissement (ROI) que prévu. Une grande majorité d’entre eux (61 %), estime avoir «  à peine commencé à effleurer la surface de ce que les technologies IoT peuvent faire pour leur entreprise.  »

L’IoT a déjà commencé à transformer la société, en y introduisant de nombreux changements dans les usages et dans nos modes de vie. Le salon IoTWorld + MtoM Embedded, qui se tiendra les 29 et 30 Juin prochains à Paris, Porte de Versailles, pavillon 5.1, sera l’occasion pour les professionnels de découvrir l’état de l’art des technologies, d’approfondir leurs connaissances et de mieux appréhender cet univers en perpétuel mouvement.

L’IoT prend un nouveau départ en France

Les déboires récents de certains réseaux vont marquer l’année 2022, imposant à cette technologie de prendre un nouveau départ en s’appuyant sur les réseaux LTE-M et NB-IoT qui se densifient en France, alors que cela fait plus de 20 ans que le cellulaire est utilisé dans l’IoT pour des usages MtoM.

Selon Juniper Research la valeur marchande de l’IoT cellulaire dépassera 61 milliards de dollars à l’échelle mondiale d’ici 2026. En janvier 2022, la Global Mobile Suppliers Association dénombrait 16 280 terminaux compatibles en LTE. Orange a fait ses premiers pas avec le LTE-M il y a déjà quatre ans, tout comme SFR, avec le NB-IoT. Cette diversification des usages va, selon toute logique, engendrer une baisse des coûts significative.

Un marché toujours en mouvement

Selon l’Inria, des déploiements IoT sont envisagés sur la quasi-totalité des marchés et secteurs d’activité : maisons et villes intelligentes, bâtiments à énergie nette zéro, e-santé, industrie 4.0, agriculture de précision, surveillance en temps réel de la faune et de l’environnement, chaîne logistique du transport de marchandises, partage de voitures, de vélos et de scooters... Les analystes prédisent que des dizaines de milliards d’appareils IoT supplémentaires, connectés au réseau, seront déployés partout sur la planète et qu’ils éclipseront rapidement toute connexion non-IoT. Qu’il s’agisse d’appareils connectés, de technologies de détection, d’instrumentations ou, tout simplement, d’applications, ils offrent une meilleure collecte des données grâce à leurs capteurs de plus en plus performants et précis

Toujours selon l’Inria, beaucoup d’appareils IoT intègrent des microcontrôleurs basse consommation : plus de 28 milliards de microcontrôleurs ont été expédiés en 2018, et en 2020, ce sont plus de 250 milliards de microcontrôleurs qui étaient utilisés dans le monde. Certes, tous les microcontrôleurs ne sont pas connectés en réseau, mais de plus en plus de déploiements combinent des microcontrôleurs exécutant un code de plus en plus complexe et une connexion directe ou indirecte à un réseau. La majorité d’entre eux se connectent au moyen d’un réseau sans fil (personnel, local, étendu ou réseau cellulaire).

Ces chiffres concordent avec ceux du cabinet de conseil McKinsey, qui révèle que le nombre d’entreprises qui utilisent les technologies IoT est passé de 13 % il y a quelques années à environ 25 % aujourd’hui et que le nombre mondial d’appareils connectés à l’IoT devrait passer à 43 milliards d’ici 2023.

Le rapport publié en juillet 2021 par IDC précise, quant à lui, que pas moins de 55,9 milliards d’appareils connectés IoT seront opérationnels dans le monde d’ici 2025. Les données générées par ces éléments seront de 79,4 Zb (Zettabytes). Près de 30 % seront installés dans des environnements industriels.

Fortune Business Insight estime que le marché de l’IoT devrait passer de 381 milliards de dollars en 2021 à plus de 1,8 billion de dollars en 2028. À mesure que la technologie progresse, la croissance est exponentielle dans ce domaine. Ce qui pourrait entraîner des changements majeurs dans les différents secteurs verticaux.

Des perspectives toujours plus novatrices

La technologie est en constante évolution. Elle s’invite dans notre vie quotidienne. De plus en plus de dispositifs portables sont d’ores et déjà intégrés à la connectivité IoT, notamment les montres connectées ou les casques de réalité virtuelle, les maisons connectées, qui profitent déjà de cette tendance par exemple.

Le secteur de la santé commence à capitaliser sur ces technologies pour suivre et surveiller les données médicales de patient en temps réel. La télémédecine est un exemple de succès de l’IoT dans ce domaine, en adoptant des technologies portables permettant de diagnostiquer et de traiter les patients dans les déserts médicaux.

La technologie IoT se met également au service de la nature. Exemple : des rhinocéros noirs du Parc national Mkomazi en Tanzanie sont équipés de capteurs IoT pour permettre aux gardes de suivre précisément leurs déplacements, afin de mieux les protéger des braconniers. Les gardes sont ainsi informés plusieurs fois par heure de la position des mammifères, de sorte qu’ils peuvent intervenir très rapidement. Dans la même logique, l’aquarium et musée des sciences marines Virginia Aquarium & Marine Science Center, aux Etats-Unis, établit un historique de chacun des poissons présents dans l’aquarium de 170.000 litres, via un système RFID, pour se donner les moyens d’améliorer leurs conditions de vie, de santé et leur longévité.

L’Institut de recherche allemand Handelsblatt a mis en exergue le potentiel de l’Internet des objets, des solutions de réalité augmentée (RA) et de l’intelligence artificielle (IA) pour la numérisation de la production. Une grande partie des décideurs interrogés dans le cadre de cette étude identifient des applications potentielles pour l’IoT (78 %), l’IA (72 %) et la RA (70 %) au sein de la production de leur propre entreprise.

Pour l’IoT, les principales applications dans la production concernent l’automatisation des transactions de commande (37 %), la communication de machine à machine (33 %), l’analyse prédictive (32 %) et le contrôle des machines à distance (31 %). Pour la RA, les décideurs voient le plus grand potentiel dans l’assurance qualité (38 %), l’assemblage, la maintenance et la réparation (36 %), et l’optimisation du processus de production (36 %).

Concernant l’IA, les responsables interrogés envisagent des applications possibles dans le contrôle de la qualité de la production et la gestion du rendement (35 %), la prédiction des défauts et la maintenance prédictive (31 %), le contrôle des mesures de sécurité et de conformité (31 %), ainsi que la prévision de la demande et la planification de la production (31 %).

Une édition 2022 de « IoT World + MtoM « qui s’annonce passionnante, au fil des stands, des conférences et animations : les visiteurs professionnels vont y découvrir les technologies les plus innovantes, débattre avec les meilleurs experts, y débusquer de nouvelles idées et s’inspirer des cas d’usage de l’IoT, de quoi les aider à améliorer leurs prises de décisions.

En parallèle, aux mêmes dates et dans le même Pavillon se tiendra le Symposium Cloud-Datacenter+Infra.

https://www.salon-iot-mtom.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: