En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La Plateforme de criminalistique numérique d’avant-garde en mode cloud

Publication: 9 juin

Partagez sur
 
West Midlands Police est la première force de police à déployer la plateforme de criminalistique numérique d’avant-garde en mode cloud signée Exterro et à dépasser l’objectif du programme Digital Forensic Science Strategy...
 

Exterro Inc. est le premier éditeur d’une plate-forme logicielle orientée « Legal GRC » qui unifie l’investigation numérique (e-discovery), l’informatique légale (Digital Forensic) et la confidentialité des données (Compliance) aux fins de produire des résultats positifs et opposables, exploitables par les services juridiques internes, les équipes IT, les entités chargées de veiller à la protection des données et les autorités de police aux quatre coins du monde.

Cet acteur annonce aujourd’hui que West Midlands Police est la première force de police à déployer une solution de criminalistique numérique en mode cloud adossée à sa plateforme FTK® Central hébergée sur Microsoft Azure. Il s’agit d’un projet d’avant-garde qui a ouvert la voie à la création d’une unité nationale de criminalistique numérique, autorisant le traitement de dossiers à distance, la collaboration entre officiers de police judiciaire et la résolution rapide des enquêtes.

Lents, fracturés et décousus, les processus de criminalistique numérique engendrent, du côté des forces de police, des retards d’exécution considérables dans le traitement des données, lesquels retardent à leur tour les actes de procédure et freinent les rouages de la justice répressive. Dans les enquêtes afférentes, l’heure est au cloisonnement ; les forces de police s’efforcent de prendre en compte et de préserver les données issues de multiples équipements et systèmes d’exploitation, mais aussi de collecter, transmettre et analyser séparément les éléments probants en mettant pour ce faire à contribution leurs unités de criminalistique numérique (DFU) régionales. Si la récente Digital Forensic Science Strategy admet qu’il est urgent de transformer ces processus, cette opération est considérée comme techniquement impossible jusqu’en 2025.

« Parfaitement conscient de ce besoin, Exterro a œuvré avec Microsoft au développement d’une solution de pointe, axée sur la criminalistique numérique et la réponse aux incidents, exploitable dans le cloud. » D’où l’hébergement de la plateforme FTK Central d’Exterro sur Microsoft Azure : cette configuration accélère la collecte, le traitement et l’analyse de très gros volumes de données, tout en centralisant l’accès à ces dernières et facilitant, ce faisant, la collaboration entre officiers de police et experts en investigation numérique.

« La plateforme FTK d’Exterro a considérablement écourté les délais de traitement et perfectionné notre bagage criminalistique puisque des processus qui prenaient auparavant plusieurs jours sont désormais menés à leur terme quasi-instantanément. Nous nous attendons à des améliorations incessantes durant les mois qui viennent, notamment une nette diminution du volume de données non traitées, des durées de garde à vue réduites au maximum pour les suspects et un traitement accéléré des dossiers, ce qui contribuera à traduire plus vite en justice les délinquants et ainsi à relâcher les innocents, à condamner les coupables et à permettre aux victimes et à leurs familles de tourner la page. Voilà qui va véritablement changer la donne pour notre brigade et toutes les autres », indique John Price, inspecteur de police à West Midlands Police.

West Midlands Police (WMP), l’un des premiers services de police en Angleterre avec 52 commissariats et 6 846 policiers pour 2,93 millions de civils, est le premier corps à déployer cette solution. Par le biais de celle-ci, ses agents sur le terrain et les experts en criminalistique peuvent travailler simultanément sur des éléments probants sans avoir à faire acte de présence au sein des unités de criminalistique numérique (DFU). « Le transfert sécurisé de données criminalistiques sensibles dans le cloud représente un gigantesque bond en avant et démontre la viabilité de cette solution, qui ouvre la voie à un écosystème criminalistique unifié à l’échelon national, tel que l’envisage la Digital Forensic Science Strategy. »

La solution FTK Central d’Exterro permet aux officiers en poste à WMP de traiter et de valider en un clin d’œil de grandes quantités de données différentes, à grande échelle. Sa vitesse de traitement est dix fois supérieure à celle des autres solutions, et ses workflows d’analyse criminalistique et juridique innovants sont déployés au moyen d’un outil collaboratif via le web conférant aux utilisateurs une vue en temps réel sur les dossiers qui leur sont attribués.

Cette solution ne nécessitant qu’un minimum de formation, les agents de police de première ligne sont parfaitement en mesure de collaborer avec des analystes, examinateurs et investigateurs en criminalistique pour recueillir, traiter et analyser les principales preuves des dossiers.

Harsh Behl, directeur de la gestion des produits chez Exterro, commente en ces termes : « Le projet WMP a mis en évidence la rapidité, l’extensibilité et la souplesse procurées par une plateforme de criminalistique numérique et de réponse aux incidents dans le cloud. Il est évident qu’il servira de modèle aux autres forces de police pour faire évoluer la recherche de preuves en renonçant à un système matériel au profit d’un hébergement dans le cloud. La réussite de ce déploiement influencera sans doute l’avenir de la criminalistique numérique et modifiera considérablement les processus auxquels doivent se plier les forces de police et les experts en investigation numérique. »

L’utilisation de FTK Central a permis à WMP de mettre à profit un certain nombre de fonctionnalités, dont la traduction hors ligne dans le cadre d’enquêtes transfrontalières, la reconnaissance vidéo et la détection d’images explicites optimisées par l’IA et exploitables avec les outils CAID et Project Vic, qui donnent accès à une base de données unifiées très complète recensant les enfants disparus/exploités. Désormais, il est possible d’agir plus tôt pour protéger les mineurs. La détection d’images explicites inclut également un bouclier destiné à préserver la santé mentale des enquêteurs en les préservant de toute exposition inutile à des photographies durant l’analyse criminalistique.

Kirk Arthur, directeur du développement commercial du pôle international Sécurité publique et justice chez Microsoft, précise : « Microsoft est fier d’unir ses efforts à ceux d’Exterro et de West Midlands Police pour aider à rattraper les retards accumulés en criminalistique qui pénalisent les forces de l’ordre aux quatre coins du monde. Dans le cadre de cette collaboration public-privé, Exterro et WMP s’appuient sur notre plateforme Microsoft Azure pour proposer des outils de pointe qui écourteront considérablement les enquêtes. Au fur et à mesure des progrès technologiques, le volume de données à collecter et à traiter progresse lui aussi ; les représentants de la loi peuvent tirer parti des fonctionnalités évoluées de la plateforme FTK Central d’Exterro pour honorer les obligations qui leur incombent dans le cadre de leurs missions. »

D’autres services sont en mesure de bénéficier des mêmes avantages que ceux dont profitent les officiers et enquêteurs de WMP qui peuvent recourir à présent à des méthodes souples et collaboratives, en libérant des ressources et en résorbant les retards à l’origine d’une accumulation de données. Les forces de l’ordre sont également mieux à même de faire face aux changements futurs, puisqu’elles ont accès aux données sur une multitude de postes de travail et confortent leur accréditation à la norme de qualité ISO17025, désormais obligatoire, dans l’exercice de leurs activités de criminalistique.

https://www.exterro.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: