En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Vol de données en Chine : une ampleur unique par Acronis

Par Candid Wüest, vice-président d’Acronis

Publication: 7 juillet

Partagez sur
 
Les fuites de données sont courantes en Chine, mais cette infraction est unique en raison de son volume...
 

L’échantillon de données contenait trois catégories d’informations, à savoir le fichier de données personnelles du résident, les données de localisation téléphonique ou l’adresse et le numéro de téléphone, et le registre des incidents de police ou des affaires criminelles. Pour ces derniers, des informations telles que le lieu du crime et une brève description de l’incident semblaient faire l’objet de fuites.

La plupart des informations sur les affaires criminelles concernaient des incidents mineurs et des descriptions de la scène, notamment "une bagarre" à un endroit précis de Zhujing Town et des incidents routiers mineurs. Ces dossiers de police faisaient référence à des personnes impliquées dans les incidents, ce qui pouvait leur porter préjudice. Les données compromises pourraient être utilisées pour personnaliser de futures attaques, comme le spear phishing (attaque par hameçonnage), ou pour commettre des fraudes en utilisant l’identité des victimes. Les organisations et les particuliers doivent être à l’affût des activités frauduleuses et des emails ou des textos texte malveillants. Il est peu probable que les données compromises puissent à elles seules permettre aux pirates de prendre le contrôle de ces services. Toutefois, elles pourraient conduire à des échanges de téléphones ou à d’autres activités d’usurpation d’identité susceptibles d’avoir un impact négatif sur l’évaluation d’un utilisateur chinois sur les plateformes de réseaux sociaux.

Les opérateurs d’applications qui fournissent des actualités, des messageries instantanées et d’autres services connexes en Chine doivent demander à leurs utilisateurs de s’inscrire sur la base de leur numéro de téléphone portable et de leur carte d’identité. Les utilisateurs qui refusent de le faire ou qui utilisent des données d’identification frauduleuses ne peuvent pas être autorisés à utiliser l’application. La Chine dispose d’un système de « crédit social » qui vise à suivre et à évaluer la fiabilité d’une personne, d’une entreprise ou d’une agence gouvernementale. Chacun d’entre eux se voit attribuer un score de « crédit social » qui est évalué par rapport à diverses sources de données, telles que les dossiers financiers, gouvernementaux et criminels. Le système est en train d’être affiné par le gouvernement. Les fuites de données sont courantes, mais cette violation est unique en raison de son volume.

https://www.acronis.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: