En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La vision d’AVEVA dévoilée au AVEVA World San Francisco

Publication: 18 novembre

Partagez sur
 
D’éminents experts de l’industrie soulignent la manière dont l’innovation logicielle connecte les données, construit des écosystèmes industriels qui responsabilisent les équipes et « transforment les chaînes de valeur en réseaux agiles, rentables et durables » dans de multiples secteurs ce qu’AVEVA annonce comme « l’économie industrielle connectée »...
 

AVEVA, leader mondial des logiciels industriels et catalyseur d’innovation et de durabilité, montre comment les organisations industrielles utilisent les données en temps réel pour connecter leurs équipes et leur fournir des informations qui accélèrent la prise de décision et génèrent de la valeur commerciale additionnelle.

L’événement phare, AVEVA World à San Francisco, a réuni plus de 2 500 clients, partenaires et représentants de l’industrie. Beaucoup d’entre eux travaillent en collaboration sur des projets de transformation numérique pour créer de nouveaux modèles commerciaux, apporter une plus forte valeur ajoutée à leur activité, et atteindre plus rapidement de meilleurs niveaux de durabilité et de rentabilité.

« Nous assistons à la naissance d’un univers industriel complètement connecté, permettant un nouveau type de collaboration entre collègues, fournisseurs, partenaires et clients », a déclaré Peter Herweck, PDG d’AVEVA. « En connectant différents acteurs de l’ensemble de l’écosystème industriel, l’adoption d’une approche centrée sur les données augmente le potentiel des équipes. Cela a pour conséquence de transformer les chaînes de valeur en réseaux agiles, rentables et durables. Chez AVEVA, c’est précisément la manière dont nous définissons la nouvelle économie industrielle connectée. »

Une enquête récente, commandée par AVEVA, auprès de 650 cadres supérieurs d’entreprises internationales dans les secteurs de la chimie, de la fabrication et de l’énergie en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient, a révélé que 87% des interrogés prévoient d’augmenter les investissements de leur organisation dans des solutions numériques industrielles dans les 12 prochains mois.

Herweck a ajouté : « Lorsque vous rassemblez vos données et utilisez des outils d’analyse permettant de les visualiser dans leur contexte, vous accédez à de nouvelles méthodes de travail. Nous voyons des entreprises de premier plan comme Shell et Worley briser les silos de données en construisant des jumeaux numériques pour améliorer la collaboration, favoriser la transparence et fournir des informations exploitables qui permettent à leurs équipes de travailler de manière plus ingénieuse et plus connectée. »

Bob Parker, vice-président principal du cabinet d’analystes IDC, a déclaré aujourd’hui lors d’une table ronde avec les médias : « Accélérée par la pandémie, l’évolution rapide de l’économie numérique est sans précédent en termes de profondeur et de portée. Les segments de l’industrie lourde de l’ancienne économie, tels que le pétrole et le gaz, les services publics, les matériaux de base comme les produits chimiques et les biens de consommation emballés, subissent de nouvelles pressions sur leurs opérations pour qu’elles soient de plus en plus résilientes. Cela nécessite l’élévation du niveau d’instrumentation des actifs et des capacités d’analyse des données recueillies pour accélérer la prise de décision et l’innovation. En fin de compte, cela conduit à l’essor des écosystèmes industriels connectés. »

Selon l’indice IDC Global Performance1, la performance des entreprises ayant plus de maturité numérique, soit plus de 900 sociétés manufacturières cotées en bourse, est supérieure à celle de leurs pairs. En utilisant une année de base de 100, les entreprises qui affichent une plus grande maturité numérique bénéficient d’un chiffre d’affaires presque doublé (indice de 193), comparé un score de 150 pour celles ayant une maturité de niveau intermédiaire, et de 97 pour les retardataires. Parker a déclaré que la fracture numérique ne fera que s’accroître au fur et à mesure que l’économie mondiale deviendra numériquement dominée au cours des 10 prochaines années.

AVEVA World a montré comment des entreprises de premier plan telles que Kellogg, Barry Callebaut, Pfizer, Dominion Energy et Henn commencent à mettre en place les éléments constitutifs de ces écosystèmes industriels connectés. À mesure que l’adoption de logiciels industriels basés sur le cloud se généralise, les organisations seront en mesure d’engager des experts au sein et au-delà de leur entreprise pour réaliser des projets d’investissement innovants, optimiser le cycle de vie des opérations, accélérer la prise de décision et atteindre les objectifs de durabilité qui favorisent une utilisation responsable des ressources mondiales.

https://www.aveva.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: