En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

APM : la relation symbiotique entre le réseau et l’expérience de l’utilisateur final

Par Pavel Minarik, Vice President, Technology, Progress

Publication: Août 2023

Partagez sur
 
Lorsqu’il s’agit d’infrastructure informatique, les utilisateurs finaux ont tendance à se concentrer sur la façon dont les applications et les logiciels fonctionnent. Ils sont de plus en plus intolérants face aux mauvaises performances des applications...
 

Selon une étude de Cisco AppDynamics, 60 % des clients blâment l’application ou la marque lorsque des problèmes de performances surviennent. Il est donc essentiel que les entreprises accordent la priorité avant tout aux performances et à l’expérience utilisateur globale.

Cependant, les applications n’existent pas de manière isolée. Les performances globales du réseau déterminent en grande partie les performances d’une application pour les utilisateurs finaux. Alors que les applications s’exécutent à la fois sur des serveurs internes et sur le cloud, les performances du réseau régissent les performances d’une application. L’expérience utilisateur (UX) et l’expérience applicative (AX) sont également basées sur cela.

Il est nécessaire de comprendre à quelle vitesse les applications s’exécutent, les points faibles existants et comment les atténuer. La mise en œuvre de la surveillance des performances des applications (APM) en tant que composant essentiel de la gestion du réseau permet de garantir qu’elles offrent une expérience utilisateur optimale.

Pourquoi l’APM est-il important ?

Chaque application, qu’elle soit commerciale ou accessible via le cloud, doit fonctionner à un niveau élevé et offrir une expérience utilisateur positive. Les équipes techniques doivent savoir à quelle vitesse leurs applications s’exécutent. Ceci afin d’identifier et de résoudre rapidement les performances lentes. Il est important de savoir si les clients et les prospects sont satisfaits de la vitesse et des performances d’une application. Et il est tout aussi important de faire la distinction entre le retard du réseau et celui des applications pour éviter des discussions interminables et des accusations. En cas de problème, le service informatique doit connaître la cause première du problème afin de pouvoir le résoudre.

Non seulement l’APM joue un rôle clé dans la garantie d’une expérience utilisateur de qualité, mais il garantit également le respect des accords de niveau de service (SLA) liés aux performances. Du point de vue du réseau, l’APM peut montrer combien de temps l’utilisateur a attendu une réponse à la demande et mesurer les temps de réponse de l’application ainsi que des bases de données et du réseau. Si la solution est sans agent, elle détecte le trafic réseau et surveille les réponses. Une solution APM peut généralement surveiller toutes les applications HTTP et HTTPS modernes ainsi que les transactions entre l’application et les serveurs de base de données associés.

Comment l’efficacité de l’APM profite à l’expérience utilisateur

Les solutions APM fonctionnent sur la couche applicative et effectuent des calculs essentiels pour la rapidité et la livraison de l’engagement. Ils détectent le trafic d’application, puis assemblent la connexion TCP (protocole de contrôle de transmission), analysent la couche application et mesurent les réponses et d’autres métriques.

Surtout, l’APM mesure le temps de diffusion d’une requête de l’utilisateur à l’application. Il a la capacité de suivre avec précision le délai d’application et le temps de réponse du serveur d’application à la demande. Les détails de tout retard d’application peuvent facilement être consultés par le service informatique via la console APM.

Garantir une expérience d’application optimale dépend entièrement de la surveillance des performances de l’application et de la comparaison de la livraison aux objectifs convenus. Ces données significatives peuvent être fournies pour les applications basées sur le réseau dans différents graphiques et rapports, y compris le nombre de transactions, le temps de réponse du serveur, le temps de transport sur le réseau et le nombre d’utilisateurs simultanés.

En cas d’erreur d’application, les solutions APM donnent aux équipes informatiques et réseau les détails de l’erreur tels que le code d’erreur, sa synchronisation, l’identification de l’utilisateur et d’autres informations sur la transaction. Le service informatique peut alors dépanner la transaction, en accédant à des informations aussi détaillées que les détails de la requête, y compris les paramètres. Le problème peut alors être résolu et les performances de l’application restaurées.

Les fondements clés des meilleures pratiques APM

La gestion des performances des applications n’est pas une solution entièrement prête à l’emploi. Elle nécessite quelques considérations pour une mise en œuvre efficace. Certaines des bases clés pour établir les meilleures pratiques APM comprennent :

1. La priorisation des applications à surveiller

Surveiller les nombreuses applications d’une entreprise n’est pas une mince affaire, il peut ne pas être possible de surveiller les performances de toutes. Les responsables informatiques et commerciaux peuvent hiérarchiser les applications clés à surveiller en termes de temps de réponse. Le système de comptabilité peut sembler critique, mais ses performances ne sont pas aussi cruciales qu’une application de commerce électronique orientée client. Il est préférable d’établir des priorités en fonction des types de transactions dont chaque application est responsable.

2. Intégration

Pour une efficacité maximale, l’APM doit être considérée comme faisant partie intégrante de l’écosystème de contrôle, de gestion et de surveillance informatique de l’entreprise. L’APM est souvent étroitement intégré aux solutions de surveillance du réseau et de l’infrastructure informatique et est lié à leurs tableaux de bord et rapports.

3. Automatisation

L’automatisation est une aubaine informatique. Pour l’APM, recherchez des moyens d’automatiser la collecte de données, la création de rapports et même d’automatiser les réponses aux problèmes informatiques courants, tels que le redémarrage d’un serveur gelé. Pour les applications, il peut y avoir des réponses automatisées aux problèmes de performance ou pour faire face aux pics de trafic.

4. Minimisez les alertes

Les systèmes APM évitent d’inonder l’informatique d’une surcharge d’alertes en informant la personne appropriée d’un problème nécessitant une attention particulière. Ils peuvent les alerter via la méthode de communication choisie, par exemple, e-mail, Slack ou Teams.

5. Rapports personnalisés

Avec la bonne solution, les rapports peuvent être personnalisés en fonction du rôle du destinataire. Cela signifie que le personnel informatique peut extraire des rapports d’activité dédiés, avec des rapports de haut niveau générés pour l’équipe de direction. Grâce aux rapports intégrés aux outils de prévision, les professionnels de l’informatique peuvent plus facilement prédire les performances futures d’une application.

Le maintien des performances de l’application est un enjeu pour la fidélité

Les performances inférieures ou lentes des applications, qu’elles soient liées au réseau ou aux applications, constituent généralement la plus grande menace pour une bonne expérience utilisateur. C’est pourquoi une visibilité complète sur le réseau, ses ressources associées et l’état des applications est un enjeu majeur pour identifier et résoudre les problèmes rapidement et efficacement.

Avec les attentes croissantes des utilisateurs, la résolution rapide de tout problème garantira le haut niveau d’expérience client sans friction qui maintient la fidélité à la marque.

Les professionnels de la technologie ne peuvent améliorer les performances des applications que s’ils les mesurent. Si les DSI prennent le temps de comprendre les capacités de l’APM pour améliorer l’expérience réseau, l’expérience des applications et, finalement, l’expérience client, leurs équipes techniques gagneront un temps précieux et fourniront les niveaux élevés de performances des applications que les utilisateurs attendent.

https://www.progress.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: