En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

ISG Index™ : accélération de l’activité de sourcing As-a-Service

Publication: 31 janvier

Partagez sur
 
La forte demande de services numériques dans la région compense la baisse de valeur des contrats de sourcing traditionnels...
 

La valeur annuelle des contrats du marché mondial combinée atteint près de 30 milliards d’euros en 2016.

Information Services Group (ISG), leader mondial de l’analyse des technologies et du conseil, publie les conclusions de son rapport EMEA ISG Index™ pour le quatrième trimestre 2016 qui révèle l’accélération de l’activité de sourcing as-a-service dans la région en 2016, sous l’effet de la demande croissante de solutions digitales.

L’EMEA ISG Index™, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros, montre que la valeur annuelle totale pour le marché EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) en 2016 a augmenté de 2% par rapport à l’année 2015, à 11,8 milliards d’euros. Alors que la valeur du sourcing traditionnel a atteint son plus bas niveau depuis 2009 dans la région, la valeur annuelle des contrats as-a-service dépasse les 3 milliards d’euros, en hausse de 33% par rapport à l’année précédente.

Malgré des chiffres annuels positifs, le marché EMEA accuse un recul au quatrième trimestre 2016. La valeur annuelle des contrats du marché combiné de 3 milliards d’euros au quatrième trimestre affiche une baisse de 19% en glissement annuel, sachant que les résultats de 2015 étaient remarquables. Ceci s’explique en grande partie par un déclin du sourcing traditionnel, en recul de 32% par rapport à la même période de 2015. Parallèlement, le segment as-a-service a atteint une valeur annuelle record pour le trimestre de 900 millions d’euros, en hausse de 30% par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente.

La valeur annuelle des contrats à l’échelle internationale en 2016 progresse de 9% à près de 30 milliards d’euros, stimulée par la forte croissance des passations de contrats as-a-service, segment qui clôture l’année en hausse de 38% par rapport à 2015. L’activité Infrastructure-as-a-Service (IaaS) qui fait un bond de 54% d’une année sur l’autre, tire la croissance de ce segment et donne une indication claire de l’engouement pour le marché as-a-service.

Etat du marché dans les différents pays

Confirmant la tendance du trimestre précédent, la région DACH enregistre sa meilleure année avec 187 contrats passés. La baisse de la valeur annuelle des contrats du marché de l’outsourcing traditionnel dans la région pour l’année suit la tendance déjà constatée sur le marché mondial d’un plus grand nombre de contrats de moindre valeur.

Au Royaume-Uni, la valeur annuelle des contrats du marché de l’outsourcing traditionnel a reculé de 10% en 2016 par rapport à 2015, avec une diminution d’un tiers du nombre de contrats passés, dans un contexte politique et économique incertain suite au résultat du referendum sur l’UE. La baisse de valeur au Royaume-Uni s’explique aussi peut-être par la chute de la valeur de la livre sterling après le Brexit, toutes les devises étant converties en dollars américains par ISG Index™. Les performances des services financiers, secteur qui a toujours compté au Royaume-Uni, continuent de baisser, et peuvent avoir influencé les résultats du pays.

En France, le marché de l’outsourcing a repris en 2016 après une année 2015 morose. La valeur annuelle des contrats pour l’année, à 500 millions d’euros, progresse de 56% en glissement annuel avec une forte accélération des passations de contrats. Le nombre de contrats signés est en hausse de 57% par rapport à la même période de 2015.

Ailleurs, dans la région des pays nordiques, la valeur annuelle des contrats affiche une augmentation à deux chiffres en glissement annuel, après le ralentissement constaté en 2015, tandis que dans le sud de l’Europe, la valeur annuelle des contrats a atteint un record historique, en hausse de 75% par rapport à 2015.

Analyse par secteurs

Par secteur, ceux des télécoms et des médias affichent des valeurs en hausse dans la zone EMEA, avec une progression de 70% en 2016 par rapport à 2015, la meilleure performance en quatre ans. Le secteur de la fabrication industrielle clôture une bonne année en termes de passations de contrats avec un tiers de contrats signés en plus par rapport à l’année précédente, tandis que la valeur annuelle des contrats est en recul de 8% pour la même période.

Le secteur des services financiers, le segment le plus important en Europe, affiche également des résultats mitigés. La valeur annuelle des contrats se maintient par rapport à l’année précédente mais demeure 15% inférieure au niveau moyen des cinq années précédentes en raison des taux d’intérêt qui restent bas et se traduisent par des compressions de prix et des réductions de coûts sur de nombreux marchés.

Dans le secteur du tourisme et des transports, la valeur annuelle des contrats atteint son niveau le plus bas en huit ans avec une chute de 45% par rapport à 2015.

Prévisions

Lyonel Roüast, partner et president d’ISG SEMEA, commente : « La principale information à retenir de l’année 2016 est l’émergence bienvenue des contrats as-a-service dans la zone EMEA. Même si l’utilisation de ces nouvelles technologies et de ces services a été lente à décoller dans la zone EMEA, nous pensons qu’une dynamique va se créer autour de ces nouvelles solutions dans la région à mesure que les fournisseurs de cloud public vont continuer d’investir dans des datacenters en Europe. Il est probable que le marché du sourcing traditionnel soit impacté par le basculement des dépenses des projets opérationnels classiques vers des initiatives de transformation digitale des entreprises. Nous prévoyons un taux de croissance à deux chiffres du marché combiné dans la zone EMEA en 2017. »

http://www.isg-one.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: