En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La Social Room pour maîtriser la pression médiatique

Publication: 10 février

Partagez sur
 
Comment maîtriser la pression médiatique des réseaux sociaux en cas de crise ?...
 

La maîtrise des réseaux sociaux est devenue un casse-tête pour nombre de spécialistes de la gestion de crise et autres communicants. Comment faire, en effet, pour contenir la pression engendrée par ces nouveaux médias conversationnels et maîtriser l’emballement médiatique qu’ils engendrent ? Pour répondre à cette problématique, une startup, la société Crisotech, vient de lancer Social Room®, la première plateforme de formation à la pression médiatique. Elle recrée les conditions du réel et le résultat est époustouflant !

Les schémas traditionnels d’influence de l’opinion ont fortement évolué ces dernières années avec l’arrivée des réseaux sociaux. Journalistes, élus, blogueurs, salariés, syndicats, étudiants, monsieur et madame tout le monde..., tous ont leur mot à dire et peuvent avoir quelque influence sur leurs terres. Et parfois, ce sont des ennemis virulents ou des alliés indispensables en cas de crise.

Pour préserver la réputation de leurs structures lors de moments difficiles, les dirigeants doivent absolument former leurs équipes à connaître et maîtriser les usages et les modes de fonctionnement de ces espaces communautaires qui pullulent sur la toile : Facebook, Twitter, Whatsapp, LinkedIn, Viadeo, Instagram, Snapchat...

C’est pour répondre à cet enjeu stratégique que Crisotech, cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la gestion de crise, vient de développer une plateforme de formation qui permet de recréer la pression médiatique générée par les réseaux sociaux. Son nom ? La Social Room®.

« Lors des exercices de gestion de crise que nous menons chez nos clients, cette plateforme nous permet de créer une vague de réactions qui simule de manière extrêmement réaliste ce qui se passe en temps de crise sur les réseaux sociaux », explique Louis BERNARD, fondateur de Crisotech. « Après être passé dans la Social Room®, les personnes formées reprennent la main, résistent mieux à la pression et peuvent réguler plus facilement leur e-réputation. »

Les commentaires, les tweets et les rumeurs générés dans la Social Room® sont en effet classés en 5 émotions : le like (j’aime), la peur / l’affolement, l’énervement / la colère, le rire / la moquerie et enfin, la tristesse. Le système permet de déclencher jusqu’à 10 000 réactions toutes les 5 minutes !... En complément, et à la lecture de ces commentaires, la plateforme engendre des tendances et crée des hashtag, tel #Boycott.

« C’est la première fois que l’on dispose d’un outil aussi complet pour former nos clients à utiliser les réseaux sociaux comme des régulateurs des situations de crise », souligne Louis BERNARD.

Pour fournir une évaluation complète et effectuer un débriefing de l’exercice, les formateurs de Crisotech génèrent un rapport à chaque fin de session. Une sorte de main courante de communication de crise « spécial réseaux sociaux » à garder précieusement à portée de main en cas de besoin.

http://crisotech.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: