En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

IDEAL Networks propose ses conseils à propos des certifications fibre optique

Publication: 23 mars

Partagez sur
 
Pour aider les installateurs de câblage et les techniciens de maintenance à choisir le bon équipement de test fibre optique, IDEAL Networks a publié un nouveau livre blanc gratuit qui propose des conseils sur différents niveaux de certification de câblage optique...
 

« Contrairement au câblage en cuivre, il existe deux niveaux de certification pour le câblage en fibre optique qui indiquent les types de mesures à réaliser et par conséquent les testeurs qui devraient être utilisés » explique Dan PAYERLE, Responsable Produits chez IDEAL Networks.

« Le livre blanc permet de comprendre quelles mesures doivent être réalisées dans ces deux certifications et que celle de Niveau 2 est plus complète que celle de Niveau 1. Il définit en détail les différentes exigences, les avantages et modes de fonctionnement de chaque testeur » ajoute Dan.

La certification de Niveau 1 doit se faire en photométrie, c’est-à-dire via une mesure de perte d’insertion (ou atténuation) du lien, d’une extrémité à l’autre, grâce à une source lumineuse (LS) et un puissance mètre optique (PM) - ou un kit de mesure d’atténuation optique (OLTS).

La certification de Niveau 2 requiert cette même photométrie avec ces outils évoqués, et en plus une mesure des pertes de chaque évènement de la liaison, et ce via avec un OTDR (réflectomètre optique) qui va éditer une cartographie détaillée présentant la localisation et la quantification de chaque connecteur, épissure, contrainte et segment de fibre.

Lorsqu’une certification optique est requise, il convient de bien s’assurer de la méthode exigée, et ensuite donc de réaliser soit uniquement une photométrie (pour le Niveau 1) ou une photométrie et une réflectométrie (pour le Niveau 2). A noter que bien qu’un OTDR puisse afficher lui aussi l’atténuation totale du lien comme un kit de photométrie, cette mesure en réflectométrie pure ne peut pas remplacer celle réalisée en photométrie car il existe une légère différence entre les résultats de mesure d’atténuation de ces deux types d’appareils. La certification de Niveau 2 complète dont celle de Niveau 1.

Un OLTS, comme l’OC I qui est le certificateur photométrique de Niveau 1 d’IDEAL Networks, mesure la véritable atténuation optique d’un lien. C’est, par conséquent, le moyen le plus précis pour déterminer l’atténuation totale de la liaison et donc un appareil indispensable pour établir une certification de Niveau 1. Un réflectomètre, comme l’OTDR II d’IDEAL Networks, caractérise la fibre avec ses détails et offre l’avantage supplémentaire de pouvoir être un outil de dépannage en localisant les problèmes qu’il faudra réparer.

« Au final la méthode de test sera définie par accord technique entre l’installateur et le client final. » explique Dan. « Par contre, pour satisfaire le client, les installateurs fibre doivent impérativement comprendre les différences de ces deux niveaux et déterminer quels rapports de certification fourniront ces garanties nécessaires. »

http://www.idealnetworks.net

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: