En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le PMIC Maxim réduit de 50% la taille des solutions wearables

Publication: 31 mars

Partagez sur
 
Le MAX20310 supporte une tension d’entrée très faible de 0,7V, et permet d’offrir un PMIC wearable pour architectures à pile...
 

Les concepteurs d’applications wearables médicales et de fitness peuvent désormais réduire sensiblement, jusqu’à 50%, la taille de leurs solutions et étendre leur autonomie grâce au PMIC (Power Management IC, ou CI de gestion d’énergie) à courant de veille IQ ultra-faible, MAX20310, de Maxim Integrated Products, Inc. (NASDAQ : MXIM). Ce PMIC wearable supporte une très faible tension d’entrée de seulement 0,7V, compatible avec les batteries à très haute densité d’énergie de type zinc-air ou oxyde d’argent, ainsi qu’avec les piles alcalines classiques. Alors que les moniteurs d’activité personnelle ou à distance gagnent en popularité, réduire l’encombrement et allonger la vie de la batterie restent des objectifs déterminants. A titre d’exemple, un rapport d’Allied Market Research prévoit que le marché mondial de surveillance de patients à distance, enregistre une croissance annuel le cumulée de 17%, pour atteindre 2,13 milliards de dollars d’ici 2022.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour la conception d’applications wearables à vocation médicale ou de fitness, notamment l’ultra-miniaturisation et une autonomie rallongée. Cependant, les concepteurs ont typiquement besoin de composants discrets pour construire une arborescence d’alimentation sophistiquée, qui mobilise une place précieuse sur la carte, consomme un courant de veille élevée, et use la batterie lorsque le dispositif est en mode veille. Dans les environnements cliniques, il existe d’autres défis dans la mesure où les solutions rechargeables impliquent des contacts, des clips, ou des connecteurs de recharge, sur lesquels des germes peuvent s’installer.

Grâce à sa toute nouvelle architecture SIMO (Single-Inductor Multiple-Output, ou inducteur simple et sorties multiples), le MAX20310 génère quatre sorties alimentation à partir d’un unique inducteur, toutes avec un courant de veille ultra-faible. Cette intégration élevée réduit de moitié la taille de la solution par rapport à des solutions discrètes comparables, en consommant jusqu’à 40% de moins au repos, et allongeant ainsi la vie de la batterie. En milieu clinique, les dispositifs à pile scellés hermétiquement peuvent être désinfectés sans risque entre deux utilisations, voire même jetés, pour empêcher toute contamination d’un patient à l’autre. Le MAX20310 est parfait pour les applications comme les patches (sortes de pansements actifs) médicaux non-rechargeables, la surveillance d’environnement ou d’équipement, ou les capteurs discrets pour l’IIoT (Industrial Internet of Things, ou Internet des objets industriel). Fonctionnant dans un e plage de température allant de -40°C à +85°C, le MAX20310 se présente en petit boîtier WLP (Wafer-Level Package, ou puce en wafer) de 1,63 x 1,63 mm.

Principaux avantages

- Solution miniaturisée : Disponible en architecture SIMO double survolteur-dévolteur à inducteur externe simple ; Réduit l’encombrement de 50% par rapport aux solutions discrètes

- Architecture très souple : Supporte les piles zinc-air, oxyde d’argent, ou alcalines, à faible tension d’entrée de 0,7V à 2V

- Autonomie supérieure sur batterie : Présente un courant de veille réduit de 40% en mode sommeil ou veille, comparé aux solutions discrètes Commentaires

« Ce PMIC wearable ultra-miniature apporte un confort au patient, en particulier s’agissant de dispositifs à porter 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, » déclare Frank Dowling, Directeur Industrie et Santé, chez Maxim Integrated. « Il améliore aussi la durée de vie opérationnelle sur batterie, un autre facteur essentiel pour les applications wearables. »

« Le nouveau PMIC Maxim améliore le sort des patients en permettant un suivi en continu, une tendance qui se développe rapidement, » affirme Susie Inouye, Directrice de recherches et fondatrice de Databeans.

http://www.maximintegrated.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: