En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Stockage All-Flash : quels avantages et inconvénients pour les entreprises ?

Publication: 12 juillet

Partagez sur
 
Sur le marché du stockage, les entreprises ont le choix entre des baies de stockage full-Flash ou AFA (All-Flash array) ou hybrides...
 

Chacune de ces solutions répondant à leurs besoins, à savoir bénéficier d’une offre de haute performance, de grande capacité, évolutive et économique, pour faire face à l’augmentation des volumes de données.

Selon une étude IDC, les ventes des baies de stockage All-Flash auraient doublé au premier trimestre 2017 et leur part de marché devrait passer de 10% du marché total en 2014 à 21% en 2019. Pour les solutions hybrides, les analystes indiquent que le marché augmentera de 44% à 54% sur la même période.

Pour choisir une solution de stockage, qu’elle soit hybride ou 100% Flash, un DSI doit donc tenir compte 5 critères nécessaires, à savoir : la performance, la fiabilité, le prix, l’évolutivité et les caractéristiques techniques. S’il penche pour le All-Flash, voici un état des lieux des avantages et inconvénients de cette offre pour l’aider à faire son choix.

Performance

Les baies AFA offrent des bonnes performances et une faible latence quand elles sont déployées en tant que magasin de données principal. Pour les clients qui veulent accélérer leurs applications et consolider leur infrastructure de stockage, ces baies proposent un bon compromis. Par contre, quand une baie AFA approche la pleine capacité, ses performances peuvent se dégrader et créer un effet « write cliff » lors d’opérations d’écriture intensives. Enfin, la plupart utilisent des technologies de réduction de données (compression et déduplication) qui consomment énormément de ressources CPU, ce qui a un impact pour l’efficacité de la solution.

Fiabilité

Les baies AFA offrent des mesures de fiabilité des baies traditionnelles - 99,999% ou encore doubles contrôleurs – répondant aux besoins d’organisations qui recherchent des baies de milieu de gamme. Cependant, ces solutions sont par nature plus sensibles à la détérioration et nécessitent des mécanismes complexes pour égaler les niveaux de fiabilité des disques. Cela est d’autant plus vrai pour les nouvelles générations de puces, moins fiables que les précédentes, obligeant les fournisseurs à investir continuellement pour compenser les faiblesses de leurs puces en termes de résilience.

Economie

Les technologies de réduction des données peuvent aider à rapprocher le prix de la technologie Flash et celui de disques durs basés sur les actuelles densités de surface. Si le prix est le critère principal, normal donc que les entreprises se précipitent sur ces solutions.

Néanmoins, si les prix des supports Flash deviennent plus avantageux, les avancées des disques durs qui optimisent la densité de surface font des baies AFA une niche du marché. De plus, face à la croissance des données qui continue de s’accélérer, la demande de capacité de stockage économique dépassera bientôt la capacité Flash disponible.

Evolutivité

Comme pour une baie traditionnelle, plusieurs baies AFA permettent un accroissement de la capacité, indépendamment des performances. Ce découplage peut se traduire par une configuration proposant des hautes performances pour un prix bas.

L’émergence de nouvelles technologies de disques durs continuera à optimiser la densité de surface faisant d’eux l’architecture plébiscitée pour les charges de travail exigeant une grande capacité. La transformation continue de la technologie Flash pour la rapprocher des serveurs et de leur puissance de calcul, l’intégration dans les systèmes convergés, pourra réduire la viabilité du Flash en tant que réceptacle partagé des données primaires.

Facilité d’utilisation

Les baies AFA contemporaines offrent des interfaces d’administration très bien conçues et intuitives. Les opérations d’administration et de mise en œuvre sont donc, dans certains cas, plus rapides qu’avec une baie traditionnelle à base de disque dur. Seulement, les solutions AFA peuvent créer une ‘hétérogénéité forcée’ car il n’est pas réaliste économiquement d’y migrer toutes les charges de travail. Certains clients doivent donc ajouter des baies AFA à une infrastructure existante composée d’autres baies de stockage, les obligeant à adopter une nouvelle interface et un processus d’administration différent.

Si les chiffres montrent que les offres hybrides constituent la part la plus importante de l’industrie, force est de constater que d’intenses campagnes marketing font croire que le 100% Flash est LA solution de stockage idéale. Seulement si le tout Flash répond à certaines charges de travail, on constate que les datacenters All-Flash sont loin d’être une réalité et de faire l’unanimité. Selon leurs besoins, les tailles des entreprises ou encore leurs systèmes d’exploitation, des baies AFA ne sont pas toujours la panacée. DSI, pensez-y !

http://www.infinidat.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: