En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

1ère traversée transfrontalière d’un véhicule autonome entre le Canada et les US

Publication: Août 2017

Partagez sur
 
Continental et Magna International Inc. procéderont pour la première fois à un essai routier de véhicules sans conducteur entre le Michigan et l’Ontario...
 

Deux véhicules autonomes ont parcouru le 31 juillet 2017 près de 500 kilomètres pour atteindre la ville américaine de Traverse City dans le cadre d’une démonstration transfrontalière menée par les sociétés Continental et Magna International Inc. Le parcours emprunté par les véhicules débutera dans le sud-est du Michigan, et se terminera au Center for Automotive Research, à temps pour son séminaire annuel d’information à l’intention des gestionnaires.

Les véhicules autonomes traverseront la frontière pour atteindre Windsor, en Ontario, et poursuivront leur chemin sur les routes canadiennes jusqu’à Sarnia, avant de revenir dans le Michigan. Premier essai transfrontalier du genre, cette initiative permettra aux sociétés Continental et Magna, dans le Michigan Department of Transportation (MDOT) et au ministère des Transports de l’Ontario (MTO) de mettre la technologie de conduite autonome à l’épreuve dans une variété de contextes.

« Le Michigan repousse depuis longtemps les limites de l’innovation dans le secteur de l’automobile, et s’est donc positionné tout naturellement comme chef de file national en matière de mobilité », a déclaré Kirk T. Steudle, directeur du MDOT. « La démonstration transfrontalière d’aujourd’hui marque une collaboration sans précédent entre les deux pays et le secteur privé. »

« Puisque Magna est présente tant en Ontario qu’au Michigan, nous sommes parfaitement au fait des avantages d’une telle collaboration transfrontalière », a affirmé Tom Toma, chef de produit international chez Magna Electronics. « En raison de notre engagement envers l’innovation et de nos efforts constants pour définir l’avenir de la mobilité, il était tout naturel pour nous de nous impliquer dans ce projet. Nous sommes enchantés de nous joindre à cette aventure de conduite autonome. »

La fonction de conduite autonome « Cruising Chauffeur » développée par Continental permet au véhicule de prendre en charge tous les aspects de la conduite, en respectant le code de la route. Lorsque cette fonction est activée, un dispositif de contrôle central de la conduite assistée par ordinateur et automatisée (Assisted & Automated Driving Control Unit) recueille et analyse une série de données afin de générer un modèle de l’environnement du véhicule sur 360 degrés. En se basant également sur une carte à haute résolution, le système reconnaît le tracé de la route et tous les objets mobiles et immobiles qui entourent le véhicule.. Cet essai routier vise à démontrer l’interaction entre les caméras, les radars et les capteurs de détection et de localisation par la lumière (LIDAR) des véhicules lors d’une conduite autonome sous ou sur l’eau, à travers le tunnel séparant Detroit de Windsor et sur le pont Blue Water. Les technologies de conduite automatisée développées à l’échelle internationale par Continental sont basées sur six éléments clés : les capteurs, la connectivité, le dialogue entre l’humain et la machine, l’architecture de système, la fiabilité de la conduite automatisée et son acceptation par le public.

« Continental fait l’essai de véhicules autonomes sur le réseau routier public depuis plus de cinq ans. Notre approche se veut une initiative mondiale : nos équipes d’ingénierie aux États-Unis, en Europe, en Chine et au Japon travaillent de concert dans le but d’adapter la conduite autonomes et les mesures de sécurité aux particularités de chaque région », a expliqué Jeff Klei, président de Continental pour l’Amérique du Nord. « On estime que l’erreur humaine est en cause dans 95% des accidents de la route. Chez Continental, la réduction des décès et des blessures sera toujours la motivation première au développement de nouvelles technologies. C’est ce que nous appelons notre Vision zéro : notre objectif est d’éradiquer les blessures et les décès découlant d’accidents de la route. »

Pour souligner cette récente collaboration dans la région des Grands Lacs, le MDOT et le MTO signeront un protocole d’entente au terme de l’essai routier. Les deux ministères s’engagent à poursuivre la promotion et à favoriser le déploiement de technologies de conduite connectée et autonome, à stimuler l’innovation, et à soutenir les intérêts financiers du Michigan et de l’Ontario grâce à une croissance créatrice d’emplois pour les deux territoires. Deuxième entente du genre concrétisée entre le Michigan et l’Ontario, ce partenariat vise l’exploration des dispositions réglementaires liées à la conduite autonome, de même que la collecte et le partage de données.

Le Michigan et l’Ontario ont tous deux pris les mesures nécessaires pour assurer leur compétitivité devant l’évolution du secteur de l’automobile. En 2016, le gouverneur Rick Snyder a signé une série de projets de loi permettant aux véhicules autonomes de circuler sur le réseau routier de l’État, ce qui a grandement contribué à positionner le Michigan à l’épicentre de l’innovation dans le secteur automobile. Cette même année, l’Ontario a été la première province canadienne à établir un cadre réglementaire permettant l’essai de véhicules autonomes, et la seule province hôte d’un projet pilote visant leur conduite sur les routes du Canada. La collaboration de longue date entre l’Ontario et le Michigan représente non seulement un moteur d’innovation au sein de l’industrie automobile, mais elle favorise également les échanges commerciaux de part et d’autre de la frontière et fait progresser les économies basées sur le savoir des deux pays.

http://www.magna.com

http://www.continental-automated-dr...

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: